Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 05:30

Glace arctique












La fonte des
glaces dans l'Arctique est une réalité qui pourrait affecter près d'un quart de la population mondiale selon le Fonds mondial pour la nature (WWF).
"Le
réchauffement de l'Arctique est bien plus qu'un simple problème local, c'est un problème global. Autrement dit, si nous ne maintenons pas l'Arctique à un niveau assez  froid, des personnes dans le monde entier en souffriront" a averti un Martin Sommerkorn.


Des inondations provoquées par la fonte des GLACES 


Selon le WWF, l'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la Terre et si rien n'est fait, le niveau des océans aura monté d'environ 1,20 mètre en 2100.
Les inondations des régions côtières, dues à la fonte des
glaces, "affecteront plus d'un quart de la population mondiale".

Le saviez-vous ?


La fonte des
glaces a déjà eu un impact sur le climat actuel, notamment dans l'hémisphère nord, a expliqué Martin Sommerkorn, pointant du doigt les conditions météorologiques toujours plus sèches en Scandinavie et dans le sud-ouest de l'Amérique du Nord, ainsi que la plus grande humidité qui affecte la Méditerranée en hiver.

A mesure que l'étendue de la
glace diminue et que la surface des océans progresse, la quantité d'énergie solaire absorbée augmente. "Ce qui fait monter davantage les  températures" relève l'étude.
En plus, le
réchauffement climatique libère dans la région polaire d'importantes quantités de méthane, alors que ce gaz à effet de serre était jusqu'ici  "emprisonné dans la glace". Si vous ne le saviez pas, cet effet contribue à l'accélération de la fonte des glaces arctiques.

Les émissions de gaz à effet de serre









Que peut-on faire ?
 

"Nous ne pouvons briser cette spirale infernale des dangereuses rétroactions du système climatique qu'en réduisant fortement les émissions de gaz à effet de serre et en réussissant à maintenir le
réchauffement global en-dessous de 2°C. Et pour cela, il faut que les pays industrialisés réduisent d'au moins 40% leurs émissions de CO2 d'ici à 2020" estime le responsable de la politique climatique du WWF Suisse, Patrick Hofstetter.

La progression des émissions de gaz à effet de serre risquent de conduire à un
réchauffement global pouvant aller jusqu'à 6,4°C à la fin du siècle, selon les prévisions du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec).


source

Partager cet article

Repost 0

commentaires