Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 08:15

 

 

Souvenez-vous de Tusker, ne l'oubliez jamais ....

Tusker était un doux géant, un pacifique et doux éléphant vivant au milieu du parc de faune sauvage de Kariba au Zimbabwe. Tusker avait une pleine confiance en l'être humain ....

Dans ce parc, des jeunes gens organisent des soirées, et ces jeunes ivres d'alcool et de drogue ont maltraité ce doux pachyderme, lui tirant et arrachant les poils de la queue, roulant à pleine vitesse en voiture autour de lui et l'éblouissant avec les phares de leurs voiture en pleine nuit, lui jetant des bouteilles en verre et des pétards .... Tusker, en doux géant intelligent, n'a jamais blessé quelqu'un, ne s'en est jamais pris à ses idiots d'agresseurs ...

Mais en Janvier 2008, la sentence est tombée, comme une lame glacée, condamnation à mort pour Tusker ....

Son crime ? Avoir endommagé quelques voitures alors qu'il était en quête de nourriture.

Malgré les lettres et signatures du monde entier pour sauver Tusker, il a été criblé de balles par les autorités ....

Ses agresseurs, eux, sont toujours en liberté et continuent leurs soirées dans ce parc .....

OU EST DONC LA JUSTICE DANS CE MONDE, OU EST DONC PASSEE LA COMPASSION CHEZ CES ÊTRES QUI N'ONT D'HUMAINS QUE LE NOM ?

REPOSES EN PAIX TUSKER, REPOSES EN PAIX LOIN DE CE MONDE QUI NE TE MERITAIT PAS ....

NOUS NE T'OUBLIERONS JAMAIS .....

Texte de la pétition :

Cela fera 2 ans depuis que les événements entourant Tusker alias Dustbin ont entraîné sa mort. Ceux qui l'ont abusé n'ont jamais été traduits en justice et la fête continue. Cela est inacceptable, prenons position pour ce qui est juste et mettons fin à cela.

Que le gouvernement du Zimbabwe sache que nous ne l'avons pas oublié, laissons quelque chose de bien résulter de sa mort insensée, la protection de ceux qui restent.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER


En mémoire de Tusker, merci

 

A posté une image

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 08:00

 

 

 

Pour une révision complète des politiques concernant les espaces sauvages et les établissements hébergeant des animaux captifs

Les tigres sauvages ne sont désormais guère plus de 3000 sur la totalité de leur aire de distribution, et ils disparaîtront complètement au cours des toutes prochaines années si la protection officielle dont ils font l’objet s’avère aussi inefficace que par le passé. La dernière sous espèce réelle, le Tigre de Sumatra, risque l’extinction dans les prochains mois.


L’anéantissement programmé du plus beau des grands fauves terrestres est lié à des pratiques économiques et sociales extrêmement puissantes.


CAUSES D’AMONT : La destruction massive des espaces naturels sauvages
La tendance à la domestication systématique de tous les organismes dans les espaces artificialisés (les tigres captifs sont aujourd’hui plusieurs fois plus nombreux que leurs congénères sauvages) Certaines traditions culturelles extrême orientales qui prêtent à des produits issus du tigre des vertus particulières ont des effets démultipliés dans le contexte socio économique actuel, aux conséquences particulièrement désastreuses
CAUSES D’AVAL : Directement liées à la précédente : un braconnage massif liée à une corruption généralisée, dans le cadre d’un commerce international des produits issus du tigre, officiellement illégal mais pratiqué à une échelle gigantesque par de nombreux établissements sur tous les continents.


Comme il a été indiqué par les experts lors du sommet de Katmandou (27 - 30 Octobre 2009), il est urgent de mettre en place des stratégies originales et innovantes pour assurer un Avenir aux grands félins, celles mises en place au cours des dernières décennies s’étant avérées dramatiquement insuffisantes.

Certaines existent déjà.
- le Tiger Corridor Initiative, conçu par l’association Panthera. Il s’agit de relier les réserves à tigres par des « couloirs verts », du Népal à l’Indonésie ? Cette association a déjà aà son actif la matérialisation effective du « Jaguar corridor », réalisé selon le même principe, et allant du Mexique à l’Argentine .


- Le Dragon vert, conçu par Alain Sennepin, du site « 4 continents pour les tigres ». Il s’agit d’un projet de reconstitution des forêts alluviales du réseau hydrographique d’Eurasie, du Fleuve Jaune au Danube et à la Polésie (zone de marais d’Europe orientale), couplée à des plans de réensauvagement de tigres captifs pour une réintroduction future de ces animaux dans ces milieux reconstitués où ils furent présents dans les temps historiques, dans le cadre de la reconstitution de la faune originelle de ces espaces. Cette initiative permettrait, qui plus est, la renaissance d’une sous espèce de tigre éteinte au 20ème siècle, le tigre de la Caspienne, à partir de la souche sibérienne génétiquement homologue.


Ces projets méritent d’être financés massivement par les institutions internationales, les organismes de la sphère financière, et les états.

J’associe mon association Tigrissima et mon nom aux personnes qui comme moi vous demandent d’agir immédiatement avec force , à un niveau clairement décisionnel sur le plan politique :


Ø Pour la mise en place effective de plans de reconstruction, réexpansion et connexion entre eux de milieux naturels à une échelle suffisamment vaste pour qu’ils puissent accueillir dans des conditions viables sur le long terme des tigres et leur faune associée.


Ø Pour la mise en place effective de protocoles de réensauvagement d’individus captifs destinés à peupler ou repeupler les milieux ainsi reconstitués, et l’incitation volontariste à l’endroit des parcs zoologiques ainsi que tout établissement possédant des animaux captifs à s’impliquer fortement dans une telle politique.


Ø Pour l’allocation massive de fonds pour la protection du tigre, la réexpansion de son aire de distribution et de sa diversité génétique dans des milieux naturels restaurés et renforcés en quantité comme en qualité, et l’incitation volontariste à l’endroit des grandes sociétés minières, entreprises agricoles et forestières, industrielles, financières, à s’impliquer fortement dans une telle politique..
Ø Pour l’arrêt de l’exploitation forestière dévastant leur habitat, créant ainsi une situation désastreuse pour ces animaux en danger.
Ø Pour l’interdiction effective de la chasse aux tigres et du commerce très lucratif de leurs organes , certaines parties du félidé étant toujours utilisées en médecine traditionnelle ainsi que pour des produits aphrodisiaques tandis que leurs peaux continuent d'être convoitées pour l'ameublement et la décoration.


Ø Pour le renforcement la législation antibraconnage à travers non seulement, un durcissement de celle – ci, établissant le braconnage comme un crime et non plus seulement comme un délit, mais aussi d’assurer aux enquêteurs à la fois les moyens matériels et la protection de leur personne leur permettant de mener leurs investigations à bien.


Ø Pour la fermeture des « fermes à tigres » ou « centres de reproduction » qui sont de fait des élevages en batterie où les animaux captifs sont du bétail, de la « viande sur pied ».


Ø Pour l’arrêt de l’exploitation de cet animal par des cirques ou pour des exhibitions où les conditions de vie inadaptées ne sont pas seulement néfastes à leur bien-être, mais mettent aussi leur vie en danger.


En 2010, déclarée officiellement « Année internationale du Tigre » à l’issue du Congrès de Kathmandou, 4 réunions internationales auront lieu pour faire le point sur l’évolution de la situation et la mise en place d’initiatives améliorant concrètement et durablement celle des tigres dans la Nature : la première en Thaïlande en janvier, deux en Inde (Février et Novembre, la plus importante en Russie (Vladivostok) en Septembre.
Pour chacune d’entre elles, nous serons attentifs, déterminés et vigilants.

Les associations présentes au sommet de Kathmandou se sont fixées pour objectif de doubler les effectifs des tigres sauvages d’ici 2022, la prochaine « Année du Tigre ».

Pour y parvenir, il faut agir avec audace, courage et imagination.

 

 

Pour que 2010 soit vraiment l’année du tigre

 

Pour signer, remplissez le formulaire ET SURTOUT, n'oubliez pas de réagir au mail que lapetition.be va vous envoyer:

- Pour confirmer votre signature cliquez sur le lien contenu dans le mail.
- Si vous ne répondez pas à ce mail, votre signature ne sera pas validée.

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 06:00
 
portrait d'éléphants libres (photo 1)
Avec les grands singes et les dauphins, les éléphants sont de ceux qui ont conscience d’eux-mêmes. Les histoires et anecdotes qui illustrent leur sensibilité exceptionnelle sont nombreuses, souvent émouvantes, toujours étonnantes...

 

Conscience de soi… et des autres

 
Depuis 2006, on sait que comme les chimpanzés, les gorilles, les orangs-outans ou encore les dauphins, les éléphants se reconnaissent dans un miroir. Une éléphante a même réussi le test de Gallup qui prouve de manière irréfutable la conscience de soi en inspectant une marque peinte sur son front. Mais les éléphants ne s’intéressent pas qu’à eux-mêmes. Des observations faites sur le terrain et en captivité montre leur incroyable capacité d’empathie à l’égard de leurs congénères. Marc Bekoff, un éthologue réputé, rapporte ainsi l’histoire de Babyl, une éléphante estropiée vivant dans une réserve au Kenya. Depuis maintenant des années, elle marche très lentement et son groupe l’attend… Ils marchent et s’arrêtent quand cela est nécessaire. Il arrive même que la matriarche la nourrisse.


Des liens ténus

 
Les liens qui unissent les membres d’un troupeau d’éléphants sont particulièrement ténus. Ils se protègent les uns les autres, et ne s’oublient pas. En 2006, en Inde, une éléphante s’est noyée dans un fossé d’irrigation et a été rapidement enterrée par les habitants du village voisin. Mais son groupe l’a cherchée pendant plus de 3 jours dans le village, en dévastant tout sur son passage. Lors d’un voyage au Bostwana, Pierre Pfeffer, zoologiste français et spécialiste des éléphants, a quant à lui assisté aux retrouvailles d’une mère et de son fils qui ne s’étaient pas vus depuis des années car du fait de leur sexe, ils appartenaient à des groupes différents. En le voyant, « la mère, soudain, quitta sa troupe pour se précipiter vers lui en barrissant joyeusement. »


La perception de la mort


Les éléphants sont réputés avoir un comportement particulier lors de la mort de l’un de leurs proches. Cynthia Moss, une spécialiste des éléphants d’Afrique, rapporte  «qu’à plusieurs reprises, [ils l’entourent] en manifestant tous les signes de la tristesse et, s’il ne bouge toujours pas, ils s’arrêtent, hésitants. Ils se retournent alors vers l’extérieur, la trompe pendante. Au bout d’un moment, ils évoluent de nouveau en cercle, puis se replacent dos à dos […] » puis « ils arrachent des branches et des touffes d’herbes à la végétation environnante et les lâchent sur le cadavre ou les posent autour de lui » . Des expériences ont même prouvé que les éléphants reconnaissaient les ossements de leur espèce et s’y intéressaient particulièrement. Cynthia Moss relate à ce propos le cas d’une vieille femelle qui traversait chaque jour le centre de recherche où elle travaillait et s’arrêtait systématiquement devant le même crâne, pour le palper, le humer, le toucher délicatement du pied… C’était celui de l’une de ses filles morte deux ou trois ans auparavant…


Tant de sensibilité et de conscience permettent de mieux comprendre pourquoi l'exploitation  des éléphants est susceptible de leur causer tant de souffrances. Contraints par la force, séparés de ceux à qui ils tiennent, ils souffrent et se morfondent…

ONEVOICE

===> UN CERCLE DE SILENCE POUR SAMBA ET TOUS LES ELEPHANTS CAPTIFS (28 Août à Paris)

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 06:30

 

 

 

 

Humane Society International :

 

 

En 1986, la Commission baleinière internationale (CBI) a interdit toute chasse commerciale.

En conséquence, le nombre de baleines tuées chaque année a été considérablement réduit. Pourtant, même aujourd'hui, des nations continuent de chasser et de tuer les baleines.

 

Il n'y a aucune excuse pour continuer à autoriser cette pratique barbare et désuette, d'autant plus que d'autres dangers menacent les baleines - comme l'augmentation de la pollution et le changement climatique -.

 

Néanmoins, un accord a été proposée cette année, qui devait suspendre le moratoire de 10 ans, permettant aux nations de chasser légalement les baleines - même dans les sanctuaires désignés.

 

Aucun accord levant le moratoire ne sera jamais acceptable. Rejoignez-nous en appelant les dirigeants du monde pour soutenir le renforcement du moratoire et l'accomplissement du mandat de conservation de la CBI. Maintenant, plus que jamais, les baleines doivent être protégées.

 

AGIR

Montrez votre soutien pour les baleines ! Envoyez un message à votre pays aujourd'hui.

 

ETAPE 1: Sélectionnez votre pays en cliquant sur CE LIEN puis cliquez sur SUBMIT

 

ETAPE 2 : vous pouvez personnaliser le texte qui s'affichera dans le cadre en vous exprimant dans votre propre langue, ce sera plus efficace, puis remplissez le formulaire avec vos coordonnées (les rubriques obligatoires sont signalées par une * - cliquez sur SUBMIT

 

 

Merci pour les baleines

 

 

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Pierce Brosnan

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 13:18

Don't hunt our foxes, don't cut their ears!

 

 

En pays de Saxe la chasse au renard est autorisée.

 

L'explication officielle :  réduire la population et endiguer les maladies causées par ces animaux.

 

Il est reconnu que la chasse n'est pas la solution adéquate pour remédier à ces problèmes. Le meilleur moyen serait, par exemple,  la vaccination  qui permettrait de lutter contre le ténia du renard. Ce faisant, le risque d'infection serait réduit au minimum.

 

Depuis le 1er avril 2009, une prime est versée aux chasseurs. Ainsi de nombreux renards sont tués, mutilés et rejettés.

 

Par cette pétition, nous protestons contre le versement de cette prime pour la "coupe d'oreilles", encourageant les chasseurs à tuer de plus en plus de renards.

 

Nous disons NON  à cette mutilation sur renards qu'ils soient vivants ou morts.

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

 

Merci pour les renards massacrés

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:20

 

Le Canada prêt à déclarer la guerre aux phoques gris

 

 

Les autorités canadiennes envisagent de tuer 220.000 phoques gris ou d'en stériliser 16.000 femelles en l'espace de cinq ans à l'   'Ile de Sable, au large de la côte est canadienne. Le projet, encore non avalisé, figure dans un document dont la teneur a été confirmée par le ministère compétent, et révélé au public par le journal The Coast édité à Halifax. Mais pourquoi tant de haine envers ces malheureux phoques ?

 

Le ministère des Pêches et des Océans estime tout simplement que les 300.000 phoques gris  qui vivent dans la région déciment les stocks de morue.

 

Un argument que n'entend pas Mark Butler du Centre d'action écologique d'Halifax : selon lui, ce n'est pas une solution à long terme. "Si on commence à tuer les phoques pour préserver les morues, il faudra continuer pendant des siècles car la pêche a décimé leurs prédateurs naturels (tels les requins). C'est un cercle vicieux", dit-il.

 

L'île de Sable est un paradis des animaux. Selon le rapport, 80% des phoques de la région s'y reproduisent et cohabitent avec 400 chevaux sauvages et plus de 300 espèces d'oiseaux, au sein d'un écosystème fragile. Le ministre canadien de l'Environnement, Jim Prentice, a même annoncé la semaine dernière son intention d'en faire un parc national.

 

Quel que soit le scénario choisi, abattage ou stérilisation, l'opération coûterait entre 20 et 35 millions de dollars et nécessiterait l'envoi de véhicules, de carburant, de travailleurs et d'abris. Si l'on opte pour la première solution, 220.000 phoques doivent être tués sur cinq ans dont 100.000 la première année, au fusil et au gourdin. Le rapport suggère qu'un "traitement thermique" (incinération) sur place serait la meilleure solution pour se débarrasser de quelque 15.000 tonnes de carcasses et envisage de rejeter les cendres dans l'océan.

 

source

 

 

VIOLENCE SUR LES BÉBÉS ET LES MÈRES

 

Le carnage des phoques gris se déroulerait entre décembre et début février alors que les plages et les dunes sont couvertes de mères qui allaitent leurs bébés. On tuerait les phoques adultes à l'aide de fusils et les bébés soit avec un fusil ou un gourdin. Pour atteindre l’objectif de 100 000 phoques tués en 25 jours, il faudra tuer 10 phoques à la minute. Pour maintenir une telle cadence dans les tueries, on peut imaginer tout ce que cela peut comporter comme violence, cruauté et souffrance animale. 

 

UN CERCLE VICIEUX

 

Selon un porte-parole du MPO, toute décision visant à mettre en œuvre les recommandations de l'étude sera faite par la ministre Gail Shea. Ce qui est une très mauvaise nouvelle pour les phoques gris. C'est cette même ministre qui n'a pas hésité à augmenter les quotas lors de la chasse aux phoques du Groenland au printemps dernier, alors même que le manque de glaces empêchait la survie des bébés-phoques. Madame Shea a aussi donné son feu vert, en janvier dernier, pour une chasse de près de 39 000 phoques gris sur l'Ile de Sable, malgré l'opposition des écologistes. Un fonctionnaire du MPO Don Bowen a déclaré, lors d’une récente réunion publique, que si le gouvernement canadien autorise cette chasse à grande échelle sur l'Ile de Sable étalée sur cinq ans « ce n’est pas une décision scientifique, mais qu'elle est plutôt politique ou économique ».

 

En d'autres mots, ce massacre de milliers de phoques dans une aire de mise-bas ne sert qu’à répondre au lobbying agressif de l’industrie de la pêche commerciale qui depuis des décennies accusent les phoques de manger trop de poissons. D'après un rapport d'experts de l'ONU (Organisation des nations unies), les poissons pourraient disparaître des océans d'ici une quarantaine d'années. Et les coupables ne sont pas les phoques, mais plutôt certaines pratiques de la pêche commerciale qui depuis des décennies vident les océans sans aucune considération éthique ou écologique.

 

Même si on tue tous les animaux marins qui mangent du poisson, dauphins, belugas, requins, baleines ou oiseaux de mer, les morues ne reviendront pas, pas plus que les autres poissons. Tuer les phoques de l’Ile de Sable (ou d’ailleurs) pour renflouer les stocks de poissons n’est pas une solution à long terme, comme le confirme Mark Butler du Centre d'action écologique d'Halifax : « Si on commence à tuer les phoques pour préserver les morues, il faudra continuer pendant des siècles car la pêche a décimé leurs prédateurs naturels (tels les requins). C'est un cercle vicieux ».

 

source

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 10:22

 

 

Pendant des décennies, les chevaux sauvages ont pâturé avec quiétude autour du lac Gregory dans la région de Kimberley en Australie-Occidentale.

 

Ces chevaux  étaient considérés comme si uniques et précieux que le souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashid al Maktoum, en a choisi treize pour ses écuries.

 

Maintenant,  le ministère WA du Développement régional et des terres a délivré contre ces  5000 chevaux du lac Gregory un arrêt de mort parce qu'accusés d'être à  l'origine d'«inacceptables dommages environnementaux».

 

Le lieu où ces chevaux paissent mesure environ plus de 100 km de circonférence, et ils n'en occupent que 400.000 hectares. Le ministère n'a aucun problème avec le pâturage du bétail.

 

Les groupes autochtones vivant autour du lac Gregory ont grandi avec les chevaux et les aiment. Malgré que le Ministère soit conscient du fait que les chevaux étaient de plus en plus nombreux chaque année, il n'a fourni aucune aide à ces groupes pour permettre un contrôle de la population. Maintenant, ils ont ordonné que les chevaux soient rassemblés et transportés vers un abattoir en Australie du Sud; leur viande sera exportée pour la consommation humaine.

 

Le groupe local Wild Horses Kimberley demande au gouvernement de lui permettre d'administrer aux  étalons et aux juments des médicaments anti-fertilité. Malgré cela, le gouvernement WA persiste dans son intention de destiner les chevaux à l'abattage.

 

S'il vous plaît, demandez urgemment au ministre Brendan Grylls - ministre dont le ministère est responsable de la réforme proposée - que les chevaux ne deviennent pas les victimes innocentes de la mauvaise gestion du gouvernement, et d'encourager la proposition plus humaine du Wild Horses Kimberley.

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER

 

Merci pour les chevaux sauvages

 

______________________________________

 

VICTOIRE POUR CES CHEVAUX !! veuillez SVP CLIQUER ICI pour prendre connaissance de l'issue de cette pétition

Repost 0
Published by LENA - dans ARCHIVES
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 08:00

 

 

 

Je diffuse du SITE : http://cpnbrabant.eu/

 

Nous lançons un appel aux amis des ours afin qu'ils écrivent à leurs Députés européens concernant la protection des ours dans les Pyrénées.

 

Il est urgent de prendre des mesures afin d'empêcher la disparition de l'espèce.

 
L'Assemblée générale des Nations Unies a choisi 2010 "année de la biodiversité".
C'est donc à nous, associations et citoyens de réagir dans cette optique afin d'empêcher la disparition de celle-ci.

Nous sommes tous  responsables de notre planète.

Si nous voulons que les générations futures puissent encore observer des ours en liberté.

Nous vous demandons un petit service :

Ecrivez à vos Députées ou Députés européens afin qu'elles ou qu'ils agissent concernant ce délicat dossier.

Vous trouverez ici une LETTRE TYPE ===> CLIQUEZ SVP
Les ours des Pyrénées seront heureux de votre geste !
Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 07:35

 

 

S'il vous plaît ayez une pensée pour les loups en Finlande. En Laponie, il subsiste actuellement environ 35 loups (ou peut-être même moins)  à l'état sauvage, et en Finlande, on en dénombre environ  200.

 

Les chasseurs abattent les loups afin de les empêcher d'attaquer les rennes, parqués et abattus pour leur viande et peaux. Bien que la Finlande se présente comme une destination pour les amoureux des grands espaces - et comme la maison du Père Noël - les loups y sont impitoyablement chassés.

 

Dites au gouvernement finlandais de mettre fin à la mise à mort.

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

 

Merci de votre participation

 

Texte que vous enverrez en signant :

 

J'ai été consterné(e) d'apprendre que le gouvernement finlandais a autorisé la mise à mort des loups en Laponie cette année. Avec une petite population de loups en Finlande déjà menacée par la chasse illégale, le pays doit protéger ces animaux charismatiques. La chasse expose ces animaux à des blessures provoquant une mort douloureuse. Cela est aussi inhumain qu'inutile. La Finlande devrait célébrer la présence de ces prédateurs remarquables et beaux et encourager l'écotourisme responsable dans les zones où ils vivent. Ce faisant, le pays profiterait à la fois des loups et de la population humaine.

 

En tant que  maison "du Père Noël", la Finlande devrait faire preuve de générosité et de compassion toute l'année. Jusqu'à ce que je reçoive une réponse m'informant que la Finlande a retiré l'autorisation pour la chasse et prenne des mesures efficaces pour empêcher le braconnage, je ne visiterai pas la Finlande et encouragerai également mes amis et ma famille de faire de même.

 

Des lettres personnalisées donnent un meilleur résultat. S'il vous plaît envisagez d'écrire votre propre message et l'objet dans les cases du formulaire.

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 07:00

 

 

 

Vous l'ignorez peut-être mais un terrible massacre se produit de nos jours à Taiji ( Japon ) depuis de nombreuses années. En effet, certaines personnes sans scrupule, munies de longs crochets et couteaux, n'hésitent pas à les planter sur les dauphins prisonniers de leurs filets préalablement disposés afin que ces derniers ne puissent s'échapper. Les cétacés sont capturés par une dizaine de bateaux et emmenés dans un lagon à l'abri des regards. Je peux vous dire que le spectacle n'est pas digne de la race humaine et déplorant.

Ensemble, luttons contre cette barbarie !!

Merci pour votre soutient grâce à votre signature afin que nous tentions de faire pression sur les autorités japonaises pour arrêter cette tuerie.


Contre le massacre de nos amis les dauphins à Taiji ( Japon )

 

VOUS DEVREZ VALIDER VOTRE SIGNATURE (lien reçu dans votre boîte mail)

 

MERCI pour les dauphins

 

 

Repost 0