Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:04

 

 

 

Alors que des opérations pour endiguer la nappe de pétrole, qui s'écoule dans le Golfe du Mexique depuis une dizaine de jours après le "naufrage" de la plateforme pétrolière BP, s'avèrent vaines, cette catastrophe nationale pourrait provoquer un désastre écologique.

 

"Cette nappe de pétrole pourrait décimer les groupes de dauphins à gros nez, dont certains ne comptent que quelques dizaine de membres" souligne Michael Jasny, expert de l'ONG Natural Resources Defense Council.

Les cachelots sont aussi en péril ! Les femelles utilisent, en effet, les eaux du golfe du Mexique situées au sud et à l'est du delta du Mississippi pour y élever leurs petits.

 

"C'est dans cette zone de surface que le pétrole est le plus toxique"

Des poissons pourraient aussi disparaître de la région, souligne Doug Rader, spécialiste des océans à l'Environmental Defense Fund, une autre ONG. "Près de la surface, la mer est comme une autoroute pour les larves qui suivent le courant vers les zones de frai situées plus loin", dit-il.  "C'est dans cette zone de surface que le pétrole est le plus toxique et que les animaux sont le plus sensibles, et cela pourrait balayer toute une génération de vivaneaux, mérous et d'autres poissons" selon lui.

 

Les tortues de mer du golfe "vont venir pondre leurs œufs sur la terre ferme et les bébés tortues vont devoir traverser ce pétrole pour gagner la mer" note Mark Floegel, de Greenpeace.
 
Par ailleurs, "les zones humides du delta du Mississippi sont les plus importantes du continent et c'est là que tous les oiseaux migrateurs nidifient actuellement" insiste Dean Wilson, conservateur du bassin de l'Atchafalaya.

Plantes et poissons ingérés par les pélicans inévitablement pollués.

 

 

L'emblème de la Louisiane, le pélican brun, vient à peine d'être retiré de la liste des espèces en danger en novembre dernier. Or il fait partie des nombreux oiseaux qui traversent le bassin à la recherche de climats plus chauds et plongent dans les marais pour se nourrir du poisson qui y vit. Même si les pélicans ne sont pas directement atteints par la marée noire, les plantes et les poissons qu'ils ingèrent seront inévitablement pollués. Le premier oiseau mazouté a été capturé vendredi dans la zone polluée. Il s'agit d'un fou de Bassan.

 

source

Partager cet article

Repost 0

commentaires