Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 10:04
Le doux parfum des élections européennes commence à se faire sentir et en ce qui concerne certains animaux, les odeurs qui s'en dégagent sont plutôt nauséabondes. Il faut dire que l'électorat des chasseurs est particulièrement courtisé par les politiques de tous bords et que ceux-ci n'hésitent pas à mettre en péril la biodiversité de notre pays pour plaire à ceux qui portent tout à la fois un fusil et une carte d'électeur. Le président Sarkozy ne déroge pas à cette triste règle et les dernières mesures annoncées par le gouvernement montrent bien que la protection de l'environnement se heurte à des limites, dès lors qu'il s'agit de remporter un scrutin.

Il y a peu, les chasseurs avaient reçu un premier cadeau, avec l'allongement de la durée de la chasse de plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs. Un véritable non sens au moment où la biodiversité animale est de plus en plus menacée, en France comme ailleurs. Cette annonce avait de quoi offusquer les défenseurs de la nature, mais le gouvernement français a décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Le 16 février dernier, dans un courrier adressé aux chasseurs, Nicolas Sarkozy en personne leur avait affirmé son soutien. Comme il y a une marge entre les mots et les actes, il fallait bien faire un "petit" geste et celui-ci n'a pas tardé à se matérialiser, avec la réintégration de la martre (photo ci-dessous) et de la belette (ci-contre) dans la liste des espèces dites nuisibles.

Cette décision, qui n'est absolument pas basée sur des critères scientifiques, montre que certains animaux ne sont que les victimes de politiciens qui n'ont aucune idée de ce qu'ils font.
La preuve, c'est qu'en 2002, Yves Cochet a fait retirer la martre et la belette de cette étrange et particulièrement variable liste des espèces nuisibles. En 2003, Roselyne Bachelot profite de l'alternance pour les réintégrer aussi sec, avec en prime le putois, avant que Jean-Louis Borloo ne fasse le chemin inverse en décembre 2008, ce qui correspondait à la période Grenelle de l'environnement. Quelques mois plus tard, ces animaux redeviennent donc nuisibles, sans qu'ils aient particulièrement défrayé la chronique en commettant une vague de méfaits susceptible de faire trembler nos concitoyens dans leurs chaumières.



Ce qui est proprement hallucinant, c'est que toutes les études scientifiques en Europe prouvent que le régime alimentaire de la martre et de la belette ne cause aucun dommage ni à la biodiversité, ni aux élevages.


Bien au contraire, ces animaux de la famille des mustélidés, jouent un rôle très important en dévorant d'importantes quantités de rongeurs et d'insectes qui peuvent faire des ravages dans nos récoltes dès lors qu'ils se mettent à proliférer. Leur seul tort, c'est qu'ils sont très appréciés des piégeurs de tous bords, qui prennent énormément de plaisir à tuer ces petits mammifères.

Depuis des années, le nombre de piégeurs ne cesse d'augmenter en France, sans que les populations des animaux concernés par cette tuerie n'augmente. Plus grave encore, on ne connaît même pas précisément l'état des populations de ces soit disant nuisibles. Bref, pour s'attirer la sympathie des chasseurs et ainsi gagner quelques sièges supplémentaires au parlement européen, le gouvernement n'hésite pas à prendre des décisions nuisibles, et cette fois le mot est correctement employé, à la biodiversité de nos forêts et campagnes. Après s'être présenté comme le super défenseur de la nature en organisant un Grenelle de l'environnement ultra médiatique, le président Sarkozy démontre une nouvelle fois que l'écologie n'a rien d'une préoccupation majeure dans son esprit, ce qui n'est malheureusement pas une surprise.

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article

commentaires