Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 14:30




La disparition de certains insectes sous la pression du réchauffement climatique pourrait entraîner l’extinction de quelques espèces d’oiseaux. C’est ce que nous révèle une étude menée par un chercheur de la RSPB (Royal society for the protection of birds).


Les effets du réchauffement climatique sur l’environnement ne sont plus à détailler ici. Pour mesurer l’impact des fortes températures sur la population d’oiseaux déjà vulnérables, James Pearce Higgins de la RSPB a fait des investigations sur le terrain. Son étude a été axée notamment sur l’impact des fortes températures durant les étés les plus chauds sur un insecte spécifique : la tipule, un moustique inoffensif pour l’homme. Ce diptère inoffensif pour l’homme sert en effet de nourriture pour les oisillons issus de la couvée des oiseaux comme le pluvier doré. Toutefois, le développement des larves du diptère nécessite la présence d’eau stagnante et l’assèchement des marais signifie une mort certaine. De ce fait, presque l’entièreté des larves dépérit en cas de desséchement de ces zones comme le scientifique l’a pu constater en fouillant les sols tourbeux d’Ecosse. D’ici la fin de ce siècle, cette espèce d’oiseau vulnérable pourrait disparaître de la surface de la terre.


Pour conserver les oiseaux, le scientifique indique qu’il faut trouver les moyens de permettre aux insectes de se développer dans leur biotope en prévenant entre autres le dessèchement des marais. Enfin, la lutte contre le réchauffement climatique ne doit pas se limiter en la diminution des émissions de gaz à effet de serre mais également doit également pencher à la protection des aires de répartition des espèces vulnérables. 

source

Partager cet article

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article

commentaires

Soe 25/04/2009 20:27

il n'y a pas que les oiseaux qui disparaitraient.