Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 18:07
 


Le niveau des océans pourrait s'élever de 7 à 82 cm, d'ici 2100, à cause du réchauffement climatique, selon une étude publiée dimanche qui confirme globalement la fourchette de prévisions du groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Les océans ne devraient donc pas voir leur niveau augmenter de plusieurs mètres d'ici 2100, comme certains scientifiques l'avaient craint, selon la nouvelle étude paraissant dans la revue scientifique Nature Geoscience.

Inondations plus fréquentes

Mais des inondations plus fréquentes sont à redouter dans certaines régions du monde, notamment les deltas, selon Mark Siddall (Université de Bristol, Grande-Bretagne) qui a dirigé ces travaux.

"Une hausse de 50 cm serait très dangereuse pour le Bangladesh, et pour toutes les régions situées à basse altitude. Et 50 cm, c'est une moyenne, localement, la hausse pourrait atteindre un mètre, voire plus", met-il en garde.

Dans un rapport publié en 2007, les experts du GIEC avaient prédit une augmentation du niveau des océans de 18 à 59 cm, voire jusqu'à 76 cm si l'on tient compte de la fonte des glaciers et banquises, selon des scénarios prévoyant une hausse des températures de 1,1 à 6,4 degrés d'ici 2100.

Le réchauffement de l'eau de mer fait augmenter son volume

Le réchauffement de l'eau de mer suffit à augmenter son volume, même sans inclure la fonte des glaces dont le seul impact, sur la hausse du niveau des océans, a été estimé à 17 cm par les experts du GIEC.

L'équipe de Mark Siddall s'est servi de données fournies par les coraux fossiles et les carottes de glace (échantillon retiré des calottes glaciaires) pour modéliser l'évolution du niveau des mers au cours des 22.000 dernières années.

Les chercheurs aboutissent à des résultats similaires à ceux du GIEC, tout en utilisant une approche différente, "ce qui renforce la confiance avec laquelle on peut interpréter les résultats du GIEC", souligne le Dr Siddall.

"Notre modèle indique que l'impact sur le niveau des mers du réchauffement au 20ème siècle se poursuivra pendant de nombreux siècles à l'avenir. Et constituera par conséquent une importante composante du changement climatique", conclut-il.

source

Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 14:10
 

Des incendies de forêt faisaient rage lundi autour d'une ville de l'ouest canadien, où des milliers de personnes ont dû quitter leur domicile depuis samedi, ont annoncé les autorités locales.

Trois feux ont éclaté depuis samedi dans les montagnes couvertes de pins qui entourent cette ville, de part et d'autre du lac Okanagan, coeur de l'industrie viticole de l'ouest canadien.

Les flammes ont détruit "au moins trois maisons" et plus de 1.400 hectares de forêt, selon Mme Turpin, mais on ne déplorait ni mort ni blessé.

Les incendies, qui pourraient avoir été provoqués par la négligence, sont alimentés par des vents forts et le temps chaud et sec. Plus d'une centaine d'experts et de sapeurs-pompiers locaux combattaient lundi les brasiers à l'aide d'une dizaine d'hélicoptères et de bombardiers d'eau.

source
Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 04:36




Le Secrétaire de l'Intérieur Ken Salazar accepte actuellement les commentaires sur d'éventuels changements à la réglementation régissant la mise en oeuvre d'une disposition clé de la Loi des Espèces Menacées d'extinction (ESA).
La disposition touchée exige que les agences fédérales aient des consultations avec le US Fish and Wildlife ou le National Marine Fisheries Service pour assurer que leurs actions ne mettent pas en péril l'existence des espèces menacées d'extinction ou portent préjudice à leur habitat essentiel.

Avant lundi prochain, le 3 août, s'il vous plaît présentez des commentaires au Secrétaire Salazar exprimant votre soutien à une forte Loi sur les Espèces Menacées d'extinction et votre opposition à toute modification de la réglementation visant à réduire la consultation, l'étroitesse des circonstances dans lesquelles les agences fédérales doivent consulter, ou créer des exemptions pour les émissions de gaz à effet de serre ou d'autres polluants.


PETITION

Merci pour les espèces menacées d'extinction

   
Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 17:38


Plus de 17.000 hectares brûlés en Espagne


Incendie en EspagneDes incendies... meutriers et dévastateurs ont déjà consumé plus de 17.000 hectares de végétation depuis le début de la semaine en Espagne.

Dans le sud de la Catalogne

A Horta de Sant Joan, l'
incendie était enfin contrôlé vendredi. 

En Aragon

Plus de 8.000 hectares ont été brûlés en Aragon, où plusieurs
incendies n'étaient  toujours pas contrôlés jeudi soir, selon une estimation du gouvernement régional.
Ces
incendies auraient été provoqués par les fortes tempêtes orageuses survenues mardi dans cette région.

Les autres régions d'Espagne en proie aux flammes

D'autres
incendies étaient toujours actifs jeudi soir en Navarre (nord), en Castille-la Manche (centre), dans la région de Valence (est) et au Pays Basque (nord).
Concernant les
incendies, l'Espagne a connu deux années noires en 2005 (155.000 hectares brûlés) et 2006  (188.000). 

source

_____________________________________________________________

Sept incendies recensés en Italie

Vendredi matin, la protection civile et les pompiers italiens sont repartis au combat  en Sardaigne, où six feux de forêts sont toujours actifs. Outre les six incendies sur l'île italienne, un autre sévit aussi en Toscane.

Un incendieDans la région de Sassari (nord-ouest de l'île), deux personnes ont succombé jeudi tandis que des dizaines de personnes ont également été intoxiquées. 10.000 hectares de maquis auraient déjà été consumés par les flammes, selon l'agence Ansa.
Près de Cagliari (sud de l'île), des détenus ont été évacués jeudi soir sur une plage proche de leur prison, menacée par les flammes.
A Capo Pecora (sud-ouest de l'île), des dizaines de baigneurs, encerclés par un incendie, ont été récupérés par des hélicoptères et des vedettes de la protection civile.




Quand la météo s'en mêle !


La Sardaigne fait face actuellement à une vague de chaleur. Le thermomètre a en effet atteint les 46°C dans certaines zones. Quant au sirocco, ce vent du sud-est extrêmement chaud et sec, il devrait se poursuivre vendredi.

source

__________________________________________________________

La Corse-du-Sud en proie aux flammes


Les trois feux, actuellement en cours en Corse-du-Sud, donnent du fil à retordre aux soldats du feu.
Les opérations aériennes ont repris vendredi matin, a indiqué le commandant des pompiers Bruno Maestracci.

Les zones inquiétées sont :

"Trois Canadair sont en action à Peri (nord-est d'Ajaccio), trois autres opèrent dans la zone d'Aullène (nord de Sartène) et plusieurs avions Trackers et Dash répandent du retardant sur le sinistre de la vallée de l'Ortolo (sud de Sartène) qui a été fixé dans la nuit de jeudi à vendredi" a expliqué l'officier. Dans cette zone, les animaux ont été surpris par des
flammes
, qui ont aussi calciné des hectares de vignes et de terrain.
Dans la zone d'Aullène, le
feu s'est attaqué à la forêt de Valle Mala, qui abrite des arbres plusieurs fois centenaires.

source

Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 16:57




Ces insectivores ont beau vivre dans l'obscurité, un peu à la façon des chauve-souris, et ne pas être très doux sous les doigts, on parvient malgré tout à leur trouver des qualités. Leur côté nounours ? Toujours est-il que les hérissons, bien présents dans le Béthunois, pourraient avoir besoin de votre aide pendant l'été.

 

On devrait s'incliner. Cet être vivant était déjà sur Terre il y a quinze millions d'années. Et sous la forme que nous lui connaissons aujourd'hui.


Malheureusement, si leurs ancêtres ont su si bien traverser les millénaires, les nouvelles générations supportent mal les traversées de chaussées... Accidents de la route, première cause de mortalité chez ces mammifères ? Pas sûr, car s'ils choisissent les phases nocturnes pour sortir, surtout en cette saison estivale, c'est pour éviter de croiser des ennemies encore plus dangereuses que les voitures : les mouches ! Et pourquoi donc ? « Ce n'est pas un animal très propre, analyse Aline Pruvost, écogarde au sein d'Artois Comm. Ce qui attire les mouches. Quand elles viennent s'accrocher dans ses piquants, elles peuvent pondre, et les larves se mettront ensuite à se nourrir du hérisson vivant. » Horreur. Et la spécialiste est formelle : «  Quand vous voyez un hérisson en pleine journée, c'est qu'il est déjà en danger de mort . » Mais vous pouvez encore lui sauver la vie. «  S'il est affaibli, il peut être juste parasité. » Alors vite ! Direction le vétérinaire par exemple... Ou bien, si vous avez vraiment le coeur sur la main, en route vers la Somme ! C'est dans notre département voisin que se situe le Sanctuaire des hérissons - véridique -, un centre géré entièrement par des bénévoles passionnés, joignables par téléphone ou Internet. Ce qui vaut une telle mobilisation ? Le classement du hérisson dans la catégorie des animaux protégés, probablement.

Des croquettes pour passer l'hiver

Au sein d'Artois Comm., pas de centre de soins pour cette espèce, alors Aline Pruvost n'hésite pas à ventiler d'autres conseils. «  La portée a lieu entre mai et juillet. Mais une deuxième peut avoir lieu fin août ou en septembre ! » - Soit cinq à six bébés par an. Et là, il y a danger. «  Quand on trouve des jeunes fin septembre ou début octobre, ils n'ont pas forcément assez de poids pour passer l'hiver . » Mais que faire ? «  Avant de penser à les amener dans un centre de soins, des croquettes pour chat peuvent d'abord suffir e. » Et si vous voulez être certain que la petite famille passe l'hiver en paix, pourquoi ne pas l'adopter ? Le hérisson, totalement inoffensif, juste un peu craintif, peut être un véritable animal de compagnie pour les chats... Peut-être un petit peu moins pour les chiens ! «  Comme tous les insectivores, il peut être aussi l'ami des jardiniers », ajoute aussi Aline Pruvost. Le hérisson se nourrit essentiellement d'escargots, de limaces et de vers de terre. «  Il est un très bon alternatif aux pesticides pour certains agriculteurs. » Ultime conseil, enfin, de l'écogarde : «  Ne jamais tondre la pelouse, ramasser un tas de feuilles mortes ou de bois sans vérifier qu'il n'y a pas un petit hérisson niché en-dessous. » Ce serait si bête. •

source

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 06:35
 


Les poissons des eaux européennes ont perdu la moitié de leur masse corporelle en l'espace de quelques décennies sous l'effet du changement climatique, selon une étude de l'institut français Cemagref publiée lundi aux Etats-Unis.

Les chercheurs de cet institut public spécialisé dans la gestion durable des eaux et des territoires ont étudié les populations de poissons dans les rivières européennes, ainsi qu'en mer du Nord et en mer Baltique.

Leur conclusion, publiée dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences" est que les différentes espèces de poissons ont perdu en moyenne 50% de leur masse corporelle au cours des 20 à 30 dernières années et que la masse totale des poissons présents dans les eaux européennes a baissé de 60%.

Les espèces les plus petites tendent en effet à prendre proportionnellement une place plus importante dans les mers et les cours d'eaux, a expliqué à l'AFP le principal auteur de l'étude, Martin Daufresne.

Les chercheurs savaient déjà que les eaux plus chaudes sont généralement habitées par des espèces plus petites. Et que le réchauffement des eaux a eu des conséquences sur les flux migratoires et les habitudes de reproduction des poissons.

Mais l'impact du rétrécissement des poissons est "énorme", estime M. Daufresne. Les poissons plus petits pondent ainsi moins d'oeufs et sont à l'évidence des proies plus petites pour leurs prédateurs, y compris l'homme, d'où des conséquences graves pour la chaîne alimentaire et l'écosystème.

Même si la surpêche a un impact sur la diminution de la taille des poissons, "cela n'est pas la seule raison", observe le chercheur. "Notre étude établit que la température joue un rôle majeur".

source

Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 06:21

Le lac BaïkalDe grandes quantités d'ombres, de lavarets, de chabots, d'esturgeons ou encore d'omouls peuplent toujours les eaux du lac Baïkal mais cette richesse infinie attire aussi les pêcheurs amateurs ou professionnels.   

Quand la vie n'est plus un  long fleuve tranquille


Toutes ces
espèces de poissons sont en effet convoitées par les habitants de ces contrées retirées ou par les gros pêcheurs.  Et surtout l'omoul ! Car ce long poisson fait vivre cette région, également touchée par la crise économique.
Pourtant, la pêche en amateur, à l'aide de filets, de cette
espèce endémique du lac, est interdite, et des quotas sont imposés pour la pêche industrielle. En dépit des réglementations, elle se vend à tous les coins de rues et nourrit la population riveraine.

La population de l'omoul est difficile à estimer !


"Il y en aurait entre 25 et 30.000 tonnes actuellement" indique Elena Dziouba, chercheur à l'Institut limnologique d'Irkoutsk.

Des amendes pour les contrevenants !

S'ils sont pris la main dans le filet, les pêcheurs risquent une amende allant de 20 à 45 euros pour l'infraction. A cette somme, il faut ajouter près de six euros par poisson pêché. Une somme considérable dans cette région.
Pour faire face à la crise, les autorités fédérales et régionales ont donc pris des mesures pour soutenir les riverains, en autorisant notamment la pêche amateur et en annonçant une nouvelle répartition des quotas.

source

Repost 0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 20:00

Une étude publiée le 5 juillet 2009 dans la revue Nature Geoscience montre que la contribution du méthane océanique à l'effet de serre serait fortement sous-estimée. Une mauvaise nouvelle pour les prédictions futures en matière de réchauffement climatique...



C'est en étudiant six sites du Golfe du Mexique où des panaches de méthane s'échappent des fonds océaniques qu'Evan Solomon et ses collègues de l'Université de Californie à San Diego, ont déclaré avoir trouvé des sources "considérables" d'émission de méthane. Or, le méthane est un gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement global est 21 fois plus important que le dioxyde de carbone.


Un robot submersible motorisé a exploré le plancher océanique du Golfe du Mexique, a 500-600 m de profondeur, sur des sites où des panaches de bulles de méthane s'échappent de véritables "cheminées" naturelles. Des échantillons d'eau ont été prélevés tous les 20 mètres dans une colonne d'eau à proximité des émanations de méthane, puis analysés pour en déterminer les concentrations en méthane.


Maximale à la sortie des cheminées à gaz, la concentration en méthane diminue rapidement, avant d'augmenter à nouveau dans les eaux superficielles, signe que des bulles ont relargué leur méthane près de la surface.

En effet, contre toute attente, les bulles émises à ces profondeurs atteignent les eaux de surface, et le méthane qu'elles contiennent s'échappe ensuite dans l'atmosphère, alors que dans de précédentes études, des bulles émises à plus de 200 mètres de profondeur ne parvenaient pas en surface. La persistance de ces bulles de méthane s'expliquerait par la présence d'un film de pétrole autour des bulles, ce qui limite la fuite de méthane.


Les mesures des concentrations en méthane des eaux de surface ont permis aux chercheurs de calculer la vitesse de diffusion de méthane dans l'atmosphère : cette vitesse est de 10 à 1 000 fois supérieure aux précédentes estimations. Des résultats qui "soulignent l'importance des cheminées à gaz comme source de méthane atmosphérique", selon les chercheurs.

Ces nouvelles informations seront confrontées à d'autres mesures prochainement réalisées dans d'autres bassins riches en hydrocarbures comme le Golfe persique, l'Afrique de l'Ouest, le versant nord de l'Alaska et la Mer caspienne

Les implications sur le réchauffement climatique

Les conséquences de ces mesures sont au moins de deux ordres :

  1. la contribution du méthane dans le réchauffement climatique actuel est sans doute sous-estimée. C'est aussi une bonne nouvelle puisque les activités humaines pourraient voir leur responsabilité légèrement diminuer face à cette source naturelle.
  2. Les modèles de prédiction climatique, qui ne tiennent pas compte de ce nouveau paramètre, devraient proposer des estimations futures encore plus inquiétantes.

Dans l'état des connaissances actuelles, le méthane est majoritairement émis par l'élevage intensif des bovins, les déjections animales, les cultures (comme le riz), la fermentation des déchets organiques, les feux de forêts, l'utilisation du bois pour le chauffage et la cuisson.

source

Repost 0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 15:17





Le tigre de Sumatra en Indonésie pourrait être le premier grand prédateur de ce siècle à disparaitre, à moins que le braconnage pour les parties de son corps et l'exploitation forestière illégale dans la région soient arrêtés. Aujourd'hui, la population totale de tigres de Sumatra à l'état sauvage est estimée à seulement 400 à 500 individus.

Exhortez Didy Wurjanto, chef du Balai Konservasi Sumber Daya Alam (Agence de Conservation de la Nature), à mettre en œuvre des lois visant à interdire le commerce de parties de tigre et à mettre fin à l'exploitation forestière généralisée de leur habitat par des multinationales fabricants de papier.


PETITION

Merci pour les tigres de Sumatra

Repost 0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 22:21



Le gouvernement du Territoire du Nord cherche à mettre en place une proposition visant à réduire le nombre de crocodiles d'eau salée à Darwin et la zone environnante. Cet objectif sera atteint grâce à l'utilisation du «grand jeu» du tourisme.

Le crocodile d'eau salée est l'espèce la plus ancienne dans cette zone, qui existe sur cette terre bien avant que les humains même n'existent.
 
Ce problème peut être résolu de façon appropriée et plus humainement grâce à une bonne éducation et à la sensibilisation sur le comportement des animaux.

Signez svp la pétition ci-dessous pour arrêter l'abattage des crocodiles dans le Territoire du Nord.

PETITION

Merci

Repost 0