Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 06:15

taitopper_01

video

L'éléphanteau dépend encore de sa maman lorsque les hommes l'arrachent soudainement à elle. Il se débat en criant, ruant des pattes arrières tandis qu'il est enfermé dans une cage trop exigüe.... puis il est sans relâche battu et piqué à l'aide de bâtons...

Telle est la pratique brutale de Phaajaan - Le "cassage d'un éléphant", laissant  des bébés éléphants traumatisés et blessés, mourant pafois des suites de leurs  blessures. Souvent jusqu'à 12 conducteurs d'éléphants (ou mahouts comme ils sont appelés) "travaillent" ensemble pour emprisonner un bébé éléphant.

Parfois les éléphants sont nés en captivité et dans d'autres cas ils sont capturés dans le sauvage. Les mères éléphantes sont souvent abattues par des braconniers quand ils essayent d'emprisonner un bébé - ils l'abattent parce que la mère éléphante chargera si vous essayez de nuire à son bébé.

C'est relativement facile d'emprisonner un éléphanteau né en captivité - il tend à faire confiance aux humains. Les villageois le leurre plus facilement avec des morceaux de fruits et l'emprisonnent avec des nœuds coulants faits de cordes épaisses. Pendant qu'il lutte, ces nœuds coulants entaillent encore plus profondément sa peau. Quand le rituel de Phaajaan débute, il y a habituellement un air d'excitation et de célébration dans le village.

Les villageois commencent par attacher plus de cordes et de câbles en acier autour des pattes, du ventre et des pieds de l'éléphante juvénile. Ils lient même sa queue. Ils ne montrent aucune pitié - son tronc et la peau sensible entre ses orteils sont battus avec des clubs et perforés avec des bâtons cloutés. Ils enfoncent des bâtons pointus dans ses canaux auditifs. La petite éléphante est épuisée par cette torture implacable. Elle ne peut plus tenir debout.

Elle s'effondre contre les parois de la cage, retenue en place seulement par les cordes autour de son cou et de son ventre. Ils enfoncent ses nerfs - la douleur la fait se tenir droite pour un bref instant, pleurant puis elle s'effondre de nouveau. Mais la torture de la jeune pachyderme est loin d'être finie. Par la suite, un aîné du village relève son cou. Il soulève une longue lame aiguë attachée aux broches d'un bâton et l'enfonce dans la tête de l'animal - directement entre ses oreilles. Il continue à l'enfoncer dans sa tête - maintes et maintes fois. (Plus tard il est constaté qu'elle a perdu sa capacité auditive).

Enfin, quand le crépuscule tombe sur le village, les coups et la perforation s'arrêtent. Toutefois, pendant les prochains jours elle sera privée d'eau, de nourriture et de sommeil. Les villageois se relayeront pour la battre jusqu'à ce qu'ils soient convaincus que sa soumission est totale. Elle a été cassée à l'intérieur et jamais plus elle ne résistera ou ne défiera un être humain.

Phaajaan signifie littéralement "pour casser l'amour entre deux" ; dans ce cas cela signifie casser l'amour entre la mère et le bébé.


En Thaïlande approximativement 3 800 à 5000 éléphants asiatiques en danger sont entre les mains de propriétaires privés. Ces animaux sont employés en tant qu'attractions touristiques dans des camps d'éléphants.


VIDEO ET INFORMATION :
http://www.helpthaielephants.com/


Ils sont "entrainés" pour exécuter des tours de cirque et ballader les touristes.
Les éléphants de Thaïlande sont Les victimes de l'industrie touristique du pays. Chaque bébé cassé et vendu à un camp d'éléphants en Thaïlande peut couter jusqu'à  R50 000. En conséquence les villageois pauvres sont de plus en plus incités à casser des bébés éléphants afin d'alimenter leurs familles. C'est un cycle vicieux. Ce qui est bien plus répugnant EST que ces camps d'éléphants montrent ces jeunes éléphants sous l'apparence de l'éco-tourisme.

AUSSI ARRETEZ CETTE CRUAUTE EN SIGNANT ET DIFFUSANT CETTE PETITION
 
Merci pour les éléphanteaux

Partager cet article

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans ARCHIVES
commenter cet article

commentaires