Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 05:30


Du 28 mars au 25 octobre 2009, la « Gravière aux oiseaux » de Mably ouvre ses portes au public.


La « Gravière aux oiseaux » est un domaine qui s’étend sur près de 40 hectares, situé au cœur de Roanne en lisière de la Loire. Propriété de la ville de Mably, cet ancien site d’extraction de sable et de graviers a bénéficié depuis quelques années d’un plan de réaménagement écologique dans le dessein de favoriser l’accueil de la faune sauvage. Aujourd’hui, l’ancienne gravière offre un lieu exceptionnel pour la découverte et l’observation de la faune et de la flore sauvages dans toute leur splendeur. Classée par le Conseil général de la Loire comme étant « Espace Naturel Sensible », la Gravière aux oiseaux fait également partie d’une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF) et intègre le périmètre Natura 2000 du fleuve Loire.


Cette année, l’administration du bâtiment et de l’animation pédagogique est assurée par la FRAPNA (Fédération Régionale de la Protection de la Nature) qui va travailler de concert avec l’ARPN (Association Roannaise de Protection de la Nature). Notons entre autres que la FRAPNA a en charge dans le département la gestion de trois zones protégées longeant La Loire.


Jusqu’au 25 octobre 2009, le domaine accueille gratuitement les visiteurs trois fois par semaine : les mercredis, samedis et dimanches. Plusieurs activités y sont proposées telles que les visites guidées arpentant les sentiers des étangs à la découverte de la faune et de la flore sauvages. 

source

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFOS environnement - planète...
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 15:00

 


Nous les signataires :

* Estimons que le blaireau est injustement blâmé de la transmission de la Tuberculose Bovine au bétail.
En réalité, la maladie est provoquée par l'agriculture intensive et l'insalubrité dans laquelle le bétail est maintenu, combinées avec le stress. L'autorisation qu'ont les fermiers et les propriétaires de tuer plus de blaireaux est un exercice cruel qui n'enrayera pas la maladie.

* Demandons au gouvernement de traiter les problèmes de l'industrie du bétail au lieu de blâmer les blaireaux.

===> SIGNER LA PETITION

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans PETITIONS mamifères terrestres
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 07:00




Cette pétition demande de fermer définitivement la route qui passe par la vallée de Sweetwater, et de garder cette région sauvage pour les grizzlis et les loups qui y vivent.

La route a été fermée pendant les huit dernières années et, depuis lors, la vallée est devenue une oasis pour les grizzlis, les loups, les couguars, les lynx et les gloutons. Les prairies de la vallée de l'armoise ont également une abondance de wapitis, de cerfs, d'orignals et de mouflons. Sweetwater Creek est un important lieu de frai pour la "truite fardée" du Yellowstone.

Le Service des forêts a prévu de rouvrir la route dans les prochaines semaines, sans avoir procédé à une analyse environnementale sur l'impact de cette décision.

Il n'y a pas de raison rationnelle de rouvrir la route et de perturber ce qui est devenu un refuge sauvage. On demande donc instamment de fermer définitivement la route, afin de maintenir les caractéristiques uniques de la vallée de Sweetwater.

Exhortez les fonctionnaires du service des forêts à ne pas rouvrir une route qui traverse l'habitat du grizzli dans la vallée Sweetwater au Wyoming en signant CETTE PETITION

Merci pour la faune

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans ARCHIVES
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:15


les scientifiques autour du corps de l'anima
l

 

Un bébé mammouth a été découvert en Sibérie. C’est le spécimen de mammouth laineux le mieux conservé jamais mis au jour.

 

le jeune animal est remarquablement conservé

 

Le bébé mammouth âgé d’un mois parcourait la toundra il y a 40 000 ans à la fin de l’âge de glace. Surnommée Lyuba, la jeune femelle mesure un mètre de haut pour 50 kg. Elle n’a plus son pelage hirsute caractéristique du Mammuthus primigenius, l'une des 7 espèces de mammouths connues. Mais sa carcasse est parfaitement conservée, en partie grâce au manque d’oxygène de cet environnement.


les scientifiques espèrent apprendre beaucoup de ce corps remarquablement conservé

 

Source


ARTICLE 

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:10



L’administration de Barack Obama aux Etats-Unis a déclaré mardi qu’elle avait annulé une régulation votée par l’administration Bush qui autorisait certaines compagnies pétrolières et de gaz à exploiter des régions habitées par des ours polaires.

 

L’industrie de l’énergie de l’Alaska a déclaré que cette décision pourrait ralentir l’exploitation et l’activité de production dans l’Etat en matière de pétrole et de gaz. A l’inverse, les groupes de protection de l’environnement ont applaudi cette décision et l’ont qualifié d’étape importante pour la protection des espèces menacées.

Le Secrétaire de l’Intérieur des Etats-Unis, Ken Salazar, et le Secrétaire au Commerce, Gary Locke, ont déclaré qu’ils avaient annulé la régulation de l’Acte sur les Espèces Menacées inscrite en décembre par l’Administration Bush, qui éliminait la « Section 7 de consultation » requérant un examen spécial pour toute activité proposée qui pourrait nuire à une espèce menacée.

 

« En annulant cette régulation de la dernière heure, nous avons garanti que les espèces menacées et en danger d’extinction puissent continuer à recevoir la totale protection de la loi » a déclaré Ken Salazar.

 

« Parce que la science doit servir de base aux décisions que nous prenons, les agences fédérales proposant de prendre des mesures qui pourraient affecter les espèces menacées et en danger d’extinction devront à nouveau consulter les biologistes des deux départements » avant de pouvoir agir, a-t-il ajouté.

 

Pour les ours polaires, cette annulation signifie que tout développement d’activité pétrolière ou gazifière dans leur habitat devra être examinée par le Service de la Faune, de la Flore et de la Pêche du gouvernement des Etats-Unis.

 

Les ours polaires, qui dépendent fortement de la mer de glace Arctique pour survivre, ont été classés l’an dernier comme une espèce menacée après que des biologistes fédéraux ont déterminé qu’ils étaient particulièrement vulnérables au changement climatique rapide au nord du pays.

 

Une décision concernant une autre règlementation mise en oeuvre par l’administration Bush et limitant la protection fédérale des ours polaires, devrait être prise le 10 mai, d’après les déclarations de Bruce Woods, porte-parole du Service de la Faune, de la Flore et de la Pêche d’Alaska.

 

L’annulation de mardi de l’exemption de consultation a également un impact sur le développement énergétique dans tout le territoire des Etats-Unis et pas seulement en Alaska, car les agences d’autorisation telles que le Bureau de la Gestion du Territoire ou le Service de Gestion des Minéraux avaient été autorisés à n’utiliser que leurs examens internes sur l’impact potentiel de nouvelles activités sur des espèces menacées pour autoriser ou non le développement d’activité ou d’infrastructure.

 

Les groupes de défense de l’environnement ont félicité cette décision.

 

« La restauration de la protection au cœur de l’Acte des Espèces Menacées montre un renouveau de l’éthique de conservation des Etats-Unis » a déclaré John Kostyack, directeur exécutif de la conservation et du réchauffement climatique pour la National Wildlife Federation.

 

Mais d’après un représentant de l’industrie pétrolière en Alaska, cette décision pourrait ralentir les autorisations de développement parce que le Service de la Faune, de la Flore et de la Pêche et le Service Marin National –les agences ayant autorité sur l’ensemble des espèces considérées comme menacées- sont déjà surchargée de travail.

 

« Ajouter cette couche supplémentaire d’évaluation sur ces agences alors qu’elles ont déjà du mal à travailler dans des délais corrects pose problème et ne fera rien pour accélérer le développement nécessaire des ressources nationales » a déclaré Marilyn Crockett, directrice exécutive de l’Association pour le Pétrole et le Gaz de l’Alaska.



source

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:05



A l'attention du ministre du tourisme et de la faune (Kenya)

Les éléphants d'Afrique  ont besoin de végétaux pour survivre - l'herbe qui pousse surtout durant les saisons pluvieuses. Et de nouvelles recherches sur les éléphants dans les réserves nationales de Samburu et Buffalo Springs au Kenya montrent que le réchauffement de la planète ainsi qu'une diminution de la saison des pluies posent une grave menace pour la reproduction des éléphants.

Les chercheurs ont suivi l'alimentation des éléphants sur une période de six ans, et les résultats montrent que le changement climatique au Kenya conduit à de moins en moins de végétaux dont ils ont besoin pour leur alimentation. Et si les éléphantes ne peuvent pas s'alimenter correctement, elles ne pourront pas gérer leur grossesse de 22 mois et poursuivre le cycle de reproduction.

Dites au ministre du Tourisme et de la faune du Kenya : La santé et l'alimentation des éléphants d'Afrique, c'est important ! Tenez compte des études des biologistes, recherchez et abordez les problèmes de nutrition avant que ces magnifiques créatures soient encore plus menacées.

SIGNER LA PETITION

Merci pour les éléphants d'Afrique

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans PETITIONS mamifères terrestres
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 13:32
Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans VIDEOS (tous publics)
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 10:22

Voici la vidéo de l'opération, le dimanche qui a permis le sauvetage d'un bébé gorille et l'arrestation d'un trafiquant à l'aéroport de Goma :

ARTICLE



source

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans VIDEOS (tous publics)
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 06:00
 

Oie bernache

70 oies bernaches de la base de loisirs de Cergy Pontoise (Val d'Oise) vont être tuées. De même, une autorisation de « secouage » des œufs, afin de limiter la reproduction de ces oiseaux, aurait été accordée.
 
Selon des associations de protection des oiseaux (la Société de Protection des Oiseaux de Ville (SPOV) et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO)), une dérogation administrative à la réglementation sur les espèces protégées a en effet été accordée, suite à des analyses bactériologiques, au prétexte que les déjections des oies bernaches polluent les eaux de baignade.
 
Oie bernacheJulien Foussart, responsable de la LPO Ile de France, explique que le secouage des œufs vise à tuer l'embryon sans casser l'œuf, sinon « l'oie fait une ponte de remplacement avant la fin de la période de reproduction ».
 
« On propose des solutions alternatives, faire de l'effarouchement pour essayer de les éloigner durablement », souligne M. Foussart. Il ajoute par ailleurs qu' « il n'est pas prouvé qu'il y ait un lien de causalité entre les déjections des bernaches et la pollution des eaux de baignade ».




INFORMATION DU CVN

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 05:45



En pleine crise de la biodiversité, les introductions d'espèces sont considérées comme l'un des trois principaux mécanismes d'extinction. Contrairement aux Écrevisses américaines, invasives dans les fleuves et rivières de France, la Clausilie romaine Leucostigma candidescens représente un cas particulier : elle est restée prisonnière des arènes de Nîmes depuis 2000 ans. Olivier Gargominy du Muséum national d’Histoire naturelle et Vincent Prié de l'agence Biotope se sont rendus sur place pour s’assurer que l’espèce était toujours bien présente...

Unique en France !!

En 1903, Georges Coutagne découvre dans les arènes une espèce qui n'avait encore jamais été répertoriée en France : la Clausilie romaine.
Depuis, malgré de nombreuses recherches, elle n'a jamais été récoltée ailleurs en France.
La Clausilie romaine n'existe nulle part ailleurs dans le monde que dans les Apennins près de Rome et dans les arènes de Nîmes, en France. Et encore : elle est localisée dans les arènes aux quelques murs qui lui conviennent !
Originellement, la Clausilie romaine vivait probablement sur les falaises, mais s'est acclimatée aux murs de pierre construits par les hommes. Elle aurait été importée à Nîmes par les romains eux-mêmes, lors de la construction des arènes ou à la suite d'échanges commerciaux. Peut-être est-elle arrivée collée à des amphores ? Contrairement à ses importateurs, la Clausilie romaine n'est pas une espèce envahissante : depuis près de vingt siècles, elle s'est cantonnée aux arènes de Nîmes sans avoir jamais colonisé d'autres sites en France.
Découverte en 1903, elle y est toujours présente en 2009.

Comment la reconnaître ? ===> LIRE L'ARTICLE

Repost 0
Published by CLEOPHA - CALINEKA - FABIENNE - dans INFO
commenter cet article