Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 12:05


Cet été, les baleiniers de l'Islande ont entrepris la plus grande chasse au rorqual commun dans l'Atlantique Nord depuis plus de 20 ans, tuant 125 rorquals communs et plus de 80 petits rorquals. Avec presque pas de marché intérieur pour la viande de baleine, l'Islande envisage d'exporter des milliers de tonnes de viande vers le Japon. La Commission baleinière internationale qui interdit la chasse commerciale et la CITES, qui interdit le commerce international des produits baleiniers, semblent impuissantes à l'en empêcher ... mais l'Union européenne (UE) le pourrait !

SIGNEZ LA PETITION

Voici la lettre que vous enverrez en la signant :


Monsieur le Ministre,

Je suis très inquiet(e) que le gouvernement de l'Islande ait permis à plus de 200 baleines, dont 125 rorquals communs - le deuxième plus grand animal de la planète - d'être tués cette année.

En tant que citoyen(ne) de l'UE, il est totalement inacceptable pour moi qu'une nation chassant  la baleine pourrait rejoindre la Communauté européenne où la chasse à la baleine et le commerce sont interdits. Je vous écris pour vous demander d'adopter une «tolérance zéro» concernant cette chasse et ce commerce en Islande, pays qui cherche à rejoindre l'UE.

Je vous engage à :  

1. Vous assurer que les conditions d'adhésion de l'Islande l'obligent à cesser l'exportation des produits de baleine  maintenant;
2. Avertir l'Islande que les dérogations à l'interdiction de la chasse (directive «Habitats») seront contestées juridiquement par les membres de l'UE;


L'UE a une occasion unique de mettre fin à la chasse à la baleine en Islande et de mener une grande victoire pour la conservation de ces mammifères marins.. Je vous implore d'aider l'UE à trouver la volonté d'agir.

Sincèrement,
Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 08:15




Les baleines ont besoin d'aide des États-Unis. Les baleiniers japonais continuent de tuer les baleines de Minke et fin dans les eaux froides de l'Antarctique. Et, comme si cela ne suffisait pas, ils envisagent d'étendre leur chasse et d'inclure les baleines à bosse. Le raisonnement, la diplomatie et l'action directe ont tous échoué pour arrêter la chasse à ce jour. Les Intérêts de la pêche qui contrôlent la chasse à la baleine au Japon tout simplement ignorent toutes les critiques.

Mais, nous ne pouvons pas abandonner maintenant. Nous devons tenter quelque chose de nouveau. Le Japon a un nouveau Premier ministre. Assurément, le nouveau leader ne sera pas capable d'ignorer cette importante question si notre Président lui parle.

Le gouvernement du Japon insiste sur le fait qu'il doit être autorisé à exercer sa «chasse scientifique» dans l'Antarctique qui, l'an dernier, a causé la mort de près de 700 baleines.

Le Président Obama se rendra au Japon à la mi-Novembre. Passez à l'action et incitez-le à s'entretenir de la conservation des baleines avec le nouveau Premier ministre japonais quand ils se rencontreront. C'est une question mineure pour deux chefs de gouvernement, mais c'est un très gros problème pour les baleines.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Merci !

Repost 0
Published by LENA - dans ARCHIVES
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 15:40






La Wildlife Conservation Society a annoncé aujourd'hui deux raids effectués avec succès par les autorités indonésiennes qui ont abouti à l'arrestation de suspects au cours de leur tentative de vente illégale de peaux de tigres de Sumatra.


Le raid le plus récent a eu lieu à Jakarta le 7 août dernier et a pu permettre de récupérer deux peaux de tigre entières ainsi que des peaux de nombreuses autres espèces sauvages protégées. Ce raid a permis l'arrestation de quatre suspects ayant  tenté de vendre illégalement une peau de tigre de Sumatra. Le 16 juillet, un raid à Sumatra a permis de récupérer 33 morceaux de peau de tigre, dont la taille varie de quelques centimètres à des morceaux de taille supérieure et a abouti à une autre arrestation.

Les deux raids ont été menés par la police indonésienne et le ministère indonésien des Forêts, la Direction générale de la protection des forêts et de la conservation de la nature (PHKA), en collaboration avec la Wildlife Conservation Society’s Wildlife Crime et les partenaires locaux.

Ces raids, qui résultent de la récente intensification des efforts déployés par les autorités indonésiennes pour contrôler le commerce illégal d'espèces sauvages, portent le nombre d'arrestations à 20 au cours des 18 derniers mois à des fins de transaction des parties de tigre. Sept de ces cas ont déjà abouti à des peines de prison et des amendes, et les autres sont en attente de jugement.


Le mois dernier, a également vu la condamnation de quatre opérateurs à Jakarta arrêtés plus tôt cette année, et reconnu coupable de possession illégale et la vente de peaux de tigre, d'os et des dents.

Créée par la CMS en 2003, la "Wildlife Crime Unit" fournit des données et des conseils techniques aux organismes d'application de la loi pour soutenir les enquêtes et les poursuites des crimes sur la faune. À Jakarta, elle agit dans le cadre du Forum contre le commerce des espèces sauvages, une alliance d'organisations locales de lutte contre le commerce illégal d'espèces sauvages.


«Le gouvernement indonésien est résolu à stopper le commerce illégal d'espèces sauvages et à renforcer ses engagements envers la Convention sur le commerce international des espèces menacées (faune et de flore) (CITES), a déclaré Mohammed Awriya Ibrahim, Directeur de la Protection de la forêt pour PHKA.

"Nous cherchons à mettre un terme à la capture, la possession et le commerce des espèces sauvages protégées en Indonésie»,

"Quatre suspects ont été arrêtés au cours du raid et 34 peaux de différentes espèces ont été récupérées, dont deux peaux de tigre", a déclaré le colonel Agus Sutisna, Directeur de l'Unité spéciale de crimes, (police de Jakarta). Les peaux sont destinées à être vendues à des collectionneurs en Indonésie et à l'étranger. Cette opération réussie a été une collaboration conjointe entre la police, le ministère des Forêts et des ONG partenaires."

La Wildlife Conservation Society tente activement de sauver les tigres en Indonésie et à diminuer l'impact négatif du commerce illégal d'espèces sauvages.

"Nous saluons le travail de la police indonésienne et du Département des forêts dans ces cas récents pour leur engagement à respecter et faire respecter la loi", a déclaré le Dr Noviar Andayani, Directeur du Programme de l'Indonésie WCS. «Nous félicitons également les tribunaux pour le message qu'ils envoient dans ces cas jugés équitablement et condamnés lourdement."


«Le commerce illicite des espèces sauvages qui menacent non seulement les animaux emblématiques comme le tigre, mais aussi de nombreuses autres espèces d'animaux marins et terrestres menacées, a déclaré le Dr Elizabeth Bennett, directeur de la Chasse et du WCS Wildlife Trade Programme. «Ce n'est que par une action décisive contre ceux qui participent à ce commerce illégal, que nous pouvons y mettre fin."

Les tigres sont tués par les chasseurs pour satisfaire la demande de parties de tigre comme les peaux, dents, os, etc... Ces pièces sont utilisées comme souvenirs, en médecine traditionnelle, et comme talismans. Beaucoup de parties de tigre négociées en Indonésie sont liées à l'exportation vers l'Asie orientale. Les tigres sont également tués quand ils deviennent impliqués dans des conflits avec les agriculteurs locaux.

D'autres animaux sauvages vendus illégalement d'Indonésie :  rhinocéros, éléphants, orang-outans, oiseaux, ours, orchidées, poissons marins et d'eau douce, tortues, bois odorant, pangolins, corail, serpents, chauves-souris et requins.

La Wildlife Conservation Society sauve la faune et les sites sauvages du monde entier. Nous le faisons grâce à la science, à une éducation et à la gestion du plus grand système mondial de réserves naturelles en milieu urbain avec la collaboration du zoo du Bronx. Ces activités visent à faire changer les attitudes envers la nature et à aider les gens à imaginer la faune et les humains vivant en harmonie. WCS est commis à cette mission car elle est essentielle à l'intégrité de la vie sur Terre. Visite: www.wcs.org

 

NOTES

• En Indonésie, les tigres (Panthera tigris) sont maintenant se trouvent sur l'île de Sumatra, où la sous-espèce est considérée comme espèce distincte : le "Tigre de Sumatra" (Panthera tigris sumatrae). Les anciennes populations de tigre à Bali et Java sont éteintes. La population totale des tigres de Sumatra est sans doute estimée aujourd'hui à moins de 1.000 spécimens.

• WCS oeuvre pour protéger les tigres de Sumatra en travaillant aux côtés du Ministère indonésien des forêts, de la police indonésienne, des gouvernements locaux et des collectivités locales.

• En vertu de la loi indonésienne, il est illégal de tuer, posséder, acheter ou vendre des tigres ou des parties de leur corps. La violation de la loi peut conduire à une amende et / ou peine de prison.

• Les membres du Forum, basé à Jakarta contre le commerce des espèces sauvages comprennent Wildlife Conservation Society, Profauna, Jakarta Animal Aid Network; L'Agence de défense de la faune et International Animal Rescue.

• Le travail de la WCS pour enrayer le commerce illégal d'espèces sauvages et de la traite en Indonésie est soutenue par le US Fish and Wildlife Service Rhino Tiger Fund, la National Fish and Wildlife Foundation Save the Tiger Fund; Tigers Forever, un projet Panthera en collaboration avec la WCS, USAID à travers la "Orangutan Conservation Services Program" et par la Banque mondiale / Global Environment Facility Project "Tiger" Futurs ". Les coordonnées des représentants sont disponibles sur demande.

• Des projets actifs de conservation du tigre sont en cours dans le sud de Sumatra, près de Bukit Barisan Selatan National Park de Lampung Bengkulu et les provinces, et dans le nord de Sumatra, près de l'écosystème du Leuser d'Aceh et du nord de Sumatra.

• Au sein de ces sites, la WCS est déterminée à relever les populations de tigres de 50 % au cours des 10 prochaines années.

 

Josh Grafeld
Cause Admin

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 09:28



La dépouille d’un ourson d’un an et demi a été retrouvée dans le parc national des Abruzzes (Italie) sur la commune de Pescasseroli. D’après le directeur du parc, Vittorio Ducoli, l’ourson a été tué par des chiens, peut être des loups, mais il est plus probable qu’il s’agisse de chiens. La mort n’a pas été immédiate ; l’ours avait des problèmes et quelqu’un l’a vu mal en point les jours précédents la découverte du cadavre.


D’autres examens sont en cours mais le choc avec une voiture est d’ores et déjà exclu.

LIRE LA SUITE DE  L'ARTICLE SUR LE SITE FERUS

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 09:25

Communiqué de FERUS, 1er octobre 2009

Fervent promoteur de la cohabitation entre les grands prédateurs et le pastoralisme, FERUS s’implique sur le terrain depuis 1999 dans la protection des troupeaux au travers de son programme d’écobénévolat pastoraLoup.

La saison 2009 qui s’achève, confirme la progression enregistrée ces dernières années. Soixante bénévoles ont participé à des actions de soutien auprès d’une vingtaine d’éleveurs ovins et caprins en activité dans les zones à loup. L’intervention des volontaires correspond en 2009 à presque mille journées de présence sur les pâturages. Faciliter la mise en place des systèmes de protection et renforcer la surveillance des troupeaux, tels sont les principaux objectifs des bénévoles sélectionnés.


Le bon déroulement de ces 7 mois de missions illustre à nouveau la possible entente et collaboration entre les différents acteurs de la problématique.


Durant cette décennie, plus de 60 éleveurs ou bergers et 300 volontaires de tous les horizons ont collaboré. Malgré le risque potentiel de prédation parfois important, à peine une dizaine d’attaques sont à déplorer annuellement sur l’ensemble des troupeaux concernés et le nombre de victimes par attaque, trois en moyenne, confirme l’influence positive d’un système de protections combinées (présence humaine – chiens – parc-effarouchement)

Les résultats enregistrés et les collaborations établies sont un encouragement dans la poursuite du programme et dans la continuité de la discussion instaurée depuis plus de 10 ans entre FERUS et le monde de l’élevage pour améliorer les moyens de protection des troupeaux et favoriser la cohabitation.


Le week-end annuel de restitution, du 31 octobre et 1° novembre, à la Motte du Caire dans les Alpes de Haute Provence, sera l’occasion de revenir sur l’évolution du programme en présence de différents acteurs impliqués depuis 1999.

Une occasion conviviale de tirer également les derniers enseignements de cette nouvelle édition et fêter longue vie à pastoraLoup !

 

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 09:02

Rarement sujet d’étude sur le comportement animal, les hyènes sont pourtant plus douées que les primates pour coopérer, affirment des chercheurs.

Deux hyènes coopèrent pour obtenir la nourriture placée en hauteur.

Deux hyènes coopèrent pour obtenir la nourriture placée en hauteur. (Christine Drea)

Connues pour leur ‘rire’ –un cri qui n’a en réalité rien de sarcastique- les hyènes tachetées sont aussi des animaux très doués pour coopérer, montrent des chercheurs. Intriguée par la capacité de ces prédateurs carnivores à chasser en groupe pour attraper des proies de grande taille, Christine Drea (Duke University) a étudié en laboratoire leur capacité à coopérer pour atteindre de la nourriture.

Contrairement à des chimpanzés testés dans des conditions similaires, les hyènes tachetées (Crocuta crocuta) n’ont pas eu besoin d’entraînement pour comprendre les ficelles du dispositif imaginé par les chercheurs… Ceux-ci avaient disposé deux plates-formes en hauteur avec deux cordes qui pendaient. Pour obtenir la nourriture placée sur ces étagères, il fallait tirer en même temps les deux cordes. Un animal seul ne pouvait pas y parvenir.

La première paire introduite dans l’enclos a mis moins de deux minutes à trouver la solution. «J’en suis restée bouche bée», relate Christine Drea, spécialiste de l’anthropologie évolutive, sur le site de son université. Les hyènes ont vite compris qu’il fallait tirer les cordes d’une même plate-forme et synchroniser leur mouvement.

Cette coopération s’est effectuée dans le silence, relatent Drea et ses collègues dans la revue Animal Behavior (octobre 2009), sans les cris qui accompagnent habituellement les agissements des hyènes dans la nature (entendre trois cris de hyènes différents).

Allant plus loin, les expériences menées avec 13 paires différentes révèlent que les hyènes ne se comportent pas toujours de la même façon, cela dépend de leur partenaire et du contexte. Ainsi deux femelles dominantes sont moins efficaces pour coopérer, leur agressivité mutuelle empêchant l’entente, explique Christine Drea. Curieusement, lorsqu’elle se trouvait avec une ‘subordonnée’ qui découvrait l’expérience, la femelle dominante plus expérimentée laissait son rang de côté et suivait l’autre hyène.

Autre observation marquante : lorsque les hyènes étaient observées par leurs congénères, elles réalisaient leur tache encore plus vite. Cela montre que les hyènes adaptent leur comportement au contexte social, relèvent les chercheurs.

A l’état naturel, les hyènes tachetées, dont la société est menée par les femelles, s’attaquent en groupe à des proies beaucoup plus grosses qu’elles, y compris des lions, des buffles, des hippopotames ou des rhinocéros noirs. Cette espèce est dotée de dents et de mâchoires puissantes et, malgré sa réputation de charognard, chasse elle-même l'essentiel de ses repas.

source
Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 11:59
 


Plusieurs milliers de dauphins sont tués chaque année dans la petite baie de Taiji, au Japon: documentaire militant aux images crues, The Cove (La baie de la honte) est un redoutable plaidoyer pour que soit mis un terme à cette pratique.

Rabattus dans une crique, les dauphins sont sélectionnés: les plus beaux sont envoyés aux quatre coins du monde dans des "delphinariums" pour y sauter dans des anneaux jusqu'à la fin de leurs jours, la plupart des autres sont tués.



RAPPEL PETITIONS A SIGNER :

STOP AU MASSACRE DE DAUPHINS A TAIJI (JAPON)
SIGNEZ L'ENGAGEMENT DE NE JAMAIS ASSISTER A UN SPECTACLE DE DAUPHINS


Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 05:58

Une forêtLes forêts en Espagne sont menacées par les activités humaines et l'appauvrissement de la diversité ! Pour mettre un frein à ce désastre écologique, l'Espagne doit planter deux milliards d'arbres et arbustes, selon l'organisation WWF.
"La moitié de la superficie forestière est déboisée, en même temps que la qualité biologique des forêts qui se maintiennent est menacée par l'activité humaine" déplore l'organisation.

WWF s'est associée à l'Université autonome de Madrid pour réaliser cette étude intitulée "les bois qu'ils nous reste, proposition pour leur restauration".

Trop de pins en Espagne ?


Elle recense trois espèces de chênes et des sabines aux Canaries qui sont quasiment en danger d'extinction, et relève que les pins sont les
arbres les plus représentés en Espagne.

"La politique de reboisement menée dans notre pays au cours de la deuxième moitié du XXe siècle a favorisé l'extension des pinèdes, parfois de manière très pertinente pour favoriser le rétablissement de la végétation, et parfois non, puisqu'elles ont remplacé d'importantes étendues végétales de grandes valeur".
Ces pins réduisent la diversité et sont vulnérables aux maladies ou aux incendies, selon
WWF.Concernant, "la multiplication d'espèces exotiques sur les façades cantabrique et atlantique, réduit la présence des bois autochtones" selon l'étude.

Selon une étude de la Société espagnole des sciences forestières, le nombre total d'
arbres en Espagne a augmenté depuis 1975, d'environ 10 millions par an. La superficie boisée serait de 18,3 millions d'hectares, selon cette source. WWF l'estime pour sa part à 13,1 millions, en se basant sur l'inventaire forestier national.


source
Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 15:17

 

Au cours de chasse à l'ours annuelle en Russie, les ourses en pleine hibernation sont attirées hors de leurs tanières par des chiens et sont abattues, laissant leurs petits nourrissons geler ou de mourir de faim.

Chaque année, la chasse engendre jusqu'à 4.000 oursons orphelins. Certains de ces petits se retrouvent comme animaux de compagnie chez des villageois locaux, tandis que d'autres sont utilisés  plus cruellement pour le divertissement ou sont consommés dans les restaurants. La plupart sont abandonnées et laissées pour morts.

Vous pouvez donner à ces oursons une seconde chance de vivre. S'il vous plaît, exhortons le Premier ministre russe à interdire la pratique cruelle de cette chasse.

SIGNEZ LA PETITION

Merci pour les oursons et leurs mères

NB : ==> APPEL DE L'IFAW à ce sujet

Pour suivre cette campagne ===> CLIQUEZ ICI
Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 06:30
 


L'Argentine a perdu en un siècle près de 70% de ses forêts, qui s'étendaient sur 100 millions d'hectares contre 33,19 millions aujourd'hui, a annoncé vendredi le secrétariat à l'Environnement lors d'une conférence de l'ONU à Buenos Aires sur la désertification.
 
"En 100 ans, nous avons perdu entre 60 et 70% de notre patrimoine forestier", a déclaré à la presse le sous-secrétaire à l'Environnement, Sergio La Rocca. "Les forêts s'étendent aujourd'hui sur 33,19 millions d'hectares contre environ 100 millions en 1900", a-t-il précisé.
 
Boom du soja

La destruction des forêts s'est accélérée ces 10 dernières années avec le boom du soja, l'un des moteurs de la croissance en Argentine, premier exportateur mondial de farine et d'huile de soja et le troisième pour les graines de cet oléagineux.
 
2,1% en un an

La seule province de Salta a perdu 26% de ses forêts au cours des 30 dernières années, selon une étude de la Faculté d'Agronomie de l'Université de Buenos Aires (UBA). En 2007 "le taux le plus élevé a été atteint: 2,1% des forêts détruites en un an", selon la même source.
 
Suspension de la coupe

Devant l'ampleur des dégâts dans cette province, la Cour Suprême, saisie par les populations indigènes, a ordonné la suspension de la coupe des forêts naturelles. Elle est allée ainsi à l'encontre des autorités de la province qui avaient autorisé l'exploitation.
 
L'intervention du secrétariat argentin à l'Environnement a eu lieu dans le cadre de la 9e conférence de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification (UNCDD), qui affecte directement 200 millions de personnes, selon l'ONU.
 
Buenos Aires accueillera, du 18 au 23 octobre, le XIIIe congrès forestier mondial.

source

Repost 0