Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 14:37
 
Un koala soigné par l'équipe de l'IFAW. Photo © IFAW
 
Vendredi 6 mars 2009, 11h52

L'Australie est en état d'alerte. Les animaux aussi, victimes des terribles incendies de brousse qui ont ravagé leur habitat naturel ces dernières semaines. Conséquences : des kangourous ont été retrouvés morts sur les routes... des vaches carbonisées sur place... les oreilles et le nez d'un bébé wallaby ont été calcinés au moment où il sortait sa tête de la poche ventrale de sa mère. Une tragédie qu'il est aujourd'hui possible d'enrayer en aidant l'IFAW (Fonds International pour la Protection des Animaux) à secourir les animaux qui ont survécu. Une véritable course contre la montre est engagée pour l'équipe d'intervention d'urgence de l'IFAW qui apporte son aide aux soigneurs des sanctuaires locaux lors des recherches et des opérations de sauvetage. L'équipe procure également des traitements médicaux destinés aux animaux abandonnés et brûlés, apporte de la nourriture et des fournitures vétérinaires aux koalas, aux opossums, aux kangourous, aux chiens ainsi qu'aux chevaux et aux oiseaux. Les fonds récoltés par cette opération permettront en outre de financer le long processus de rétablissement de ces animaux mutilés. Il est urgent d'agir pour préserver la vie de ces victimes innocentes. En savoir plus et faire un don

SOURCE
Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 22:03


Triste nouvelle : L'État a euthanasié un jaguar après sa capture

Macho B a été piégé et on l'a muni d'un collier émetteur en Février et il a été euthanasié lundi soir après que l'on ait découvert qu'il souffrait d'une insuffisance rénale.


Cette nouvelle est profondément triste, le premier jaguar sauvage capturé et muni d'un collier-émetteur aux Etats-Unis - et le seul jaguar connu à vivre ici - a été euthanasié à Phoenix, AZ, lundi soir. Le jaguar, "Macho B" a été accidentellement capturé dans un département de la pêche et des loisirs en Arizona dans un piège le 18 Février et a été repris et mis à mort lundi après avoir été trouvé atteint d'insuffisance rénale.   
Il s'agit d'un terrible revers pour la fragilité de la population des jaguars du nord qui vivent de la Baie de Californie jusqu'à la chaîne des Appalaches, et qui maintenant sont si rares que seulement quatre ont été photographiés aux États-Unis depuis 1996. Macho B est le plus ancien jaguar connu dans la nature, agé de 15 à 16 ans.   
Il est difficile de savoir si le stress de la capture et la sédation répétée ont causé la faiblesse des reins. Le Centre pour la diversité biologique garde un œil sur l'enquête post-mortem afin de déterminer ce qui a causé la mort de ce jaguar.   
 
Le Centre protège le jaguar depuis près de 15 ans, et la perte affective et scientifique de cet unique animal, Macho B, vient à peine quelques semaines avant que le Centre fasse valoir son cas devant le tribunal fédéral du district à Tucson , AZ. L'affaire est dirigée contre le refus de mettre au point un plan de rétablissement et de désigner l'habitat essentiel pour le jaguar de l'US Fish and Wildlife Service sous l'ère Bush.   
 
La mort de Macho B est un coup dur pour la récupération du jaguar, mais le Centre continuera à travailler pour assurer une protection à long terme pour ce magnifique grand félin en danger fondée sur la science. Notre affaire vise un plan de redressement qui poserait le moins intrusif moyen d'obtenir les informations nécessaires pour la récupération du jaguar, et les moyens d'accroître et de protéger leur population. Avec votre soutien, notre vigilance sera de fournir des garanties essentielles pour le jaguar et son habitat.   

Je vous recontacterai plus tard ce mois-ci lorsque nous passerons devant la Cour le 23 Mars.
Pour le jaguar,

Kieran Suckling
Directeur exécutif
Center for Biological Diversity

P.S. Pour de plus amples renseignements sur cette histoire d'euthanasie, voici un extrait de The Arizona Republic :

La maladie a forcé les vétérinaires à euthanasier le jaguar recapturé par Heather Hock

The Arizona Republic

Les jaguars sont protégés comme espèce menacée, mais lundi soir l'un de ces rares félins a été euthanasié après avoir été capturé, relâché et repris par les autorités de l'Etat.

Ce jaguar de presque 16 ans a été euthanasié à cause d'une insuffisance rénale ...

Ce jaguar a attiré l'attention quand il a été capturé le 18 février, pris dans un piège que le Département de la pêche et des loisirs avait posé pour attraper le couguar et l'ours noir dans le cadre de la recherche.

Ce jaguar s'est fait munir d'un collier avec un dispositif de repérage et a été libéré près de Tucson, en offrant beaucoup d'espoir pour les chercheurs sur l'idée qu'ils pourraient avoir sur l'alimentation et les habitudes de circulation de cette espèce rare de félin.

Mais les fonctionnaires sont devenus inquiets quand le jaguar a cessé de bouger, a eu une démarche anormale et une perte de poids ...

Ce jaguar est le seul repéré aux États-Unis depuis plus d'une décennie.

"Je suis attristé par sa mort", a déclaré Michael Robinson, un défenseur de la conservation du Centre pour la diversité biologique de Tucson. Il a appelé cette mort un coup à la récupération des jaguars ...

Le groupe de Robinson s'est battu pour obtenir que le jaguar soit inscrit sur la liste des espèces menacées d'extinction en 1997 et se bat à la Cour fédérale pour un plan de reconstitution pour le jaguar ..

Lire l'article complet ici

Pétition à signer ICI
Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 22:01




Le premier jaguar sauvage muni d'un collier émetteur et capturé aux Etats-Unis - et le seul jaguar connu vivant ici - a été tué à Phoenix, en Arizona, lundi soir. Le jaguar, appelé "Macho B", a été capturé accidentellement dans un département de pêche et de faune dans un piège le 18 février dernier et a été recapturé et euthanasié le 2 Mars, après avoir constaté qu'il souffrait d'insuffisance rénale.  


Il s'agit d'un terrible coup porté à la fragilité de la population de jaguars du nord, qui se sont par le passé étendus de la région de la baie de San Franciso aux Appalaches, et maintenant sont si rares que seulement quatre ont été photographiés aux États-Unis depuis 1996. Macho B est le jaguar le plus ancien connu dans la nature, son âge était estimé à 15 à 16 ans. On ne sait pas s'il avait un compagnon ou une descendance, la dernière femelle jaguar aux États-Unis a été abattue par le gouvernement fédéral en 1963.

Dr. Dean Rice, l'expert vétérinaire qui a effectué l'autopsie de Macho B, a déjà confirmé nos pires craintes - la capture et la sédation de Macho B ont contribué à sa mort prématurée.

Maintenant, plus que jamais, les jaguars survivants ont besoin de votre aide immédiate afin de les protéger et de stabiliser les populations dans les canyons et les falaises fortifiées du sud-ouest des États-Unis.

Dites à l'administration Obama de cesser de permettre la capture risquée des jaguars jusqu'à ce qu'un plan de rétablissement soit développé qui permette la capture et spécifie comment le faire sans le moindre danger pour les jaguars.

Le nouveau Secrétaire de l'Intérieur, Ken Salazar, doit revenir et renverser la décision formelle de l'administration Bush de ne jamais récupérer les jaguars et de ne pas protéger un seul mètre carré de leur habitat essentiel.

Écrivez une lettre maintenant de sorte que  macho B soit le dernier jaguar américain sauvage à mourir à cause des humains - que ce soit sur une table euthanasié par un vétérinaire ou comme victime d'un piège ou d'une arme à feu dans la nature.

PETITION

Merci pour les jaguars

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 11:01

OTTAWA — Un sénateur libéral, Mac Harb, a tenté mardi d'ouvrir le débat sur la chasse aux phoques en déposant un projet de loi prônant son interdiction. Sa tentative s'est toutefois soldée par un échec, puisqu'aucun autre membre de la Chambre haute n'a accepté de l'appuyer.
M. Harb, qui représente l'Ontario, espérait convaincre ses collègues de mettre fin à la chasse commerciale tout en protégeant les droits des autochtones.

Selon lui, la chasse nuit considérablement à la réputation internationale du Canada et n'est plus rentable pour les chasseurs.
" Vu le déclin du marché des produits du phoque et l'opposition internationale très vive à cette activité, il est temps que le Canada reconnaisse qu'il n'est plus possible de ranimer cette industrie moribonde", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Ni ses arguments, ni ceux des militants contre la chasse, n'ont cependant convaincu les parlementaires canadiens qui ont choisi de laisser son projet de loi s'éteindre sans bruit.

En l'absence d'un coproposeur, le projet n'a pu être inscrit au feuilleton et ne sera vraisemblablement pas débattu de sitôt.
Selon Marc Roy, du bureau du leader de l'opposition au Sénat, la situation est inédite et personne ne sait trop comment procéder à partir de maintenant. Mais les probabilités que M. Harb ait une autre chance de présenter son idée son plutôt faibles, a-t-il indiqué.

Le Parti libéral ne fera certainement rien pour que cela se produise, puisqu'il a pour politique officielle d'appuyer la chasse aux phoques.
"Le parti croit fermement au droit des sénateurs et des députés de proposer des projets de loi d'initiative privée. Ceci étant dit, la politique du Parti libéral est tout à fait contraire au projet de loi présenté et nous ne supporterons aucunement cette initiative devant le Sénat", a déclaré M. Roy.

Les militants contre la chasse ne perdent pas espoir pour autant. L'avocat du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), Clayton Ruby, soutient que l'absence d'un coproposeur n'est qu'une "technicalité" qui sera réglée sous peu.

D'après lui, le dépôt du projet de loi de Mac Harb marque "un moment historique". "On peut enfin envisager la fin de la chasse aux phoques commerciale canadienne, a-t-il fait valoir. Le sénateur a démontré un leadership et un courage incroyables, en parlant au nom de la majorité des Canadiens sur ce sujet."

L'IFAW, qui lutte depuis des décennies pour l'abolition de la chasse, célèbre aussi cette semaine la décision d'une commission de l'Union européenne d'imposer un embargo sur tous les produits dérivés du phoque: fourrure, suppléments alimentaires et autres.

Avant d'être en vigueur, cette interdiction devra être approuvée par le Parlement européen. Les partisans de l'embargo espèrent que ces étapes seront franchies avant la fin du mois prochain et que l'embargo partiel entre en vigueur dès cette année.

Les produits dérivés du phoque sont déjà bannis aux Etats-Unis depuis 1972 et quelques Etats de l'UE, dont la Belgique et les Pays-Bas, les interdisent aussi. Un embargo à l'échelle du continent serait toutefois beaucoup plus dévastateur puisqu'il compromettrait l'accès des chasseurs au marché de la mode.

La ministre fédérale des Pêches, Gail Shea, a promis lundi de se battre jusque devant l'Organisation mondiale du commerce pour faire annuler cette résolution.

En attendant, le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe estime qu'Ottawa devrait redoubler d'efforts pour faire connaître les faits sur cette chasse, pratiquée depuis des siècles dans le Golfe du Saint-Laurent.

"Je pense qu'il faut faire une campagne d'information large, avec les moyens requis, pour leur expliquer qu'il n'y a rien d'incorrect dans cette chasse, a-t-il déclaré mardi, à l'issue de la période des questions.
"Qu'il y ait des manteaux faits en peau de phoque, comme on porte des chaussures qui sont faites en cuir, ou qu'on mange du foie gras; je ne vois pas pourquoi les Européens ne comprennent pas ça."

La chasse aux phoques du Canada est considérée comme la plus importante du monde, pour le nombre d'animaux tués. Au cours des trois dernières années, le quota des prises de phoques a oscillé entre 270 000 et 335 000 par an. La plupart des bêtes sont âgées de moins d'un an mais ont perdu leur pelage blanc.

SOURCE

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 10:04
Le doux parfum des élections européennes commence à se faire sentir et en ce qui concerne certains animaux, les odeurs qui s'en dégagent sont plutôt nauséabondes. Il faut dire que l'électorat des chasseurs est particulièrement courtisé par les politiques de tous bords et que ceux-ci n'hésitent pas à mettre en péril la biodiversité de notre pays pour plaire à ceux qui portent tout à la fois un fusil et une carte d'électeur. Le président Sarkozy ne déroge pas à cette triste règle et les dernières mesures annoncées par le gouvernement montrent bien que la protection de l'environnement se heurte à des limites, dès lors qu'il s'agit de remporter un scrutin.

Il y a peu, les chasseurs avaient reçu un premier cadeau, avec l'allongement de la durée de la chasse de plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs. Un véritable non sens au moment où la biodiversité animale est de plus en plus menacée, en France comme ailleurs. Cette annonce avait de quoi offusquer les défenseurs de la nature, mais le gouvernement français a décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Le 16 février dernier, dans un courrier adressé aux chasseurs, Nicolas Sarkozy en personne leur avait affirmé son soutien. Comme il y a une marge entre les mots et les actes, il fallait bien faire un "petit" geste et celui-ci n'a pas tardé à se matérialiser, avec la réintégration de la martre (photo ci-dessous) et de la belette (ci-contre) dans la liste des espèces dites nuisibles.

Cette décision, qui n'est absolument pas basée sur des critères scientifiques, montre que certains animaux ne sont que les victimes de politiciens qui n'ont aucune idée de ce qu'ils font.
La preuve, c'est qu'en 2002, Yves Cochet a fait retirer la martre et la belette de cette étrange et particulièrement variable liste des espèces nuisibles. En 2003, Roselyne Bachelot profite de l'alternance pour les réintégrer aussi sec, avec en prime le putois, avant que Jean-Louis Borloo ne fasse le chemin inverse en décembre 2008, ce qui correspondait à la période Grenelle de l'environnement. Quelques mois plus tard, ces animaux redeviennent donc nuisibles, sans qu'ils aient particulièrement défrayé la chronique en commettant une vague de méfaits susceptible de faire trembler nos concitoyens dans leurs chaumières.



Ce qui est proprement hallucinant, c'est que toutes les études scientifiques en Europe prouvent que le régime alimentaire de la martre et de la belette ne cause aucun dommage ni à la biodiversité, ni aux élevages.


Bien au contraire, ces animaux de la famille des mustélidés, jouent un rôle très important en dévorant d'importantes quantités de rongeurs et d'insectes qui peuvent faire des ravages dans nos récoltes dès lors qu'ils se mettent à proliférer. Leur seul tort, c'est qu'ils sont très appréciés des piégeurs de tous bords, qui prennent énormément de plaisir à tuer ces petits mammifères.

Depuis des années, le nombre de piégeurs ne cesse d'augmenter en France, sans que les populations des animaux concernés par cette tuerie n'augmente. Plus grave encore, on ne connaît même pas précisément l'état des populations de ces soit disant nuisibles. Bref, pour s'attirer la sympathie des chasseurs et ainsi gagner quelques sièges supplémentaires au parlement européen, le gouvernement n'hésite pas à prendre des décisions nuisibles, et cette fois le mot est correctement employé, à la biodiversité de nos forêts et campagnes. Après s'être présenté comme le super défenseur de la nature en organisant un Grenelle de l'environnement ultra médiatique, le président Sarkozy démontre une nouvelle fois que l'écologie n'a rien d'une préoccupation majeure dans son esprit, ce qui n'est malheureusement pas une surprise.

SOURCE
Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 15:26




Hécatombe de dauphins


Pollution, réchauffement climatique, fuite face à un prédateur, interférences qui auraient désorienté les animaux, suicide collectif ou brusque envie de se prélasser sur la plage ?

Si les deux dernières hypothèses sont farfelues, personne ne peut encore affirmer pourquoi 194 baleines-pilotes et une demi-douzaine de dauphins à long nez se sont échoués sur la plage de King Island (entre la Tasmanie et l'Australie). Plus de 140 mamifères sont déjà morts et une centaine de personnes ont soigné les survivants en les maintenant dans l'humidité et en les couvrant de draps. Aux dernières nouvelles, près d'un quart des animaux a pu être sauvé. Même si les baleines-pilotes se déplacent souvent en groupe, aucun scientifique ne parvient à comprendre ce phénomène d'échouage massif. Il est encore plus rare que dauphins et baleines-pilotes s'échouent ensemble.

Ces trois derniers mois, 400 cétacés se sont ensablés dans des circonstances similaires sur la côte nord de la Tasmanie. Des associations de protection de baleines et dauphins soupçonnent l'utilisation de sonars par les militaires ou d'autres facteurs humains qui auraient effrayés ou désorientés les animaux et demandent l'ouverture d'une enquête approfondie. La thèse du changement climatique est aussi évoqué, dans une région où la température de l'eau varie rapidement. Les experts concèdent qu'il pourrait s'agir tout simplement d'un accident de navigation classique, le groupe ayant bêtement suivi les premiers animaux.

SOURCE




Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 14:01





Pour la première fois dans l'histoire, un politicien canadien veut proposer une loi pour mettre fin à la souffrance des bébés phoques. Le sénateur Harb a consulté IFAW sur cette législation, et maintenant il nous a demandé de l'aider en inondant les ambassades de messages de soutien. S'il vous plaît, aidez-nous à atteindre 200.000 e-mails et lettres dans les prochaines semaines : un pour chaque phoque tué cette année. C'est notre chance de mettre fin à la chasse à jamais.

S'il vous plaît, envoyez un mail à l'ambassadeur du Canada demandant le soutien du projet de loi "Harb" pour mettre fin à la chasse.

TRADUCTION DE LA LETTRE QUE VOUS ENVERREZ EN SIGNANT CETTE PETITION :


Je vous écris pour vous demander instamment de soutenir le sénateur canadien Harb dans ses efforts pour mettre fin à la cruelle chasse commerciale au phoque.

Cette chasse ne continue d'exister parce qu'elle est étayée par une série de subventions du gouvernement et par l'argent des contribuables. La grande majorité des Canadiens et des personnes dans le monde ont appelé à la fin de la chasse et le moment d'agir est maintenant.

S'il vous plaît, utilisez votre position unique pour mettre fin à ce massacre cruel.

J'envoie également une copie de ma lettre à l'Union européenne et aux responsables russes de sorte qu'ils sont au courant de mon soutien à toutes les lois pour interdire le commerce des produits de phoques dans le monde entier.

Le monde nous regarde.

PETITION

MERCI pour les phoques

______________________________________________________________________


La glace devient rouge en quelques semaines avec le cruel abattage de centaines de milliers de bébés phoques pour la chasse au phoque commerciale. Les phoques, dès l'âge de trois semaines seront matraqués. D'autres seront abattus dans l'eau ... nombreux sont ceux qui étoufferont sous la glace ou même seront écorchés vifs. Mais pour la première fois dans notre histoire, un politicien canadien veut proposer une loi pour mettre fin à la souffrance des bébés phoques. Dites au Canada, de soutenir le projet de loi "Harb" et de mettre fin à la chasse au phoque commerciale.

Chaque année, l'IFAW se déplace sur la glace constatant la cruauté inhérente à cette chasse. J'ai vu des bébés phoques vivants traînés sur des bateaux avec des crochets métalliques. Les phoques sont laissés seuls à mourir sur la glace après avoir été matraqués. La souffrance ne peut être évitée, parce que la loi nous empêche d'intervenir.

Jusqu'à maintenant.... 


Le projet de loi Harb mettrait fin à la chasse.

Le sénateur Harb a fait preuve d'un incroyable courage, en parlant au nom de la majorité des Canadiens sur cette question. Mais il ne peut pas gagner ce combat SEUL.

Vous et moi devons agir rapidement pour s'assurer que ce projet de loi soit adopté.

Le sénateur Harb veut remplir son bureau du sol au plafond avec des messages de soutien pour le projet de loi "Harb Seal". Notre objectif est de collecter plus de 200000 e-mails, des lettres et des cartes d'action dans les prochaines semaines (un message pour chaque phoque tués cette année) - et je compte sur vous pour agir maintenant.

Innondons la boîte mail du sénateur de messages. C'est notre chance de garantir que les bébés phoques ne seront plus écorchés vifs et massacrés.



Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 14:00


Des éléphants d'Asie menacés par un lucratif marché de l'ivoire au Vietnam
Les éléphants d'Indochine sont menacés par un marché de l'ivoire lucratif au Vietnam, où des lacunes législatives encouragent le trafic, dénonce une organisation de contrôle du commerce des espèces sauvages.


Les éléphants d'Indochine sont menacés par un marché de l'ivoire lucratif au Vietnam, où des lacunes législatives encouragent le trafic, dénonce une organisation de contrôle du commerce des espèces sauvages.

"L'explosion des prix de l'ivoire illégal au Vietnam" mettrait de plus en plus en péril "le peu d'éléphants qui survivent" dans la région, estime le groupe Traffic. Les cours de la défense atteindraient jusqu'à 1.500 dollars le kilo (environ 1.100 euros) et pourraient être "les plus élevés du monde".

La plupart de l'ivoire brut viendrait du Laos. Le Vietnam et le Cambodge seraient des pays secondaires d'approvisionnement.


Dans ces trois pays, les éléphants sauvages, estimés à un peu plus de 6.200 à la fin des années 80, n'étaient plus qu'environ 1.500 en 2000.

Au Vietnam, où la couverture forestière a diminué de 50% dans la deuxième partie du XXe siècle sous l'effet combiné des guerres, de l'exploitation du bois et d'une reconversion en terres agricoles, ils seraient moins de 150, selon l'organisation.


Le problème majeur dans ce pays viendrait d'une législation qui interdit le commerce de l'ivoire depuis 1992, mais laisse les petits commerçants écouler des produits stockés avant cette date. Ils en profiteraient pour vendre des stocks récemment taillés, estime Traffic.

En 2008, l'organisation a passé en revu 669 points de vente dans le pays. 11% d'entre eux vendaient de l'ivoire.

Traffic reconnaît avoir trouvé moins d'articles qu'en 2001. Mais "l'ivoire travaillé est de plus en plus vendu directement aux acheteurs à travers des intermédiaires ou sur internet", déplore Azrina Abdullah, à la tête de Traffic en Asie du Sud-Est, dans un communiqué.

source

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 13:30


Des centaines de visites guidées pour protéger les mares et les grenouilles
Des centaines de visites guidées de marais, mares et étangs sont programmées dans toute la France d'ici fin avril, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation sur les zones humides et leurs occupants, baptisée "Fréquence grenouille", lancée dimanche au Donjon (Allier).



Des centaines de visites guidées de marais, mares et étangs sont programmées dans toute la France d'ici fin avril, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation sur les zones humides et leurs occupants, baptisée "Fréquence grenouille", lancée dimanche au Donjon (Allier).

La campagne, organisée par le réseau des Conservatoires d'espaces naturels et les Réserves naturelles de France, se traduira par près de 300 opérations: animations pédagogiques, expositions, et surtout visites de zones humides en début de soirée pour y observer grenouilles, crapauds, tritons ou salamandres.


Le but de la 15e édition de cette campagne annuelle est de de "sensibiliser le public sur la nécessité de protéger ces milieux rares qui ont subi de nombreuses atteintes", indiquent les organisateurs, soulignant que "depuis le début du XXe siècle, les deux tiers des zones humides ont disparu en France".

"Ces écosystèmes très riches assurent de nombreuses fonctions indispensables aux équilibres biologiques, dont l'homme est directement bénéficiaire", rappellent-ils, citant "la préservation de la ressource en eau" ou "la lutte contre les inondations".

SOURCE

Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 13:00
Le ministère du Développement durable de Jean-Louis Borloo vient d'annoncer la suspension d'un arrêté favorable à la martre et à la belette qui les enlevait de la catégorie des « Nuisibles ».
  

La martre et la belette retirées de la liste nationale des nuisiblesLa martre et la belette ont été retirées de la liste des animaux nuisibles, par un arrêté en date du 2 décembre 2008. Mais les chasseurs souhaitent que la martre et la belette soient de nouveau classées dans cette catégorie : de cette façon, ils peuvent en réguler la population grâce au « piégeage ».
  
« Ils veulent ainsi protéger le gibier qu'eux-mêmes chassent, comme le faisan et le lapereau, notamment ceux qu'ils lâchent dans la nature et qui deviennent des proies faciles pour ces petits carnivores », explique Christophe Aubel, directeur de la ligue Roc.

  
La martre et la belette ont été retirées de la liste des animaux nuisibles Jean-Louis Borloo, qui a reçu lundi une délégation de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) conduite par son président Charles-Henri de Ponchalon, a estimé que cet arrêté « n'avait pas été pris conformément aux principes qui régissaient la table ronde » sur la chasse, indique le communiqué. Il a donc demandé une étude sur ce sujet d'ici le 15 mai au Museum national d'histoire naturelle, et un rapport au député UMP Pierre Lang.
  
De plus, le ministère a aussi annoncé le lancement d'un « plan national de régulation des sangliers », animaux qui causent de grands dégâts dans l'agriculture, ainsi que la mise en place, d'ici mai 2009, d'une concertation avec les chasseurs et les associations de protection de la nature sur la généralisation des prélèvements maximum autorisés (PMA).

SOURCE
Repost 0
Published by Cleopha - dans ARCHIVES
commenter cet article