Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 09:14

 

A baby elephant standing over the body of its dead mother, touching her head with its trunk

 

Ce fut un spectacle choquant pour les gardes de la réserve forestière de Gunung Rara : un bébé éléphant tentant en vain de réveiller sa mère avec sa trompe. Elle a été empoisonnée, ainsi que 13 autres pachidermes. Leurs cadavres ont été retrouvés au cours des quatre dernières semaines sur des terres contrôlées par le groupe Yayasan Sabah. Ces éléphants appartenaient tous au même troupeau, qui séjournaient au bord de la réserve de forêt tropicale - à proximité d'un camp de bûcherons et de plantations de palmiers à huile.
 
"Les éléphants ont avalé du raticide. C'est ainsi que les travailleurs des plantations empêchent les animaux de manger les fruits du palmier à huile ", soupçonne Laurentius Ambu, directeur de l'office local de protection. L'éléphant pygmée de Bornéo est une sous-espèce rare d'éléphants de forêt, dont pas plus de 1.500 animaux restent - la quasi-totalité demeurant à  Sabah.
 
La Malaisie continue de s'appuyer sur les bois tropicaux d'exportation et d'huile de palme. Les décideurs sont en train de nettoyer les dernières régions de forêts tropicales restantes dans les États de Sabah et de Sarawak pour les plantations.  Et avec la destruction de ces forêts, Bornéo perd une incroyable richesse d'espèces animales et végétales, y compris des rhinocéros en voie de disparition, des orangs-outans et des singes proboscis.
 
Musa Aman, Ministre en chef de Sabah est le moteur de la déforestation en personne en délivrant des permis de déforestation pour les plantations de palmiers à huile. Il est également président du conseil d'administration du Groupe appartenant à l'Etat Yayasan Sabah. Fin 2012, la société a commencé à sacrifié encore 70.000 hectares de forêt tropicale pour les plantations, ne laissant aucune place pour les éléphants de forêt.
 
Appelez Aman et le gouvernement malaisien à mettre immédiatement un terme à ce crime contre la nature et à travailler à la protection des forêts tropicales et leurs habitants.

Début de la campagne: 1 février 2013

 

 

Voici le texte de la pétition :

 

 

Monsieur le Premier ministre Najib Razak,
Monsieur le ministre en chef Musa Aman,

Les forêts malaisiennes sont parmi les plus riches en biodiversité de la planète. Je suis profondément préoccupé(e) par les milliers d'hectares de terres vierges - y compris des forêts entières - détruites chaque année pour les plantations de palmiers à huile. Les éléphants, les orangs-outans et d'innombrables autres espèces animales et végétales perdent leur habitat en conséquence.

Je suis aussi personnellement outré(e) par l'intoxication récente de 14 éléphants pygmées à Sabah. Les éléphants ont été retrouvés morts au cours des quatre dernières semaines près de la bordure de la réserve forestière de Gunung Rara, à proximité d'un camp de bûcherons et de plantations de palmiers à huile. Le directeur des autorités de protection de Sabah pense que les travailleurs des plantations d'huile de palme utilisent du poison pour repousser les éléphants hors des plantations.

Monsieur Aman, vous avez appelé à une enquête approfondie afin de punir les auteurs. Pourtant, en tant que ministre en chef de l'Etat de Sabah, vous partagez la responsabilité de la mort de ces éléphants: vous délivrez des permis pour l'exploitation forestière et la production d'huile de palme sur les terres de forêt tropicale. En outre, vous êtes président du conseil d'administration du groupe Yayasan Sabah. Le défrichement de la forêt a commencé  précisément au moment où les premiers éléphants morts ont été découverts fin 2012.

Je vous invite à protéger la nature de la Malaisie et sa faune unique, à ne plus autoriser ni tolérer toute nouvelle destruction de forêts tropicales, et à restaurer des couloirs forestiers pour permettre aux éléphants de se déplacer  entre leurs habitats.

Je vous remercie beaucoup.
Sincèrement,

 

CLIQUER ICI POUR SIGNER LA PETITION

Partager cet article

Repost 0

commentaires