Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 06:45

Les sternes arctiques volent jusqu’à 80.000 km par an pour leur longue migration du nord au sud, ont révélé les enregistreurs posés sur des oiseaux.

La sterne arctique parcourt plus de 70.000 km par an.

La sterne arctique parcourt plus de 70.000 km par an. (Sipa)

La migration record des sternes arctiques, du Groenland à l’Antarctique, a été suivie à la trace par des chercheurs grâce à de très petits appareils de géolocalisation placés sur la patte de onze oiseaux. Le tracé de leur voyage, depuis leurs territoires de reproduction en Islande ou au Groenland, jusqu’à leurs sites d’hivernage près de la péninsule Antarctique, a pu être dessiné avec plus de précision.

Carsten Egevang (Institut des ressources naturelles du Groenland) et ses collègues ont ainsi découvert que les sternes arctiques (Sterna paradisaea) qui quittent le Groenland ou l’Islande en août et septembre font une halte près de Terre-neuve pendant quelques jours. Les sternes descendent ensuite vers les îles du Cap Vert. Là, le groupe s’est scindé en deux : une partie a poursuivi sa route le long de la côte africaine, l’autre a traversé l’Atlantique jusqu’au Brésil et longé l’Amérique du sud.

Ces oiseaux qui pèsent en moyenne 125 grammes, parcourent plus de 70.000 kilomètres. Pour certains les compteurs ont enregistré jusqu’à 80.000 kilomètres de voyage. Les enregistreurs de positions utilisés ont été mis au point par des chercheurs du British Antarctic Survey (BAS), à l’origine pour étudier les migrations de l’albatros.

Après avoir passé les mois d’été austral, de décembre à mars, près de l’Antarctique, notamment en mer de Wedell, la sterne arctique remonte vers le nord. Sa trajectoire forme une sorte de S au-dessous de l’océan Atlantique, partant d’abord vers l’Afrique puis obliquant vers l’Amérique à la hauteur du Brésil, remontant les côtes américaines jusqu’aux régions boréales.

Ces travaux sont publiés cette semaine dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

source

Partager cet article

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article

commentaires