Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 05:48
 


La Commission européenne a publié lundi un rapport alarmant sur l'état de la biodiversité à travers le continent.
De nombreuses espèces sont menacées, même si certaines commencent aussi à recoloniser leur territoire traditionnel. Les pays de l'UE devront "redoubler d'efforts", a averti la Commission.

Papillons en voie d'extinction

Le rapport - qui n'identifie pas de pays individuel - porte sur plus de 1.150 espèces et 200 types d'habitats protégés par la législation communautaire, en particulier la fameuse directive "Habitats" de 1992. "Seul un nombre réduit de ces habitats et espèces vulnérables présentent un bon état de conservation", a conclu la Commission. "Les papillons, par exemple, pourraient tout simplement disparaître", a dit lundi la porte-parole du commissaire à l'Environnement, Stavros Dimas.

Cité dans un communiqué de presse, ce dernier a appelé les Etats membres à "ne pas baisser la garde". "Si l'on veut que les habitats et les espèces vulnérables retrouvent un bon état de conservation, il nous faudra y consacrer du temps et beaucoup d'efforts", a-t-il dit.

La mer en point de mire

Le réseau Natura 2000 de zones protégées joue un rôle important dans la protection de la biodiversité. Après l'achèvement de la partie terrestre, censé apporter des améliorations dans les prochaines années, la Commission entend maintenant mettre l'accent sur la partie maritime.
D'après le rapport présenté lundi, ce sont les habitats de formations herbeuses et des zones humides et côtières qui sont les plus menacés, en raison de la disparition progressive des modèles d'agriculture traditionnels, du développement du tourisme et du changement climatique.

Espoirs

"Le tableau n'est cependant pas entièrement sombre", a tenu à souligner la Commission, puisque "certaines espèces emblématiques comme le loup, le lynx d'Eurasie, le castor et la loutre commencent à recoloniser partiellement leur territoire traditionnel".

Le rapport de 17 pages peut être consulté (en anglais) à l'adresse :
http://ec.europa.eu/environment/nature/knowledge/rep_habitats/docs/report_en.pdf

source

Partager cet article

Repost 0

commentaires