Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:44

Le Mexique a annoncé mardi la création avec l'aide de la France d'un observatoire de la mer d'un genre nouveau inspiré de l'expérience de l'explorateur Jacques-Yves Cousteau.

Cet Observatoire des mers Jacques-Yves Cousteau, qui porte le nom du marin français, vise à collecter l'ensemble des données scientifiques concernant l'impact des activités humaines et du changement climatique sur les côtes mexicaines.

"Il n'y a rien de comparable jusqu'ici à la création de cet observatoire", s'est félicité l'ambassadeur français au Mexique, Daniel Parfait, estimant qu'il servirait de "modèle dans d'autres domaines", lors d'une conférence de presse à Mexico.

Six laboratoires mexicains et français participeront à l'activité de cet institut, qui fonctionnera à partir du 22 juin sous l'égide du Centre de recherche scientifique du nord-est mexicain (CIBNOR). "Cet observatoire n'aura pas de siège spécifique, il sera le dépôt virtuel de toute l'information, de toutes les recherches", a précisé Sergio Hernandez, directeur général du CIBNOR.

L'observatoire recensera les travaux depuis Merida (est) pour la façade de l'Atlantique et depuis La Paz (nord-ouest) pour les eaux du Pacifique, un océan que Jacques-Yves Cousteau appelait l'"aquarium du monde" pour la richesse de sa faune.

 

source

Repost 0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 05:00

Les coupes claires, qui consistent à abattre moult arbres sur une même étendue, permettent la culture du soja ou l'élevage du bétail mais selon des chercheurs internationaux, la déforestation ne produira pas de gains économiques durables.

Déforestation de la forêt amazonienneLa déforestation, est-ce un bien pour un mal ?

Ces gains économiques provenant de la déforestation ont toutefois permis une amélioration des revenus, de l'espérance de vie et de l'alphabétisation : "Ces populations ont tiré avantage des ressources naturelles ainsi dégagées dont le bois de sciage, les minerais et les surfaces transformées en pâturages pour le bétail et en champs de culture" souligne Ana Rodriguez, du Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive à Montpellier (France). 
Mais les revenus plus élevés générés par ces activités combinés aux nouvelles routes construites ont donc amélioré l'accès aux écoles et aux soins médicaux  conduisant à une amélioration générale des conditions de vie".

Jusqu'à quand ?

En effet, les résultats montrent que ces gains économiques et l'amélioration du niveau de vie ne sont pas durables et que le niveau de développement retombe au dessous de la moyenne nationale brésilienne une fois terminée l'exploitation des ressources naturelles produites par la déforestation.

L'AmazonieQuand on parle de...déforestation, on pense toute de suite à l'Amazonie

Cette région du Brésil, dont le développement économique laisse à désirer, est pourtant très importante pour l'environnement et le climat. Elle contient 40 % de la forêt tropicale de la planète et une biodiversité très riche.
286 municipalités amazoniennes avec différents degrés de déforestation ont été analysées. Ils ont conclu en examinant les changements dans la longévité, le taux d'alphabétisation et le revenu per capita de leurs habitants que leur qualité de vie s'est améliorée rapidement au début de la déforestation.

Cette étude est parue dans la revue américaine Science du 12 juin.

source

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 15:40
 



Des enquêteurs de Swiss Animal Protection / EAST International ont récemment visité les fermes à fourrure dans la province de Hebei en Chine, et la raison pour laquelle les étrangers sont interdits de visite est claire ! Il n'existe pas de réglementation régissant les fermes à fourrure en Chine, les employés peuvent élever et abattre les animaux comme bon leur semble dans des conditions atroces.

Les enquêteurs ont trouvé les pires horreurs au-delà de l'imagination. Les conditions dans les fermes à fourrure se moquent du bien-être animal. Dans leur vie et leur mort indicible, on a refusé à ces animaux  même le plus simple des actes de bonté.

Dans ces fermes, des renards, visons, lapins et autres animaux sont entassés dans des cages métalliques, exposés à la pluie, au gel , et à d'autres moments, au soleil. Les femelles sont manipulées brutalement et n'ont nulle part où se réfugier pour mettre bas. Leurs bébés sont tués dès la naissance. Les maladies et les blessures sont monnaie courante, et les animaux souffrant d'anxiété et de psychose, rongent  leurs propres membres et se jettent à maintes reprises contre les barreaux de leurs cages.

Petition:

S'il vous plaît, sauvez les animaux de la cruauté et de tels actes inhumains. Ils ne sont peut-être que des animaux, mais ils sont des êtres vivants et ont besoin de compréhension et de gentillesse, même si nous les utilisons selon nos propres désirs.

Nous, quels que soient l'âge, le sexe ou la nationalité, donnons la parole à la Société pour imposer des sanctions strictes concernant la cruauté envers les animaux et pour interdire les exploitations agricoles qui ne possèdent pas de règles de contrôle strictes.

PETITION

Merci pour les animaux des fermes à fourrure

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 15:30




Je m'engage à passer le mot : les animaux sauvages ne doivent pas être exploités à des fins de divertissement

POUR EN SAVOIR PLUS

En Inde des oursons sont capturés dans la nature et apprennent à «danser» en subissant un apprentissage très douloureux. Ces animaux divertissent quotidiennement les touristes ce qui encourage les montreurs d'ours à capturer davantage d'animaux dans la forêt.

L'Association Wildlife SOS a sauvé plus de 500 de ces ours, qui vivent maintenant en sécurité dans des sanctuaires. Pourtant, 100 ours demeurent dans la rue, et nous avons besoin de votre aide pour les sauver.

• J'apprendrai tout ce que je pourrai apprendre sur le sort de la faune en Inde et dans le monde.

• Je dénoncerai tout crime commis envers la faune, que ce soit en voyageant à l'étranger ou dans ma propre communauté.

PETITION

Merci pour les ours

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 05:25


Le phytoplancton, ici une colonie de Chaetoceros socialis, émet une lumière fluorescente lorsqu'il dissipe l'énergie solaire qu'il n'a pas converti par la photosynthèse.

Le phytoplancton, ici une colonie de Chaetoceros socialis, émet une lumière fluorescente lorsqu'il dissipe l'énergie solaire qu'il n'a pas converti par la photosynthèse. (Maria Vernet, Scripps Institution of Oceanography)

Premier maillon de la chaîne alimentaire des océans, facteur invisible à l’œil nu responsable de la moitié de la photosynthèse terrestre, le phytoplancton est sous haute surveillance : sa santé est cruciale pour l’avenir des océans -et de leur capacité à stocker du CO2 !

C’est pourquoi une nouvelle méthode pour évaluer non seulement la croissance mais aussi la productivité du phytoplancton a été mise en point. Grâce au spectroradiomètre MODIS embarqué sur le satellite d’observation de la Terre Aqua (Nasa), des chercheurs on pu pour la première fois cartographier la fluorescence émise par le phytoplancton océanique.

Cette lumière émise par le phytoplancton dans l’infrarouge est un indicateur de l’efficacité de sa photosynthèse et donc de sa santé. En effet ces organismes absorbent la lumière du Soleil mais n’en utilisent qu’une partie. Le surplus est réémis sous forme de chaleur et de lumière fluorescente dans l’infrarouge. La quantité d’énergie solaire utilisée par la photosynthèse et la quantité de lumière émise dans l’infrarouge sont liées. Par exemple, la fluorescence augmente lorsque le phytoplancton est dans un environnement pauvre en fer (l’un de ses nutriments de base).

La première carte fournie par l’équipe du biologiste Michael Behrenfeld (Oregon State University, USA) à partir des données de MODIS permet de localiser de nouvelles régions océaniques pauvres en fer, comme dans l’océan Indien, où les ressources en fer varient avec les saisons.(1)

Les études réalisées jusqu’à présent par l’instrument SeaWifs, mesurant la quantité et la répartition de la chlorophylle dans les océans, montrent que la quantité de phytoplancton à la surface diminue et que les zones biologiquement pauvres s’étendent. Cause majeure avancée pour expliquer cette évolution : le réchauffement des eaux à la surface des océans.

Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com

source

(1) Travaux publiés dans la revue Biogeosciences du mois de mai.

Repost 0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 17:00




SAUVEZ LES TIGRES du commerce illégal en Chine

Signez la pétition en ligne adressée au Gouvernement chinois et demandez
à vos amis de faire de même.



ARTICLE

Voici le message que vous enverrez en signant cette pétition :

Le tigre est le symbole de la puissance et de la magnificence du monde entier. Il est honteux d'élever ces animaux en captivité. S'il vous plaît, joignez-vous au reste du monde dans la quête pour sauver le tigre par la fermeture des fermes d'élevage et le renforcement de l'interdiction sur le commerce des "parties" de tigres.


PETITION

MERCI pour les tigres

Repost 0
Published by LENA - dans ARCHIVES
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 12:05
Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable à la prolifération des loups en France. L'espèce n'est désormais plus considérée comme menacée d'extinction, ce qui fait la joie des éleveurs.

Loup y es-tu ?

Il y a de plus en plus de loups en France. A tel point que le ministère de l'écologie considère que le loup n'est plus menacé d'extinction chez nous. Du coup, les éleveurs, dont les troupeaux sont souvent attaqués, vont pouvoir se défendre plus facilement.

Oui, il y aurait 180 loups en France, 20% de plus en un an, vivant en 19 meutes clairement identifiées. Dans les Alpes et en PACA principalement, puisque le loup est arrivé d'Italie au début des années 90. Mais aujourd'hui, on a aussi repéré des loups dans les Pyrénées Orientales, et en Lozère ou dans le Cantal, dans le Massif Central... En un an, son territoire a augmenté de 25%. La cohabitation avec l'homme, vous connaissez le problème. Ce sont les éleveurs qui ne les supportent pas. En 2008, les loups ont quand même mangé un peu plus de 3.000 moutons, plus quelques chèvres, des veaux, des poulains et même des chiens avec, à chaque fois, une indemnisation pour le propriétaire des animaux.

Alors, aujourd'hui, plus de souplesse pour défendre les troupeaux, cela signifie que pour tirer un loup, on n'aura plus besoin de l'autorisation du ministère. C'est localement, à la préfecture, que seront prises ces décisions. On fixe quand même une limite à ne pas dépasser. Pour l'an prochain, 2009 -2010, les éleveurs auront le droit de tuer 8 loups dans l'ensemble du pays.

L'an dernier, 48 tirs de défense avaient été autorisés, et, ce qui était tout à fait nouveau, un tir de prélèvement, pour réguler la population, dans la Drôme.

Mais on trouve aussi des loups braconnés ?

Oui. Par exemple, en octobre dernier, dans l'Isère, on a retrouvé un loup mort de près de 30 kilos, abattus de plusieurs plombs. Et puis cet accident étonnant, en décembre, dans la Drôme, un très gros loup, renversé par une voiture. Il était dans la vallée, il descendait sans doute d'une meute du Vercors.

L'info en plus : les défenseurs du loup estiment qu'une centaine de loups ont été abattus illégalement ces 8 dernières années.

source
Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 20:16


Les six espèces de tortues de mer dans les eaux américaines ont été désignées "en danger ou menacées" en vertu de l'acte des Espèces en Danger il y a plus de 30 ans, mais aucune de ces espèces de tortue de mer n'a vraiment récupéré. En fait, pour certaines espèces, telle que la tortue loggerhead , les populations continuent de diminuer.
En dépit de ce statut, la pêche commerciale au chalut continuer à capturer et à tuer ces tortues de mer.


Exhortez le gouvernement à achever rapidement une règle pour réduire le nombre de tortues de mer tuées dans la pêche au chalut en exigeant des dispositifs d'exclusion des tortues (TEDS). Demandez à la National Marine Fisheries Service de soutenir les efforts visant à protéger les tortues de mer de cette pêche.

SIGNER LA PETITION

Merci pour les tortues

IMPORTANT : veuillez sélectionner "OTHER" dans la rubrique STATE/PROVINCE
Repost 0
Published by LENA - dans ARCHIVES
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 11:24




Le film "Dauphins et baleines, nomades des mers", projeté en 3D à partir du 10 juin sur l'écran hémisphérique de la Géode, à Paris, est une ode à la beauté de ces mammifères marins, menacés par les activités humaines.

L'effet donné par les images en relief est assuré: calé dans son fauteuil, le spectateur voit évoluer autour de lui dauphins, cachalots, bélugas, orques, baleines et lamantins, au total douze espèces filmées pour la première fois en trois dimensions.


On les voit jouer entre eux et s'occuper de leurs petits, on les entend chanter et communiquer grâce à leur système de vocalisation hyper sophistiqué.


"C'est comme si on y était, on ne met pas la tête hors de l'eau pendant toute la durée du film", 42 minutes, le temps moyen d'une plongée, résume Jean-Jacques Mantello, le réalisateur de ce film présenté par Jean-Michel Cousteau et raconté par Charlotte Rampling.


Les images en 3D donnent l'impression d'approcher de si près les mammifères marins qu'on pourrait les toucher en étendant le bras: "c'est émouvant dans ce genre de situation, quand les enfants essaient de caresser les dauphins", souligne Jean-Michel Cousteau.


Charlotte Rampling raconte la vie quotidienne de ces derniers nomades des mers - la baleine à bosse protégeant son nouveau-né, le gigantesque rorqual bleu engloutissant des quantités colossales de petits poissons et crustacés, l'étrange et paisible lamantin, l'orque, ce seigneur des océans.


Ce film qui a nécessité 500 heures de plongée dans des conditions souvent très difficiles, entend "montrer la beauté" à des fins pédagogiques, selon son réalisateur.


Tous les mammifères marins présentés dans le film sont en danger à des degrés divers mentionnés par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui met en cause la surexploitation des océans et la pollution.

"L'objectif c'est de sensibiliser le public pour qu'on arrête d'utiliser les océans comme une poubelle universelle", commente Jean-Michel Cousteau.


Les baleines à bosse et les rorquals sont affectés par la détérioration de leur habitat, l?épuisement de leurs ressources alimentaires, la collision avec des navires, les filets de pêche, la contamination extrême des habitats côtiers, ou la pollution sonore due notamment aux sonars.

L'état des océans se dégrade, souligne Jean-Jacques Mantello, mais "nous sommes en présence d'un malade, pas d'un mourant", nuance-t-il.

Jean-Michel Cousteau, le fils du commandant Jacques-Yves Cousteau, se déclare "optimiste" car "l'alternative - prêcher la fin du monde - ne m'intéresse pas du tout", souligne-t-il. "On a l'opportunité de changer notre façon d'agir et d'opérer, on va y arriver", affirme-t-il.


Et il se réjouit à l'idée que ce film va être diffusé au Japon. "C'est un coup extraordinaire. Après avoir vu ce film, les japonais ne voudront plus toucher aux baleines".


Le Japon affirme pêcher la baleine à des fins "scientifiques", une pratique tolérée, selon des quotas précis, par la Commission baleinière internationale qui proscrit toute chasse commerciale - mais la chair des cétacés finit souvent sur les étals de l'archipel.

source

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 07:54





Chaque printemps, des millions d'oiseaux parcourent des milliers de miles de l'Amérique latine et des Caraïbes jusqu'à  leurs lieux de nidification dans le nord, jusqu'à l'Arctique. Quelques mois plus tard, alors que la température baisse et que l'hiver s'installe, ces mêmes oiseaux pratiquent le long trajet de retour vers des climats plus chauds au sud. Ces Neotropical migrants sont de plus en plus menacés par : la perte de leur habitat, les espèces envahissantes, la maladie et le réchauffement climatique. Depuis sa création en 2002, la Neotropical Migratory Bird Conservation Act a consacré des millions de dollars essentiellement pour des efforts de conservation, y compris les efforts de surveillance, la restauration de l'habitat, l'éducation, et d'autres projets aux  États-Unis, Canada, Amérique latine et aux Caraïbes. Mais de nombreux projets de conservation essentiels restent non financés.

S'il vous plaît, demandez à votre représentant des Etats-Unis et aux sénateurs de coparrainer la législation pour  réautoriser ce programme essentiel à l'accroissement du financement. Envoyez la lettre en ligne, ou modifiez-la avec vos propres mots pour expliquer pourquoi la protection des oiseaux chanteurs migrateurs est important pour vous.

SIGNER LA PETITION

Merci pour les oiseaux

Repost 0