Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 06:00


Image hébergée par servimg.com 


A noter la création d’un grand observatoire de l’environnement et de la biodiversité terrestre et maritime du Pacifique Sud par 11 organismes de recherche et universités.

 

Un protocole d'accord a en effet été  signé en vue de la création de l’Observatoire de l’environnement et de la biodiversité terrestre et maritime du Pacifique Sud qui associe 11 organismes de recherche et universités dont l’UPMC.

L’Observatoire de l’environnement et de la biodiversité terrestre et maritime du Pacifique Sud est une démarche qui a vise à coordonner la recherche française dans ce domaine. « Il y avait un déficit de coordination des recherches françaises », confirme Jean-Charles Pomerol, président de l'UPMC, qui dispose de « 500 chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant dans les sciences de la mer et du climat. Cette initiative a pour origine le partenariat qui existait entre l'université de Nouvelle-Calédonie et l'UPMC pour la formation des étudiants en médecine. Nous avons souhaité l'étendre et l'élargir à d'autres, notamment l'IRD qui dispose d'un gros laboratoire à Nouméa ».

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFOS environnement - planète...
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 18:49

 


Monsieur le Secrétaire Tom Vilsack,

Je vous invite à empêcher que le bison -- mieux connu sous le nom de buffalo -- soit repoussé de la terre du Service Forestier des États-Unis du côté Ouest du Parc National du Yellowstone au Montana le 15 mai et par la suite. Le 15 mai est une date-limite inutile, et il n'y a simplement aucune base à repousser - et probablement tuer le bison sur la Horse Butte.

Tandis que des millions de buffalo sauvage, ou de bison, ont itinéré une fois en Amérique du Nord, le troupeau du Yellowstone est composé d'environ 3.000 bisons -- le seul troupeau resté sans interruption sauvage et errant librement en Amérique. Au printemps, certains de ces bisons quittent les sols recouverts de neige du Yellowstone à la recherche de fourrage frais aux altitudes inférieures au Montana.

Beaucoup de bisons voyagent également vers ces secteurs riches en herbe pour donner naissance. Malheureusement pour le bison sur la Horse Butte au Montana, les organismes gouvernementaux responsables, y compris le Service Forestier des États-Unis, ne leur permettent pas de rester là après le 15 mai. En tant qu'une des cinq agences qui contrôle le troupeau de bisons du Yellowstone dans le cadre du Plan de Gestion du Bison Inter-agences, le Service Forestier -- qui est sous votre juridiction -- a le pouvoir d'effectuer le changement.

La justification pour cette date-limite -- aussi bien que pour l'abattage et pour le harassement du bison -- est le souci que le bison sauvage peut transmettre la brucellose au bétail domestique au Montana. Mais il n'y a jamais eu un seul cas documenté de transmission de la brucellose du buffle au bétail dans le sauvage.

En outre, il n'y a aucun bétail sur la Horse Butte et il y a un soutien significatif parmi les propriétaires pour garder le bison là. En conséquence, il n'y a absolument aucune raison de repousser - et, en conséquence, de probable mise à mort - le bison de nouveau dans le parc du Yellowstone après le 15 mai. Il n'y a simplement aucune vache domestique en danger, et il n'y a ainsi aucune base pour mettre en danger inutilement le troupeau de bison du Yellowstone.

Veuillez ne pas permettre au bison d'être repoussé ce printemps sur la Horse Butte au Montana.

Merci d'agir sur cette question très importante.

Cordialement, ...


PETITION

Merci pour les bisons du Yellowstone

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans ARCHIVES
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 06:30




L’Europe se tourne enfin vers une stricte interdiction de la vente de produits dérivés du phoque, pour mettre fin du « cruel commerce » des produits dérivés du phoque, ce qui pourrait donc bien faire encore chuter les cours, déjà très volatiles, et mener à la fin de ce massacre inutile.

La commercialisation de tous les produits dérivés du phoque devrait être strictement interdite dans toute l'Union Européenne, selon un compromis avec le Conseil adopté par le Parlement européen ce mardi. Il existe toutefois une dérogation relative aux communautés Inuits pour la mise sur le marché de certains produits dérivés du phoque issus d'une chasse réglementée la législation nationale dans le seul objectif d'une gestion durable des ressources.

 

L'interdiction devrait s'appliquer à la mise sur le marché des produits dérivés du phoque et à leur importation par la Communauté, selon le compromis négocié par le rapporteur du Parlement européen, Diana Wallis et la Présidente de la commission du Marché Intérieur et de la Protection des Consommateurs, Arlene McCarthy. Toutefois, selon certaines conditions, certaines importations pourraient être autorisées : si elles sont occasionnelles, et destinées à un usage personnel pour les membres de famille Inuits.

 

Le texte a été adopté à une très grande majorité avec 550 voix pour, 49 voix contre et 41 abstentions.

 

En votant l'interdiction, les députés ont « pris en compte les préoccupations des citoyens en vue de mettre fin à un commerce cruel », a déclaré Arlene McCarthy, qui a ajouté que « les phoques sont tués dans des conditions de douleurs et de souffrances terribles ». A noter que Diana Wallis ne n'est pas déclarée entièrement satisfaite par le compromis, craignant qu'il ne soit dommageable pour le développement des communautés Inuits.

 

Le règlement va en fait harmoniser la « fragmentation actuelle » du marché intérieur de l'UE, avec une règle commune. En effet, les législations sur le commerce de produits dérivés de phoque nationales varient d’un pays à un autre, certains Etats, comme la Belgique ou les Pays-Bas, ayant déjà interdit la commercialisation de ces produits dérivés du phoque, d'autres envisageant de le faire.

 

Le règlement devrait couvrir la viande, l'huile, les organes, la graisse et les peaux issus des phoques, estiment les députés. Seraient notamment concernés certains sacs, certaines nappes, des chapeaux, des bottes et des gants utilisés par les motocyclistes, les skieurs ou encore les boxeurs, ainsi que les produits parapharmaceutiques présentés comme des suppléments en oméga 3, des acides gras.

 

Les États membres devront transmettre à la Commission tous les trois ans, un rapport décrivant les actions entreprises en vue de l'exécution du présent règlement. Les États membres où est pratiquée la chasse au phoque (Suède, Finlande, Royaume-Uni) devront aussi transmettre à la Commission, tous les trois ans, un rapport relatant les incidences du présent règlement au niveau culturel, économique et social mais aussi du « bien-être » des phoques, dans la cadre de la Convention sur la diversité biologique.

 

Ce règlement devrait entrer en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l'Union européenne. Les dispositions seront applicables 9 mois après la date d’entrée en vigueur.

source

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 12:05

La chasse au loup va rouvrir aux Etats-Unis avec le retrait lundi de la liste des espèces protégées du loup gris (sauf dans le Wyoming), qui y figurait depuis 1974 après avoir quasiment disparu du territoire.



Le loup gris aux USA :
 

  • Région des Grands lacs, au nord (Michigan, Minnesota, Wisconsin) : 4.000 loups
  • Les Rocheuses, au nord-ouest (Idaho, Montana) : plus de 1.300 loups.
  • Alaska : 8.000 à 11.000 loups
  • Wyoming : 300 loups


Une réintroduction réussie
 
Dans les années 70, il ne restait des loups gris qu'au Canada et en Alaska.
 
« La loi sur les espèces menacées a été un succès et a permis le retour des loups », explique Ed Bangs, principal responsable de la gestion des loups auprès des US Fish and Wildlife Services (FWS), en charge de la faune au département de l'Intérieur.
 
« Les populations de loups sont maintenant viables, en très bonne forme et d'une grande diversité génétique, alors que nous les avons persécutés et presque exterminés dans 48 Etats », ajoute t'il.
 
Un bilan sera dressé après cinq ans et dans certaines régions les loups pourraient être à nouveau désignés espèces en danger si leur population devait décroître.




Une chasse de régulation de l'espèce
 
« Les Etats vont pouvoir utiliser la chasse comme un outil de gestion de la population de loups. La saison va s'ouvrir à l'automne et les chasseurs auront la possibilité d'acquérir une licence pour chasser le loup », explique Ed Bangs.
 
« Cette chasse ne va pas décimer les populations mais au lieu d'avoir un gars comme moi qui abat un loup depuis un hélicoptère après qu'il eut attaqué du bétail, vous aurez des chasseurs licenciés qui tireront un loup dans des conditions de chasse équitable », précise t'il.
 

Réactions sur cette décision
 
"Nous allons être poursuivis en justice à la fois par ceux qui aiment et par ceux qui n'aiment pas les loups. C'est typique de la problématique qui accompagne toujours la gestion des loups", déclare Ed Bangs.
 
En effet, selon lui, « (...) on va être poursuivis en justice par des groupes de défense des animaux qui pensent que l'homme ne doit pas tuer le loup et par des associations environnementales qui ne font pas confiance aux Etats pour le protéger ».
 
Mais Ed Bangs précise aussi que l'Etat du Wyoming, qui a mal accepté la réintroduction du loup sur son territoire il y a plus de dix ans, veut également intenter une action en justice pour avoir aussi le droit de le chasser.
 
SOURCE

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans ARCHIVES
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 11:44




La mesure d'interdiction des importations de produits dérivés du phoque a été approuvée par 550 députés contre 49 voix et entrera en vigueur pour la prochaine campagne de chasse commerciale en 2010.

L'Union européenne annonce, mardi 5 mai, qu'elle ferme ses marchés aux peaux et produits dérivés du phoque avec un vote en ce sens du Parlement européen pour protester contre une chasse jugée cruelle.
Cette décision intervient à la veille d'un sommet à Prague entre les représentants de l'UE et le Canada, principal exportateur de ces produits et qui a déjà menacé de déposer un recours devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

550 voix pour, 49 contre

La fin du massacre des phoques était réclamée par une grande partie de l'opinion publique européenne et les organisations de défense des animaux. La mesure a été approuvée par 550 députés contre 49 voix. Elle valide un accord sur cette interdiction déjà trouvé par les Etats membres de l'Union européenne.
L'interdiction entrera en vigueur pour la prochaine campagne de chasse commerciale en 2010. Selon l'eurodéputé socialiste britannique Arlène McCarty, cette mesure "aura un impact économique pour le Canada, mais elle ne devrait pas avoir de conséquences sur les relations entre l'UE et le Canada".

(Nouvelobs.com)


L’EUROPE DIT NON AU MASSACRE DES PHOQUES ! C’est une victoire sur la barbarie, une décision historique, et pour Brigitte Bardot l'aboutissement d'un combat de 30 ans.

ARTICLE SUR SITE

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 11:32

JE TRANSMET (mail IFAW)

 



Aujourd'hui nous célébrons une incroyable victoire !

Le Parlement européen vient juste d'annoncer une interdiction du commerce des produits dérivés de phoque au sein de l'Union européenne.

Ceci est sûrement la victoire la plus significative obtenue depuis le lancement de notre campagne, débutée il y a 40 ans pour mettre un terme à la chasse commerciale aux phoques au Canada...et cette campagne, nous n'aurions pas pu la mener sans vous.
Des dizaines de milliers de lettres, de cartes et d'e-mails ont afflué notamment en provenance de Mexico, de Madrid, et de Moscou, pour affirmer clairement que le monde est contre cette chasse brutale.

Le Parlement européen nous a entendus et aujourd'hui la fin de la chasse commerciale aux phoques semble inévitable. D'ores et déjà les prix des peaux se sont effondrés de moitié, comparés à ceux pratiqués l'an passé. Grâce à cet embargo, 7 des 10 meilleurs marchés d'exportation du Canada pour les produits de phoque sont maintenant fermés.

Cette victoire est fantastique, mais nous ne pouvons pas nous en contentez. Nous devons donner le coup grâce pour en finir une fois pour toutes avec cette chasse!

Fort de cet acquis, IFAW concentre actuellement son action sur le sol canadien, là où nous avons débuté notre combat il y a 40 ans. En effet pour la première fois dans l'histoire, un Sénateur canadien a proposé une loi pour interdire la chasse. Nous devons donc rassembler nos efforts plus que jamais pour soutenir le projet de loi du Sénateur Harb.

Si vous avez déjà contacté votre ambassade du Canada, merci !

Si ce n'est pas le cas, par avance merci de contacter votre ambassade du Canada aujourd'hui et exigez qu'elle soutienne le projet de loi du Sénateur Harb pour interdire la chasse aux phoques.

Vous pouvez écrire l'histoire, en contribuant à l'arrêt de la chasse aux phoques. Finissons en une fois pour toutes !

Merci d'agir dès aujourd'hui - juste après avoir pris connaissance de cette alerte.

Mes félicitations pour cette incroyable victoire, je vous adresse un immense merci pour votre indéfectible soutien,


Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans ARCHIVES
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 09:30





La chasse au loup va rouvrir aux Etats-Unis avec le retrait lundi de la liste des espèces protégées du loup gris, qui y figurait depuis 1974 après avoir quasiment disparu du territoire.

LIRE L'ARTICLE

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 06:15




Hvala est à nouveau suitée ! Comme en 2007, elle vient de nous faire la bonne surprise de sortir de tanière avec deux oursons ! La petite famille a été observée sur la commune de Bossost en Espagne (Val d'Aran, Catalogne), le samedi 2 mai 2009, par des agents chargés du suivi de la population d'ours du Val d'Aran qui jumelaient à distance le site d'hibernation.

PLUS D'INFOS

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 06:00



Samedi 18 avril, la Frapna (Fédération Rhône-Alpes de la protection de la nature) et FNE (France Nature Environnement) assistaient à Thônes (Haute-Savoie) au défilé d'opposants à la présence du loup. Dans un communiqué de presse, ils apportent quelques éléments au débat.

"Nos organisations reconnaissent pleinement que le retour naturel du loup crée des contraintes importantes pour les éleveurs de montagne. Cependant, en regardant les décennies passées, force est de constater que la cause majeure de régression de l'agriculture extensive de montagne est la politique agricole. En effet, c’est elle qui a transformé les "paysans" en "exploitants agricoles", fait disparaître une civilisation deux fois millénaire et amoindri la biodiversité qu’elle avait soigneusement cultivée."

"Ne serait-il pas temps de cesser de prôner "l’incompatibilité du loup et de l’élevage", à l'inverse de ce qui existe dans d'autres pays, ou de propager la thèse "de la réintroduction" alors que tout démontre un retour naturel ? Les causes qui ont permis ce retour naturel ne vont pas changer, le loup est là pour longtemps et beaucoup de temps a déjà été perdu : alors oui, il faut résoudre les problèmes structurels de la filière ovine, et soutenir la pérennité d'un pastoralisme durable."

"Les cris des chasseurs sont pour leur part injustifiables, eux qui chassent par loisir alors que l'animal tue pour vivre. Le loup est accusé par certains chasseurs de décimer les populations d’animaux sauvages, chamois, chevreuils et autres ongulés, et de mettre ainsi en péril l’avenir de la faune sauvage ; alors que l'expérience prouve le contraire : dans les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur où le loup est présent depuis près de 15 ans (Alpes Maritimes, Hautes-Alpes), les plans de chasse des ongulés sauvages sont en constante progression. Il est par conséquent incroyable que des responsables du monde de la chasse, qui se présentent comme "gestionnaires" des espèces naturelles, puissent évoquer la possibilité d'effondrement des populations proies du fait des prédateurs."

"Le loup n’est pas qu’une contrainte : en reprenant sa place au somment de la pyramide écologique il est le garant du bon fonctionnement de l’écosystème entier :

  • - il empêche la concentration des grands ongulés sauvages qui compromet la régénération naturelle de la forêt et les jeunes plantations,
  • - il élimine les individus faibles ou malades empêchant la propagation des maladies (nos troupeaux de chamois sont régulièrement décimés par la kérato - conjonctivite),
  • - il élimine les chiens errants,
  • - il constitue un formidable vecteur d'image sur la qualité des milieux naturels, support d'un tourisme respectueux de la nature essentiel pour les territoires de montagne."


    "Nous sommes pour notre part convaincus de la nécessité de la préservation de la biodiversité, ainsi que de la possibilité d'une cohabitation entre le loup et l'homme. Si les Etats européens, de toutes orientations, ont pris depuis des décennies des mesures pour protéger de nombreuses espèces animales, c'est bien que la conception du rôle de l'homme dans la nature a changé. Ce dont le pastoralisme a besoin, c'est de mesures de soutien réellement courageuses, non de complaisance vis-à-vis de positions venues du 19
    e siècle !"

    source
Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 05:30

Une nouvelle espèce de microorganisme vivant à des pressions extrêmes a été découverte dans les fonds marins. Une caractéristique qui lui vaut le qualificatif de piézophile ou barophile.

Une cheminée hydrothermale sur le site Ashadze où a été découverte Pyrococcus CH1.

Une cheminée hydrothermale sur le site Ashadze où a été découverte Pyrococcus CH1. (Ifremer, Campagne Serpentine, Victor 6000)

Son petit nom est Pyrococcus CH1 : elle vit à plus de 4.000 mètres de profondeur près d’une source hydrothermale située dans l’océan Atlantique. La température ambiante de son milieu de vie : entre 85 et 105°C. La pression hydrostatique est de 1200 bars, soit plus de 1.000 fois la pression atmosphérique. Ce sont pourtant des conditions dans lesquelles cette archaébactérie barophile (amateur de pression) se développe, repoussant un peu plus les limites connues de la vie sur Terre.

Cet organisme extrêmophile a été découvert par des chercheurs français du CNRS, de l’Ifremer, de l’Université de Bretagne, de l’Université de Lyon, associés à des océanographes chinois, lors de la campagne SERPENTINE. Ce projet a rassemblé des chercheurs de différentes disciplines pendant six semaines pour étudier la dorsale Atlantique, afin de découvrir de nouvelles sources hydrothermales et de nouvelles formes de vie.

source
Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFOS environnement - planète...
commenter cet article