Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 12:07


La saison d'abattage des bébés phoques sur la côte atlantique de Namibie s'est ouverte mercredi, alors que des défenseurs des animaux tentaient de rassembler des millions de dollars pour acquérir le pelletier australien qui achète les fourrures.


Quelque 85.000 bébés phoques peuvent être abattus cette saison, selon le ministère de la Pêche. Ils sont tués à coup de matraque pour préserver leur peau.

Pour limiter la tuerie, la branche sud-africaine de Seal Alert tente de rassembler 14,2 millions de dollars d'ici la mi-juillet afin d'acheter la société du pelletier Hatem Yavuz, a indiqué son responsable, François Hugo. Selon lui, le défi a été lancé par le propriétaire lui-même.


"J'ai placé un appel ce week-end sur (les forums en ligne) You Tube et Facebook, demandant aux gens de donner 15 dollars chacun", a expliqué François Hugo, interrogé par téléphone depuis Le Cap, en Afrique du Sud. "Nous avons déjà reçu de nombreuses réponses", a-t-il ajouté.


Bien que le pelletier ait offert de repousser l'abattage, les autorités namibiennes n'ont pas changé la date d'ouverture. "L'ouverture reste fixée au 1er juillet", a indiqué un porte-parole du ministère de la Pêche.

Le quota d'animaux alloués à la tuerie chaque année, soit 85.000 bébés et 6.000 adultes mâles, a été fixé en 2007 afin de contenir la population de 850.000 phoques qui prolifèrent sur la côte atlantique du pays d'Afrique australe, grâce au courant froid riche en nutriments remontant de l'Antarctique.


Les mâles sont tués pour leurs testicules, utilisées une fois séchées dans la médecine traditionnelle chinoise.

En mai, l'Union européenne a interdit le commerce de produits issus de l'abattage des phoques, y compris l'exportation vers d'autres parties du monde.

source

RAPPEL :

PETITION

PETITION2

Partager cet article

Repost 0

commentaires