Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 18:00

VOUS SOUHAITEZ SAUVER UN ANIMAL
GRATUITEMENT ?


 

CLIQUEZ SUR CE LIEN MERCI !

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 07:30
SaveJapanDolphin.org. Pledge to stop the dolphin hunt in Taiji, Japan.

L'Association mondiale des zoos et aquariums (WAZA) est le plus grand réseau au monde de zoos et aquariums. Certains membres de l'industrie internationale de zoos et aquariums sont étroitement liés à l'abattage des dauphins au Japon, dans la mesure où ils paient le prix fort pour les dauphins considérés aptes à l'exploitation commerciale, pour des spectacles de dauphins et des programmes de "nager avec les dauphins".

A Taiji, les grands dauphins ont été vendus pour pas moins de $ 154,000. Les massacres de dauphins au Japon peuvent se poursuivre aussi longtemps que les membres de l'industrie internationale des dauphins récompensent les pêcheurs avec des milliers de dollars pour des animaux jugés propres à l'exploitation commerciale.

Veuillez SVP signer cette pétition pour envoyer à WAZA une lettre leur demandant de faire respecter leur code de déontologie et d'expulser l'Association japonaise des Zoos et Aquariums (JAZA) de leur organisation. En outre, WAZA devra expulser tous les autres établissements ayant acquis des dauphins provenant de massacres.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER

Merci pour les dauphins sacrifiés
Repost 0
Published by LENA - dans ARCHIVES
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 06:45

La Pendjari est un magnifique parc national béninois qui fait parti de la réserve du W. Il jouxte le Burkina Faso et le Niger. Dans ce havre de paix vivent paisiblement quelques troupeaux d'éléphants qui se partagent entre les zones protégées et les zones cynégétiques du parc.

 

 Eléphants

 

Le jour se lève à peine quand, explorant la zone cynégétique de la Pendjari, je me rends avec mon équipe aux abords d'un marigot particulièrement fréquenté par les nombreux herbivores et les quelques carnivores de la zone. Il faut marcher plus d'une heure dans la brousse pour parvenir à ce point d'eau ou viennent boire les buffles, les lions, les hippotragues, les hyènes, les bubales, les cynocéphales et bien entendu le plus majestueux d'entre eux : l'éléphant.


Nous avons pris soin de marcher "sous le vent" pour ne pas être repéré et faire fuir les animaux qui se désaltèrent et paissent tranquillement. En ce mois de février, la sécheresse s'est installée, le sol est sec et craquelé et les grandes pailles qui ont résistées aux feux de brousse gènent considérablement la progression. Quand la brousse fait enfin place à l'îlot de verdure du point d'eau, nous sommes fascinés par le spectacle qui se joue à peine une centaine de mètres devant nous. La trève autour du marigot est effective et les animaux, même s'ils respectent une distance de sécurité, sont mélangés, les carnivores côtoyant les herbivores.


Nous admirons le spectacle pendant plus d'une heure, puis, les animaux ayant quittés les lieux les uns après les autres, je donne le signal du départ.Nous contournons le point d'eau avec précaution car d'immenses fosses naturelles bordent le marigot. Nous allons nous enfoncer dans les pailles quand un pisteur attire mon attention sur la présence d'une femelle éléphant qui semble avoir un comportement anormal. Elle se balance d'une patte sur l'autre, elle avance puis recule immédiatement. Lance des bouts de bois devant elle. Nous redoublons de prudence car il n'est pas rare que des animaux blessés par des braconniers aient un comportement étrange et agressif.


 De faibles barrissements nous parviennent. Il ne s'agit pas de la femelle et malgré un espace bien dégagé, il est impossible de les localiser. Prudemment nous avançons et, après une cinquantaine de mètres, nous découvrons un éléphanteau tombé au fond d'une fosse. Le jeune pachyderme patauge dans de la boue qui lui arrive au niveau du ventre. Il semble épuisé. Après une rapide concertation, nous décidons de lui venir en aide immédiatement car il presque certain qu'il sera mort si nous décidions de retourner au camp chercher des renforts.


Notre premier souci est de sécuriser notre groupe d'une éventuelle charge de la mère. Bien qu'elle se soit éloignée, elle peut à tout moment charger. Tout déplacement en brousse se fait avec des armes pour des raisons évidentes de sécurité ( animaux, braconniers..). Je confie la mienne à mon pisteur qui a la charge d'assurer notre sécurité vis à vis d'une attaque de la mère. Le premier objectif est de combler le fond de la fosse pour permettre à l'animal de prendre appui sur un fond dur. Nous ramassons tout ce que nous trouvons, cailloux, mottes de terre, branches mortes, pailles et le jetons dans la fosse. Il faudra plus de deux heures d'efforts pour combler une partie de la fosse et permettre au jeune animal d'avoir un sol stable sous ses pattes. Malgré tout, il n'arrive pas à sortir de la fosse. Ses pattes avant accrochent le bord du trou, mais il ne peut pas se hisser. Il est à bout de forces


Nous envoyons notre chauffeur récupérer dans le 4x4 les cordes de remorquage. Dans l'attente, avec nos machettes et de larges morceaux de bois, nous entreprenons de "briser" le bord de la fosse pour créer une pente qui aiderait l'éléphanteau à sortir de son trou. Nous avançons très lentement quand un bruit de moteur attire notre attention.
Le chauffeur est revenu avec notre véhicule. Pourquoi n'y avions nous pas pensé plus tôt ?


Aussitôt, nous formons un grand noeud coulant et après bien des efforts nous arrivons à le passer sous les pattes avants de l'animal. Nous attachons, le bout de la corde au crochet de remorquage du 4x4 et très lentement nous tirons. Cette fois c'est bon, l'éléphanteau sort du trou. Très fatigué, il reste couché sur le sol. Je coupe rapidement la corde, nous montons dans la voiture et nous nous éloignons de lui. La mère vient de sortir des pailles et se précipite auprès de son petit. Longuement, elle promène sa trompe sur le petit corps couché puis elle entreprend de le pousser pour l'obliger à se lever. C'est avec des cris de joie que nous accompagnons le départ de ces deux géants de la brousse.

source

Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 09:48



A l'attention de : The Mayor of Gornji Vakuf, Mr. Sead Causevic

Appel pour sauver des ours retenus captifs, à Gornji Vakuf, Bistricka Rijeka, par des chaînes de l'égoïsme et de l'esclavage.
Il n'y a rien de plus naturel que de voir un ours pêcher des poissons à l'état sauvage dans son environnement naturel.

Mais ce cas-ci est tout sauf naturel. Dans le cas de ces ours, c'est un cas de violation grave des droits des animaux.

Sur la route de Prokosko Jezero, près de Gornji Vakuf, Bistricka Rijeka, dans un café (Fahrijin Ribnjak), deux petits ours sont gardés enchaînés à des chaînes très courtes, un mètre ou mètre et demi.

Ils sont détenus captifs pour le divertissement de nombreux visiteurs, ils attrapent des poissons dans un bassin
La nuit, ils sont gardés dans de petites cages, avec très peu d'espace pour bouger. C'est une ruse commerciale bon marché et une manière terrible d'attirer des visiteurs pour le propriétaire.

Les frères des deux petits ours sont gardés en captivité dans un zoo primitif avec un loup de Sibérie.

Ils ne pourront jamais être renvoyés à la nature, mais nous pouvons leur donner une chance de mener une vie digne
Nous lançons un appel à tout ceux qui peuvent nous aider, agissons avant qu'il ne soit trop tard !

CLIQUER ICI POUR SIGNER LA PETITION

Merci pour ses deux pauvres oursons exploités

IMPORTANT : ===> un appel aux dons a été lancé par l'asso FERUS

POUR SUIVRE CETTE CAMPAGNE ===> NOA FRANCE
Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 07:56
Repost 0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 05:36
JE TRANSMET CET EXCELLENT HOMMAGE :

Je sais que dans ce domaine, peu d'entre nous se sentent vraiment concernés. Pourtant nous le sommes, par nos choix de vivre, nos choix aussi lorsque nous devons élire des gens qui prennent la gestion de la Terre en mains; peut-être ne faisons-nous pas le bon choix? Sans doute n'avons-nous pas trop le choix non plus......

Mon but n'est absolument pas de culpabiliser qui que ce soit... Simplement d'attirer l'attention sur le fait que depuis la nuit des temps, l'homme vit PAR et POUR la nature... Qu'elle ne nous appartient pas et qe nous lui devons TOUT....

De ce fait, un nombre considérable d'animaux sont en danger.....

Et nous aussi..........................................





source
Repost 0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 12:33




 L'habitat du phoque annelé (Arctique) est menacé en raison du réchauffement climatique - mais la NOAA (President Obama's National Oceanic and Atmospheric Administration ) a jusqu'ici confirmé le refus du président Bush de lister cette animal comme espèce étant menacée ou en danger.

Quand ils naissent, les bébés phoques annelés ne savent pas nager - et ils ne peuvent survivre dans les eaux glacées de l'Arctique jusqu'à formation d'une couche de graisse. Les mères phoques mettent bas et allaitent leurs petits sur la glace et forment naturellement leur couche de graisse.

Mais le réchauffement climatique et la fonte des mers de glace dans la mer de Béring et la mer des Tchouktches - entraînent la disparition de l'habitat dont elles ont besoin pour se reproduire. Seulement 200.000 phoques annelés subsistent globalement, ils ont donc besoin d'une protection immediate du gouvernement fédéral !

Exhortez le Dr. Jane Lubchenco, chef de la NOAA, de renverser la décision de l'administration Bush et d'inscrire le phoque annelé sur la  liste des espèces étant menacées ou en voie de disparition!


SIGNER LA PETITION

merci !

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 10:13





Ils sont quarante-deux ! Quarante-deux petits Etats insulaires de la planète, qui sont aujourd'hui exposés au dérèglement du climat et à la montée des océans !
Par conséquent leurs représentants, réunis au sein de l'Alliance des petits Etats insulaires (AOSIS), feront entendre leur voix à New York.

1,5°C pour rester en vie


Les représentants de cette alliance "exigent que la hausse de la température mondiale soit maintenue bien en dessous de 1,5°C".  "1,5 pour nous c'est déjà un compromis. Nous sommes face à une possibilité de génocide" a martelé le Premier ministre de Grenade Tillman Thomas. Hormis la montée du niveau de la mer, ces îles sont menacées par l'érosion des côtes, les inondations, le blanchiment des coraux et la multiplication d'événements extrêmes, plus fréquents et plus soutenus.

Les petits Etats insulaires ont également insisté sur la nécessité d'accorder une place importante aux capacités d'adaptation des pays vulnérables comme les leurs à la nouvelle donne climatique. Cet aspect doit figurer à part égale avec la réduction des émissions polluantes, et même faire l'objet d'un "arrangement spécial", jugent-ils en réclamant des moyens financiers.

1,5°C... un objectif ambitieux ?
 

Cet objectif hautement ambitieux supposerait de limiter la concentration de CO2 dans l'atmosphère à 350 parties par million (ppm), alors qu'elle dépasse déjà les 385 ppm et que les émissions mondiales continuent de croître à un rythme soutenu. Il faudrait que les pays industrialisés réduisent de "45% au moins" leurs émissions de gaz à effet de serre en 2020 par rapport aux niveaux de 1990.


LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE...

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 10:00



Quarante scientifiques du monde entier lancent un appel conjoint pour que les pays industrialisés réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2020 par rapport à 1990.

Ces scientifiques ont signé l'appel du WWF (World Wide Fund for nature) demandant aux pays industrialisés de poursuivre des objectifs ambitieux pour le climat, selon un communiqué de l'organisation mondiale de protection de la nature.

"Le WWF demande aux autorités belges, avec Copenhague en ligne de mire (Conférence de L'ONU sur les changements climatiques en décembre 2009), de parler d'une seule voix et de se rassembler autour de ces objectifs", a déclaré Sam Van den Plas, spécialiste des questions climatiques au WWF-Belgique.

"Les gouvernements wallon et bruxellois ont déjà adopté des objectifs à long terme dans leur accord de gouvernement. L'accord gouvernemental wallon mentionne même explicitement l'importance d'une réduction des émissions de 40% d'ici 2020. Ceci est prometteur, mais par ailleurs, les objectifs climatiques ne se retrouvent pas dans l'accord de gouvernement flamand. La Flandre aussi doit montrer la même ambition", a conclu Sam Van den Plas.

Une série de réunions capitales vont avoir lieu, ces prochaines semaines, dans la perspective d'un accord mondial sur le climat, et notamment l'Assemblée générale des Nations Unies et le Sommet du G20 à Pittsburgh (24-25 septembre 2009). Pour le WWF, il est essentiel que les politiciens présents tiennent compte de cet avertissement émanant du monde scientifique.

source
Repost 0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 10:20




EN APPRENDRE PLUS SUR CE DAUPHIN

Le petit dauphin d'eau douce du Mékong est une espèce en danger critique pouvant bientôt disparaître.
Depuis 2003, la population de la Rivière Mékong a connu 88 décès, et la population actuelle est estimée seulement de 64 à 76 dauphins. Les polluants dans la rivière, sous-évalués dans l'eau en provenance du Cambodge par le sud du Laos, compromettent le système immunitaire des animaux et contribuent à leur mortalité. 

Exhortez le Premier ministre laotien, Bouasone Bouphavanh, et le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, de mettre en place des lois pour protéger l'habitat des dauphins du Mékong.


 PETITION

Repost 0