Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 05:24







Les Îles Salomon ont interdit le commerce de dauphins vivants en 2003 après un tollé général lorsque des dauphins ont été expédiés au Mexique, mais malheureusement l'interdiction d'exporter a par la suite été levée lorsqu'un nouveau gouvernement est arrivé au pouvoir. Les Îles Salomon ont permis le transport de 28 dauphins à Dubaï dans les Emirats Arabes Unis en Octobre 2007 et est en train d'examiner le cas de 18 autres susceptibles d'être exportés à Singapour, où un parc à thème partiellement détenu par Universal Studios est en cours de construction pour l'ouverture de 2010.

AGISSEZ

S’il vous plaît signez cette pétition pour envoyer automatiquement un message au Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, le priant d'interdire l'importation de dauphins vivants à Singapour pour être utilisés comme attractions pour les touristiques. Assurez-vous de personnaliser la ligne d'objet et le texte avec vos propres termes pour que votre e-mail se distingue et ait un impact plus important. Des dauphins retrouvés morts dans une décharge publique aux îles Salomon en Octobre 2007 sont un rappel des horribles conséquences du commerce de dauphins vivants. En donnant aux Îles Salomon un marché pour le commerce de dauphins, Singapour contribuera à la maltraitance de ces animaux. Ne laissez pas 18 dauphins innocents être des victimes -s’il vous plaît contacter Loong, Premier ministre aujourd'hui !

===> PETITION

Merci pour les dauphins
_________________

Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 05:22







Bornéo a été par le passé couvert d'une jungle dense, mais au cours des 20 dernières années presque 80% de la forêt tropicale principale ont été détruits pour créer des meubles de jardin et du papier, ainsi que pour des plantations d'huile de palme.

La forêt de Bornéo est unique parce qu'elle est l'un des quelques écosystèmes où les orangs-outans, les éléphants et les rhinocéros coexistent encore. Toutefois les compagnies d'huile de palme brûlent la forêt tropicale pour dégager de l'espace pour plus de plantations. L'Indonésie a annoncé des plans pour doubler sa production d'huile de palme d'ici 2025, cela signifie qu'encore plus de forêts tropicales seront détruites pour fournir plus d'espace pour des plantations. La destruction de la terre a déplacé beaucoup de tribus, les forçant à quitter leurs maisons.

En consommant les produits fabriqués avec de l'huile de palme, nous alimentons directement la destruction de ces écosystèmes valables et sensibles. En tant que consommateur il est de notre devoir de nous assurer que nous n'achetons pas des produits contenant de l'huile de palme et de ne pas encourager les entreprises qui vendent ces produits. Notre but est d'acquérir au moins 300 signatures, pour envoyer la lettre suivante à nos épiceries locales du Comté d'Orange (Albertsons, Ralph's, Target, Walmart, Pavilion, Trader Joe's, Gelsons, Whole Foods, Vons, CVS, Walgreens). Voici la lettre que nous enverrons :

À qui de droit,

Nous, soussignés, écrivons pour exprimer notre inquiétude concernant le fait que votre magasin vend des produits contenant des ingrédients, tels que l'huile de palme, qui a été extraite à partir d'arbres développés dans les forêts tropicales essentielles de Malaisie et d'Indonésie. Les compagnies d'huile de palme détruisent la forêt tropicale pour créer plus d'espace nécessaire aux plantations, aux dépens de cette ressource naturelle essentielle, des nombreuses espèces vivant dans la forêt tropicale, et des nombreuses tribus vivant dans le secteur.

Je défend votre établissement avec le plus grand respect ; cependant, je ne peux pas continuer à soutenir les produits qui alimentent la situation a Bornéo. Des produits comme :


Nabisco's Oreo's
Chips Ahoy! Cookies
Cadbury Finger Dark Cookies
various Newman's Own products,
Pringles, Ritz Crackers
Sara Lee's Apple Danish
365 Organic Water Crackers
Kit Kat
Dove soap

Ces produits ne devraient pas être sur le marché jusqu'à ce qu'ils cessent d'employer l'huile de palme, et emploient d'autres ingrédients plus conservateurs tels que le tournesol, le maïs ou l'huile d'olive. Beaucoup de compagnies ont déjà fait ce changement, comme Lush cosmetic products, Walkers chip company, Lay's chip company et d'autres.

En tant que membres intéressés de la communauté, nous croyons qu'il est nécessaire que votre établissement fasse aussi ce changement. En tant que consommateurs nous sentons le besoin que vous trouviez des produits alternatifs qui emploient des ressources plus durables qui ne soutiennent pas la destruction des forêts tropicales.

Ensemble nous pouvons aider à arrêter la dévastation qui a lieu dans les forêts tropicales autour du monde, spécifiquement en Malaisie et Indonésie. Merci de prendre le temps de lire cette lettre.

PETITION

Merci pour la faune et la flore

Repost 0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 07:25

Sydney, Australie – Une baleine à bosse s’est perdue dans les eaux au nord de Sydney en suivant un bateau de croisière.

 

Il semblerait que le mammifère non sevré se soit rapproché du voilier pour être allaité, en le prenant pour sa mère. Les secours australiens ont remorqué le bateau en pleine mer et la baleine a fini par s'éloigner du bâtiment, ne renonçant pas pour autant à nager près de lui.

Les sauveteurs ont continué à suivre l’animal, constatant chez lui des signes de fatigue mais ayant bon espoir qu’il retrouve sa véritable génitrice.

SOURCE


Voir la vidéo :

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 05:41



 
Hubert Reeves 
  

 
Les grands singes sont en train de disparaître. L'UICN, ou Union mondiale pour la nature, nous le dit : 50 % des primates sont en danger d'extinction.
 
 
La Liste rouge de l'UICN détermine un ensemble de critères permettant de classer une espèce comme menacée. Et la crédibilité de la liste ne fait aucun doute: le rapport émane des plus grands experts mondiaux.
 
 
(En l'absence des informations nécessaires, une espèce peut être classée dans la catégorie «Données insuffisantes», c'est le cas pour près de 15% des primates.)
 
 
En Asie, plus de 70% des espèces de primates sont citées sur la Liste rouge de l'UICN, ce qui signifie qu'elles peuvent disparaître complètement dans un futur proche. En certaines zones asiatiques, le Vietnam et le Cambodge par exemple, c'est environ 90% des espèces de primates qui sont considérées comme menacées d'extinction.
 
 
PETITES ESPÈCES
 
 
En Afrique, notre attention est souvent attirée par les plus grandes espèces. On oublie trop facilement les plus petites. Onze des 13 espèces de colobes bais connues sont considérées comme «en danger critique d'extinction» ou «en danger». Deux espèces sont peut-être déjà éteintes: le colobe bai de Bouvier ( Procolobus pennantii bouvieri) n'a pas été vu depuis 25 ans, tandis qu'aucun représentant vivant du colobe bai de Miss Waldron's Red Colobus ( Procolobus badius waldroni) n'a été observé par un primatologue depuis 1978, malgré des rumeurs occasionnelles sur sa survie.
 
 
Ainsi, l'espèce humaine décimerait jusqu'au dernier tous ses cousins: c'est une prédiction terrifiante.
 
 
La première des causes d'élimination est la destruction de l'habitat par les incendies et le défrichement des forêts tropicales. Puis, vient la chasse pour l'alimentation et le commerce illégal de la faune sauvage.
 
 
Le Congrès mondial de la nature de l'UICN, qui se tiendra à Barcelone (Espagne) en octobre prochain, devrait faire le point précis sur les menaces qui pèsent sur ces espèces à l'ADN similaire au nôtre.
 
 
La disparition d'une espèce entraîne des perturbations dans son milieu de vie et toute la santé de l'écosystème est menacée. Ainsi, si elle contribuait à la dispersion des graines, cette fonction est supprimée par la disparition de l'acteur, et c'est la forêt qui s'appauvrit et devient moins accueillante pour d'autres espèces tant végétales qu'animales.
 
 
EFFET BOOMERANG
 
 
La forêt appauvrie, ce sont des ressources essentielles aux populations humaines locales dont elles sont privées. C'est un moindre stockage du dioxyde de carbone et donc une aggravation des changements climatiques, dont les répercussions dépassent le cadre local. Et c'est l'humanité entière qui trinque. Tout est lié. Tout nous regarde. Agissons!
 
 
UNE VOLONTÉ DE RÉPARATION
 
 
Quand une telle volonté existe, un renversement de situation peut s'opérer.
 
 
Ainsi, au Brésil, le tamarin-lion noir et le tamarin-lion doré sont passés de la catégorie «en danger critique d'extinction» à «en danger» en 2003, grâce à des efforts de conservation impliquant de nombreuses institutions pendant trois décennies.
 
 
Mais cette progression est fragile. Anthony Rylands, vice-président du Groupe de spécialistes des primates de l'UICN, explique: «Le travail entrepris avec les tamarins- lions montre que la conservation des fragments forestiers et le reboisement pour créer des corridors entre ces fragments ne sont pas seulement essentiels pour les primates mais contribuent fortement au maintien d'écosystèmes en bonne santé et des ressources en eau, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre à l'origine des changements climatiques.» Oui: agissons! 
  
SOURCE
 
Toutes les chroniques d'Hubert Reeves : http://www.canoe.com/chroniques/hubertreeves.html

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 05:39





 


Les braconniers, dans la plupart des cas, n'utilisent pas la viande des animaux, mais les tuent pour leurs défenses

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti. Une vedette de patrouille frontalière a découvert vendredi 800 morses tués par des braconniers sur les côtes de la péninsule de Tchoukotka, dans l'Extrême-Orient russe, rapporte lundi le service de presse du ministère russe des Ressources naturelles.

Les matériaux concernant cette affaire ont été transmis au Parquet de la Russie. Ces derniers temps, le nombre de morses chute, et en raison du braconnage, la zone qu'ils occupent se réduit. Les braconniers, dans la plupart des cas, n'utilisent pas la viande des animaux, mais les tuent pour leurs défenses, qui sont un peu moins appréciées que l'ivoire.

"Une barbarie du genre ne doit pas rester impunie", a déclaré Amirkhan Amirkhanov, directeur du département de la politique d'Etat et du règlement dans le domaine de la protection de l'environnement et de la sécurité écologique du ministère des Ressources naturelles.

Les morses morts ont été trouvés sur les côtes de la péninsule de Tchoukotka près du fleuve Tcheguitoune. Selon les informations, les morses morts portent des traces de blessures par balles et ont des défenses arrachées. Les morses auraient été tués il y a deux à quatre semaines, rapporte le service de presse.

Selon le communiqué de presse, les spécialistes ont associé à l'enquête des représentants des instances de contrôle. Le Service local de contrôle de l'exploitation des ressources naturelles (Rosprirodnadzor) a déjà envoyé toute la documentation nécessaire au Parquet.

SOURCE

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 05:37




  
 
NEW DELHI (source vérifiée)
 
L'Inde a offert samedi de verser de l'argent aux villageois qui quitteront les réserves naturelles du pays, afin de tenter de sauver les tigres de l'extinction, ont annoncé des sources officielles.
 
L'autorité national de protection des tigres (NTCA), mise en place par le Premier ministre Manmohan Singh, a précisé qu'elle affectait 520 millions de roupies (1,3 million de dollars, près d'un million d'euros) sur un total de 6 millions de roupies qui doivent être versées au cours des cinq prochaines années.
 
Chaque famille qui partira volontairement de la zone d'habitat des tigres et des réserves délimitées par l'Etat recevra un million de roupies. Il n'a pas été précisé combien de familles seraient concernées.
 
La somme la plus importante (190 millions de roupies) a été prévue pour deux villages situés dans le parc de Sariska, près de New Delhi, où une population entière de 19 tigres a disparu en 2006, apparemment tués par des braconniers.
 
Cette initiative a pour but "d'assurer des zones inviolées pour les grands félins et pour le reste de la vie sauvage", a déclaré le porte-parole de la NTCA. "Cela aidera à réduire les conflits entre l'homme et les animaux et cela créera des zones inviolées pour les tigres."
 
L'agence fédérale a pris ces mesures quelques mois après que les autorités eurent annoncé que le nombre de tigres royaux du Bengale en Inde était de 1.411 tigres, alors qu'ils étaient estimés à 3.700 cinq ans plus tôt.
 
Rajesh Gopal, qui dirige le Projet national pour les tigres, a rendu responsables de cette situation "le braconnage, la perte de qualité de l'habitat et les rapaces".
 
L'Inde et la Chine ont été vivement critiquées par les experts internationaux pour n'avoir pas protégé les tigres du braconnage. Leurs fonctionnaires sont même soupçonnés de collusion avec les contrebandiers.
 
Les tigres sont chassés pour leur pelage, leurs crocs et os très prisés dans la médecine chinoise traditionnelle.
 
Avant son indépendance de la Grande-Bretagne il y a une soixantaine d'années, l'Inde aurait compté plus de 40.000 tigres.
 
http://terresacree.org

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 01:11





Canis Lupus (loup) est l’une des espèces en voie de disparition dans le monde entier. Au Canada, les loups ne sont pas protégés en dehors des parcs nationaux. Les études nous ont prouvé que ces secteurs de région sauvage ne sont pas assez vastes pour maintenir une population saine de loups, et sont trop restreints pour conserver effectivement la biodiversité (ressources naturelles Canada, 2007).

Les Rocheuses centrales représentent une région écologique unique du Canada, et les loups gris (lupus de C.) ont ici des sous-populations géographiquement distinctes, différentes des loups de la Colombie-Britannique côtières et des loups "rouge" (C. rufus) de l'Est du Canada. Le corridor des montagnes Rocheuses centrales, du Parc national Jasper (Alberta) au Glacier National Park (Montana), est essentiel dans le maintien d'un flux de gènes sains dans les populations de loups entre le Canada et les États-Unis.

Nous espérons que la formation d'une coalition de défenseurs du loup nous aidera à atteindre l'objectif de protéger le corridor. Nous devons adopter des lois pour perpétuer les populations là où elles se produisent, comme recommandé par l'Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN) des lignes directrices sur la conservation du loup, (Hummel & Pettigrew, 1991). NLW fait appel au ministre de l'Environnement fédéral John Baird pour créer des zones tampons pour protéger les loups dans les 7 parcs nationaux des Montagnes Rocheuses Centrale du Canada.

Dans les dernières décennies, l'activité humaine s’est intensifiée dans les deux parcs et juste à l'extérieur de ces zones protégées. Les pressions des activités industrielles, commerciales, et récréationnelles compromettent l'intégrité écologique de ces secteurs de région sauvage, (CPAWS, 2007). Pour cette raison, le manifeste d'IUCN sur la conservation du loup déclare que l'importance et le statut des loups devraient être pris en considération par la législation et dans la planification pour le futur de toutes les régions, (Hummel et Pettigrew, 1991).

Un large outil législatif régissant les zones tampons nous permettrait de bien gérer l'utilisation des terres des zones adjacentes aux terres protégées. L’incompatibilité de l’utilisation des terres a été classée comme la plus grave menace pour les parcs et les zones protégées par la plupart des administrations des Parcs dans l'ensemble du Canada, (Environnement Canada, 2006). Un Congrès mondial sur le loup tenu en 2003 a convenu que la coopération entre voisins est la compétence nécessaires pour assurer la survie des loups dans le centre des Rocheuses, (Alberta Wildlife Enhancement Society, 2003).


La zone tampon serait de 200 km, et aurait pour effet :

1. l’interdiction de la chasse, le piégeage ou la chasse aux loups annuels
2. de restreindre l'utilisation de véhicules récréatifs motorisés (le parc national Banff [BNP] a déjà demandé à la province d’Alberta de limiter l'accès aux véhicules motorisés qui entourent le parc, (Syme, 2003);
3. de limiter l'utilisation de développement des terres non-commerciale et non-extraction des ressources.

Les biologistes menant des recherches sur les loups dans les parcs du Canada ont identifié le lupus de C. en tant qu’espèces, capables de causer une cascade trophique quand les populations plongent au-dessous d'un seuil critique (Hurd, et autres 2002), (Hebblewhite, et autres 2005). Quand le nombre de loups gris diminue dans les Rocheuses centrales, un effet de cascade se produit et les petits mammifères, poissons, insectes, oiseaux, amphibies, ongulés, et la végétation en souffrent, (Hebblewhite observé, et autres 2005). Les prédateurs supérieurs, tels que les loups, sont essentiels en maintenant l'équilibre d'un écosystème sain.

Les biologistes reconnaissent que la plupart des habitats alpins et subalpins dans le parc fournissent des conditions optimales pour les loups d'établir des territoires, (Perspectives régionales sur les indicateurs écosystémiques et enjeux, 2002), (Kootenay Parc national du Canada, 2008) , (Parcs Canada, 2006), et (Defenders of Wildlife, 2006).

La meute de loups dans le parc national Kootenay (PNK) a besoin d'un territoire de près de 3ooo km2, seulement un quart de la vallée est idéale pour les proies, (Kootenay Parc national du Canada, 2008). Les loups en KNP voyage autant que 250 km à l'extérieur des limites du parc, (Kootenay Parc national du Canada, 2008).

Le Parc national de Yoho (YNP) a reconnu, que pour que les loups soient présents dans la région, le parc doit travailler avec les propriétaires des terres privées, les citoyens locaux et les récréationnistes, (Parcs Canada, 2006), essence, ce qui nécessitera la création de zones tampons .

La plupart des meutes se trouvaient en hiver dans des zones protégées aux altitudes inférieures dans des secteurs non-protégés où les élans sont, (coopération préconisée pour sauver loups, 2003)

Bien que les loups exigent une base de proies adéquate, le facteur déterminant dans la persistance du loup est la protection de l'homme, (Perspectives régionales sur les indicateurs écosystémiques et questions. 2002). L'utilisation par l'homme et l'accès peut être directement liée au taux de mortalité des loups et les emplacements autour des parcs, (Perspectives régionales sur les indicateurs écosystémiques et enjeux, 2002). Lorsque l'abondance des proies est faible, l'utilisation par l'homme devient encore plus importante de porter atteinte à des loups. BNP a également reconnu que les chiffres de mortalité de loups reflètent le niveau de la mortalité d'origine, (Parcs Canada, 2004).

En 2002, la Central Rockies Wolf Project a indiqué que, sur 12 dossiers, 9 ont besoin de protection au-delà des parcs nationaux si l'intégrité écologique devait être maintenue sans être mis en place les loups d'autres régions, (Perspectives régionales sur les indicateurs écosystémiques et enjeux, 2002).

Par exemple, sur une période de 4 ans (hiver 1999 au printemps 2004), 13 loups adultes sont morts dans les limites du BNP, qui dépasse de beaucoup un taux durable de perte (parc national du Canada Banff, 2004).

Les biologistes ont recommandé que la mortalité des loups causée par l’homme doit être réduite au minimum pour gérer le déclin des loups dans la région, (Dalman, 2002).
Les parcs nationaux ont déclaré que, pour avoir des loups dans le parc, nous devons maintenir en bonne santé les populations de loups et l'habitat accessible en dehors du parc, (Parcs Canada, 2004). Ce ne sera pas possible dans l'avenir si nous ne prenons pas des mesures dès maintenant.
Il a même été suggéré que la restauration de la population devrait être exigée (Dalman, 2002). Nous pouvons empêcher que cela ne soit nécessaire

Nous souhaitons empêcher une cascade trophique dans nos parcs en augmentant les zones protégées des lupus de C., (Hurd, et autres 2002), et (Ellis, 2002).

Ces 7 parcs nationaux (Banff, Yoho, jaspe, Kootenay, bâti Revelstoke, glacier, Waterton) passent en revue actuellement leurs stratégies de gestion de parc, et acceptent l'entrée pour aider des révisions de plan de forme (bulletin du Canada de parcs, 2008). Ceci fournit une excellente occasion d'élargir des zones protégées pour les loups dont les territoires se prolongent au delà des frontières de ces parcs. Oeuvrons ensemble !

Le Canada a toujours une des populations de loup les plus saines au monde. Sur une base globale, ceci nous fournit une occasion unique et essentielle de conservation. Le Canada a une chance de faire quelque chose qu'aucun autre pays n'a fait : pour conserver délibérément les populations sauvages saines de différents types de loups sur un des derniers paysages encore capables de soutenir un tel but de conservation, (Hummel et Pettigrew, 1991). Si nous attendons trop longtemps nous continuerons à perdre la biodiversité.

Le tourisme sauvage peut signifier à long terme des avantages financiers pour notre pays. Par exemple, les loups réintroduits dans la région élargie du territoire bénéficie de l'économie des rocheuses du nord du Yellowstone aux États-Unis à hauteur de $ 35 millions de dollars des touristes par an (Defenders of Wildlife, 2006). En protégeant les grands carnivores et les écosystèmes intacts, nous pouvons attirer des millions de dollars du tourisme. Si nous ne sauvons pas les prédateurs, nous ne sauvons pas la vraie région sauvage. . Et si nous ne sauvons pas la région sauvage vraie, nous ne sauverons pas les prédateurs supérieurs (Pettigrew, 1991).
Le Fonds mondial pour la nature, nous dit que l'histoire a montré que, si des efforts délibérés ne sont pas faits pour conserver les grands carnivores, ils sont condamnés, (Hummel & Pettigrew, 1991).
Demandez-vous en tant que Canadiens : Qu'est-ce que le reste du monde nous a enseigné au sujet du destin des loups ? Prenons-nous des mesures pour nous assurer que la même chose n'arrive pas à nos prédateurs supérieurs ?

Nous vous invitons à faire de ceci une priorité de conservation au Canada. Nous recherchons des organisations pour se joindre à nous dans une large coalition de nation-loup pour assurer un avenir pour les loups au Canada. Vous pouvez nous aider en:

Diffusant et signant nos pétitions et envoyant des modèles de lettres adressées à des représentants politiques, ou la création de votre propre lettre.

Rejoignant la Coalition canadienne pour les loups pour combiner des idées, des ressources, des bases de données, la recherche, les connaissances et les contacts. De notre site Web: www.northernlightswildlife.com


POINTS CLÉS :

La population de loup dans beaucoup de régions du Canada, comme les montagnes rocheuses centrales, est l'une des plus faibles densités de loups au monde, mais le Canada a censément une des plus hautes populations laissée dans le monde

Nos zones protégées ne sont pas assez grandes pour maintenir une population saine des loups

Le territoire des meutes de loup vivant en parcs nationaux se prolonge souvent dans des zones protégées EXTÉRIEURES
·
La mortalité causée par les humains est la plus grande menace pour la santé à long terme des populations de loup

Martin Luther King précise qu'en restant silencieux, nous permettons à d'autres de régner. Hurlons jusqu'à ce que la lune descende, jusqu'à ce que nous soyons entendus !

L'information de fond peut être trouvée sur :
www.northernlightswildlife.com/bufferzones

RESSOURCES :

1. Hummel, M. & Pettigrew, S.1991. Wild Hunters Predators In Peril. Key Porter Books Ltd.

2. Hurd, T. White, C., Pengelly, I., & Pacas, C. 2002. Humans, Wolves, Elk, Aspen and Willow (HWEAW) Research Overview. From Proceedings of Humans, Wolves, Elk, Aspen and Willow, and Now Beetles (HWEAW B) Science Workshop, Session 1: The Current Situation in the Banff Bow Valley. Banff, Alberta.

3. Hebblewhite, M., Nietvelt, C., White, C., McKenzie, J. & Hurd, T. 2002. Wolves As A Keystone Species in Montane Ecosystems of the Canadian Rocky Mountains. Proceedings of Humans, Wolves, Elk, Aspen and Willow, and Now Beetles (HWEAW B) Science Workshop, Session 2: Into The Future: Predation, Predation Risk, and Low Density Prey Populations. Banff, Alberta.

4. Regional Perspectives on Ecosystem Indicators and Issues. 2002. From Proceedings of Humans, Wolves, Elk, Aspen and Willow, and Now Beetles (HWEAW B) Science Workshop, Evening Session. Banff, Alberta.

5. Dalman, D., Shury, T., & White, C. 2002. Workshop Synthesis. From Proceedings of Humans, Wolves, Elk, Aspen and Willow, and Now Beetles (HWEAW B) Science Workshop. Banff, Alberta.

6.Ellis, C. 2002. Parks Canada Asks Alberta to Help Protect Wolves. Calgary Herald. Calgary, Alberta.

7.Syme, I. 2003. Chief Park Warden for Banff Field Unit, Parks Canada. Alberta Wildlife Enhancement Society.
www.wildlife-enhancement.ca

8.Co-operation Called For To Save Wolves. 2003. Alberta Wildlife Enhancement Society. www.wildlife-enhancement.ca

9.Kootenay National Park of Canada, Natural Wonders and Cultural Treasures. 2008. Kootenay National Park Website. http://www.parcscanada.com/pn-np/bc/kootenay/natcul/natcul7_E.asp

10. Parks Canada Yoho National Park of Canada Natural Wonders Wolf Research and Management. 2006.
www.pc.gc.ca.pn-np/bc/yoho/natcul20_E.asp

11. Parks Canada. 2004. Banff National Park of Canada. How Many Wolves are in Banff National Park? Banff Website

12. Defenders of Wildlife. 2006. Statistics.
www.defenders.org

13. Canadian Parks and Wilderness Society (CPAWS) Northern Alberta. 2007 Parks Watch Report.

14. Environment Canada, 2006. Canadian Protected Areas Status Report 2000 %u2013 2005. Government of Canada, Gatineau, Quebec.

15. Natural Resources Canada, 2007.

16. Hebblewhite et al.2005. Human Activity Mediates a Trophic Cascade Caused By Wolves. Ecology 86

17. Banff National Park of Canada. 2004.HJD

18. Parks Canada Newsletter, Mount Revelstoke and Glacier National Parks of Canada, 2008.

Citations ref -http://www.bedfordstmartins.com/online/cite8.html

Merci de signer cette 
PETITION

Merci pour les loups des montagnes rocheuses centrales du Canada

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 14:04



  

L'administration Bush propose de nouvelles règles qui risqueraient d'affaiblir la protection des espèces et d'éliminer des études scientifiques indépendantes des projets de développement susceptibles de menacer l'habitude des espèces.

Nous avons besoin de votre aide pour contre-attaquer. S’il vous plaît il faut prendre des mesures maintenant :
Envoyez un courrier électronique au Président Bush pour lui dire de ne pas nuire à la protection de la faune d'Amérique en signant cette pétition

Merci pour la faune d'Amérique

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 13:27


 


Le panda géant est le symbole majestueux de la Chine. Toutefois, sa population est sur le déclin à cause de l'exploitation du bambou, leur seule ressource. Sans le bambou, ils meurent de famine et de la perte de leur habitat. Dites à China Wildlife Conservation Association de demander au gouvernement chinois de cesser l'exploitation du bambou.  
 
Nous signataires, vous demandons svp de dire au gouvernement chinois de cesser l'autorisation de l'exploitation des plantations de bambou. Comme vous le savez, le symbole de la Chine est le panda géant. Sans le bambou, les pandas  meurent de faim, et perdent leur milieu naturel. Merci pour votre temps et vos efforts.  
 
PETITION

Merci pour les pandas géants
Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 02:16


Beaucoup de gens ne réalisent pas l'horrible vérité derrière le tigre blanc.

D'une part, le tigre blanc n'est même pas une espèce de tigre, mais en fait un grave mauvais croisement hybride entre le tigre du Bengale / Sibérie. Le gène pour créer un tigre blanc est à double récessif, et il y a seulement une lignée de tigres blancs, afin de les produire, aussi de graves consanguinités doivent se produire.

Cette consanguinité cause de nombreux problèmes pour ces tigres : malformations congénitales, déficits immunitaires, scoliose, palais fendus, déficits mentaux, raccourci de la durée de vie, etc. Huit sur dix de tous les tigres blancs élevés meurent, et si cela ne suffisait pas, ceux qui souffrent de graves malformations sont généralement tués ou jetés.

Aussi, la plupart des bébés tigres blancs nés sont vendus comme animaux de compagnie ou sont tués à cause de leur couleur.

Comme vous pouvez le voir, absolument rien de bien provient de la reproduction continue de ces animaux !

Seulement les éleveurs et les zoos en profitent, de cette manière s’il vous plaît boycottez tous les lieux qui continuent à élever des tigres blancs et d'autres hybrides comme les tigres "Golden Tabby" !

Le fait que cette horrible pratique ait cours depuis si longtemps signifie que la seule façon pour nous d'aider ces créatures est de nous éduquer et d'informer tout le monde que nous connaissons. Nous avons besoin de boycotter ces lieux!

Je vous remercie de votre temps et de votre inquiétude a ce sujet ! Ensemble, nous pouvons faire une différence !

Signez cette  PETITION

Merci pour les tigres blancs

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article