Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:10

 

5025437608_2d3242ccc2.jpg

 

 

Chine - Devant des millions de téléspectateurs chinois, David Algranti, jeune Parisien de 34 ans, est devenu l'un des six heureux "pandassadeurs". Pendant un mois, il deviendra gardien de pandas au cœur des montagnes chinoises.

 

A LIRE EN LIGNE  : Pandas : un Français devient leur ambassadeur

 

 

5050160726_06647f9d01.jpg

 

Afrique du Sud - Desmond Tutu, l'archevêque anglican sud-africain qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1984, s'est élevé contre le braconnage des rhinocéros. Une pratique en recrudescence depuis le début de l'année.

 

A LIRE EN LIGNE : Rhinocéros : le prix Nobel de la paix Desmond Tutu milite contre son braconnage

 

 

 

 4900380635_50fd72d950.jpg

 

 Ouganda – Les derniers recensements effectués par les autorités environnementales ougandaises montrent un net accroissement des populations animales dans les aires protégées du pays. Les résultats d’une politique efficace, selon les responsables.

 

A LIRE EN LIGNE : Biodiversité : la grande faune renaît en Ouganda

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 08:42

 

 

SAN FRANCISCO - Le ministère de l'Intérieur a annoncé que le manchot du Cap sera inscrit comme espèce en voie de disparition en vertu de de la Loi sur les espèces en voie de disparition.

 

Cette décision répond à une pétition de 2006 du Center for Biological Diversity pour la protection de 12 espèces de manchots en vertu de la Loi ainsi que d'un règlement juridique avec le Centre et Turtle Island Restoration Network concernant les retards dans la protection du pingouin.

 

Les "Manchots du Cap" glissent vers l'extinction sans aucun signe de ralentissement", a déclaré Catherine Kilduff, un avocat du Centre. «Le changement climatique, les déversements d'hydrocarbures, la surpêche et la destruction des habitats sont parmi les nombreuses menaces auxquelles l'Endangered Species Act doit commencer à s'attaquer."

 

Les populations de manchots africains, qui se reproduisent en Namibie et en Afrique du Sud, ont diminué de 95 % depuis l'ère préindustrielle. La pêche commerciale a forcé les manchots à se nourrir de proies moins nutritives et à nager beaucoup plus loin pour trouver de la nourriture, alors même que le changement climatique et le réchauffement des océans rarifient les proies des manchots.

 

Les oiseaux vivent le long de la principale voie de transport mondial du pétrole où se produisent les fréquents accidents de déversement.  En outre, les  récoltes de  guano éliminent leur substrat préféré, ce qui les expose aux prédateurs, au stress dû à la chaleur, aux inondations et à l'élévation du niveau des mers. La liste d'aujourd'hui lèvera la conscience sur leur état critique, la recherche de fonds pour la conservation et offre une surveillance accrue des activités aux États-Unis qui pourraient nuire aux pingouins.

 

"La pêche industrielle et le réchauffement des océans condamnent les pingouins à la famine.

Les filières et les engins de pêche destructeurs entraînent la noyade des pingouins», a déclaré Todd Steiner, biologiste et directeur exécutif de TIRN. “Finalement le gouvernement lance aux pingouins une bouée de sauvetage en les protégeant sous l'acte de la Loi sur les espèces en voie de disparition."

 

Si les émissions de gaz à effet de serre restent sur leur trajectoire actuelle, le changement climatique mènera un tiers des espèces du monde entier vers l'extinction. Le pingouin africain mis en danger rejoint 5 autres pingouins avec le nouveau statut protégé, le pingouin Humboldt du Chili et du Pérou et 4 pingouins de Nouvelle-Zélande.

 

SOURCE

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:39

  Vue du Machu Picchu

 

 

Le 2 octobre, journée internationale de la non violence, place du Trocadéro à Paris, One Voice organise de 16 à 18 heures un cercle de silence pour sensibiliser l’opinion publique à la nécessaire remise en cause de nos comportements seule capable de donner une chance d’avenir à la planète.

 

Les associations Inti Wara Yassi, Arutam et A.P.E.LE se joignent à l’opération.

 

===> EN SAVOIR PLUS...

 

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 09:38

 

EU Seal Ban Takes Effect

 

 

Le 20 août, l'interdiction de l'UE sur le commerce des produits dérivés du phoque est entrée en vigueur.

 

Bien que les militants de la cause animale n'aient pas obtenu le niveau de  protection espéré,  cette interdiction vaut vraiment la peine d'être fêtée.

 

Au cours des dernières semaines, les activistes ont exprimé leur préoccupation quant à certaines conditions de l'interdiction, en particulier le manque de protection des phoques du Groenland.

 

Avec autant de personnes appuyant  la protection des phoques - des millions de personnes en Europe, 550 membres élus du Parlement européen, et 24 pays européens qui ont voté en faveur de l'interdiction - souhaitons tous voir mettre un terme au commerce des produits dérivés du phoque.

 

Merci à tous les membres et les militants de Care2 qui continuent à lutter pour les phoques. Bien qu'elle comporte quelques défauts, cette interdiction est une avancée majeure dans la protection de ces animaux et  nous donne l'espoir d'une interdiction complète de produits dérivés du phoque dans l'avenir.

 

source

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 06:26

Victory! Wild Horses of the Kimberley Saved!

 

 

Nous sommes ravis d'annoncer que suite à une protestation massive du public, le gouvernement australien a annulé l'abattage aérien de chevaux sauvages au bord du lac Gregory à Kimberley.

 

Si vous étiez l'une des 8.146 personnes bienveillantes qui s'est jointe à notre campagne en ligne pour arrêter le massacre cruel de ces magnifiques animaux, je vous en remercie !

 

Le ministre des Affaires indigènes, Kim Hames, a été inondé de lettres et de mails de protestation appelant à une solution non-létale. Il a annulé les hélicoptères qui étaient prévus pour démarrer la mise à mort de ces chevaux en Octobre. Au lieu de cela, le ministre a informé qu'une enquête aérienne sera menée pour fournir un décompte précis des chevaux, puis un comité d'experts sera convoqué pour trouver des moyens non-létaux pour réduire la population de chevaux sur la station.

 

Animals Australia a salué la décision du ministre Hames d'épargner la vie des chevaux sauvages du lac Gregory, et bien sûr nous espérons que cela annonce une nouvelle réflexion sur la manière dont les chevaux sauvages et autres animaux «sauvages» seront gérés à l'avenir.


Quelle sera la prochaine étape pour les chevaux sauvages du lac Gregory ?


Animals Australia continuera à suivre de près la situation au bord du lac Gregory. Visitez notre site pour des mises à jour sur les plans d'avenir de ces chevaux.

 

ANIMALS AUSTRALIA

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 06:34

 

 

source photo

 

Dans le cadre du projet « lights out », les gratte-ciels de New York réduisent  leurs lumières la nuit pour ne pas perturber les oiseaux migrateurs, et ce jusqu’au 1er novembre prochain.

 

Depuis 2005, le groupe de protection des oiseaux NYC Audubon sensibilise la ville sur les dangers que représentent les importants édifices de la ville pour les volatiles.

 

Parmi les espèces particulièrement touchées figurent le Bruant à gorge blanche (Zonotrichia albicollis), et deux espèces de Paruline (Geothlypis trichas et Aurocapillus seiurus).

 

===> LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 16:50

 

Wolves: Support Earthjustice

 

 

Les protections ont été restaurées pour les loups gris du nord des Rocheuses !

 

Nous avons appris que l'équipe de Earthjustice à Bozeman, Montana, a remporté une victoire éclatante pour les loups, au nom d'une large coalition de groupes environnementaux.

 

Sur la base des travaux d'experts de notre équipe au tribunal, un juge fédéral a statué que les loups avaient été illégalement privés de leurs protections. Il a ordonné que les loups des Rocheuses Nordiques soient remis sur la liste des espèces en voie de disparition. En raison de cette victoire, la chasse au loup dans l'Idaho et au Montana a stoppé.

 

Tous les partisans et militants ont rendu cette victoire possible. Merci pour votre soutien et votre participation à nos efforts, Earthjustice a été implacable dans sa quête de justice pour ces loups.

 

Le tribunal a pris le parti de la loi et de la science dans ce dernier chapitre d'un conflit aussi vieux que les Etats de l'Ouest.

 

Nous voulons voir les loups se détacher de la liste des espèces en péril, mais seulement après qu'ils aient récupéré au point où leur survie ne soit plus en danger et que des lois soient mises en place pour maintenir la population en bonne santé. Et nous n'aurons pas de répit tant que ce ne sera pas le cas.

 

Maintes et maintes fois, les États de l'Idaho, du Montana et du Wyoming ont cherché à dépouiller les loups des protections juridiques. Et maintes et maintes fois nous avons vaincu ces efforts.

 

Merci pour votre soutien. Ensemble, nous faisons une différence. Merci pour tout ce que vous faites.

 

Cordialement,

 

Trip Van Noppen
President, Earthjustice

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 18:07

Patrick Lorna, du US Fish and Wildlife Service, a recueilli avec soin des œufs de tortues marines et les a placés un par un dans une glacière... ceci est  la première étape d'une évacuation d'œufs de tortues sans précédent pour sauver des milliers de nouveau-nés menacés d'une mort certaine dans le golfe du Mexique.

 

107 oeufs ont été placés dans deux glacières et chargés sur un camion  à température contrôlée. Ils seront transportés dans un entrepôt au centre Kennedy en Floride,  où ils seront placés en incubation pour, espérons-le, éclore, avant d'être relâchés dans l'océan Atlantique .

 

L'effort a commencé pour de bon le long de Panhandle en Floride, avec deux nids excavés. Jusqu'à 800 nids sur les plages d'Alabama et de Floride seront excavés dans les prochains mois pour tenter de déplacer et mettre en sécurité quelque 70.000 oeufs.

 

Les scientifiques craignent que si on les laisse ainsi, les nouveau-nés vont surgir et nager dans l'huile, où la plupart probablement mourront, anéantissant une génération d'une espèce déjà menacée.

 

" Il s'agit d'une expérience géante ", a déclaré Jeff Trindahl, directeur de la National Fish and Wildlife Foundation , qui a aidé à organiser le plan d'évacuation.

 

Trindahl a admis que bon nombre des nouveau-nés pouvaient mourir suite au stress que génère ces déplacements, mais il a déclaré qu'il n'y avait pas d'autre choix ....

 

Les tortues Loggerhead pondent environ 125 oeufs par nid .

Même sans un déversement de pétrole, la grande majorité des nouveau-nés ne parviennent pas à maturité , en partie parce qu'ils sont mangés par des prédateurs. Les experts estiment qu'environ une sur 1000 survit pour se reproduire.

 

Les tortues de mer ont également souffert à cause de la pêche commerciale et la perte d'habitat.

 

David Godfrey, directeur exécutif de Florida-based Sea Turtle Conservancy, a déclaré qu'il espérait un taux de 50 pour cent concernant l'éclosion des œufs évacués .

 

 

source 

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 17:30

 

 

La Commission baleinière internationale (CBI) réunie à Agadir pour tenter de trouver un compromis entre pro et anti-chasse a fait mercredi le constat de son échec.

source

 

A CONSULTER EGALEMENT :

 

200 experts pour le maintien du moratoire sur les baleines

 

 

 

DERNIERE MINUTE : communiqué RESEAU CETACES

 

Grâce à la pression publique manifestée à travers plusieurs pétitions pour le maintien du moratoire qui ont récolté plus d'un million de signatures, la Commission Baleinière Internationale a annoncé aujourd'hui qu'elle reportait sa prise de décision sur la reprise de la chasse baleinière commerciale, après deux jours de négociations, et sans qu'un accord n'ait pu être trouvé entre les nations pro-et anti-chasse; la levée du moratoire n'est donc plus menacée pour le moment.

L'Australie et les pays de l'Amérique latine se sont opposés en bloc à l'attribution de quotas pour une chasse commerciale contrôlée. L'Europe a montré une forte opposition au plan proposé, tout en restant ouverte sur les négociations. Les autres nations n'ont quant à elles pas été convaincues par les arguments des nations pro-chasses comme le Japon, la Norvège et l'Islande.

Nous accueillons cette nouvelle avec beaucoup d'espoir mais aussi de vigilance. Nous continuerons à vous tenir informés de la situation. La pression devra être maintenue car les nations baleinières continueront probablement de pratiquer une chasse commerciale et scientifique en dépit du moratoire et la reprise des negociations devrait avoir lieu au cours des prochains mois. De plus, un quota de 10 baleines à bosses devrait être délivré au Groenland augmentant ainsi le quota de spécimens attribués pour la chasse traditionnelle.

Amitiés marines,

L'équipe de Réseau-Cétacés

 

3, Rue de la Solidarité
92120 Montrouge
http://www.reseaucetaces.fr/
Tél : 01 47 35 87 08 (laisser un message)

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 05:45
Interview - Le 3 Juin 1979, une plateforme pétrolière explose dans la baie de Campeche au Mexique. Wes Tunnell, biologiste du Harte Research Institute, explique en quoi cette tragédie peut servir à appréhender l'actuelle marée noire dans le golfe du Mexique.

C’était il y a trente et un ans : la plateforme Ixtoc I explose dans la baie mexicaine de Campeche. Pendant neuf mois, 530 millions de litres de pétrole vont se déverser dans les eaux du golfe du Mexique. Wes Tunnell, directeur associé du Harte Research Institute au sein de l’université A&M Texas, est l’un des rares biologistes à avoir étudié l’impact écologique de ce désastre.

 

Terra eco : Quelles sont les différences et les points communs entre la marée noire qui affecte aujourd’hui le golfe du Mexique et celle de 1979 ?

 

Wes Tunnell : La différence principale est que la plateforme Ixtoc I, gérée par la compagnie mexicaine Pemex, n’était située qu’à quelques mètres de profondeur contrairement à la plateforme Deepwater Horizon. En revanche, il est intéressant de se pencher sur l’impact de cette marée noire car elle a eu lieu dans les mêmes eaux. On compare souvent la catastrophe actuelle à la marée noire provoquée par le naufrage de l’Exxon Valdez en oubliant de noter que la température de l’eau est beaucoup plus élevée dans le golfe du Mexique qu’en Alaska et que les bactéries mangeuses de pétrole sont présentes dans ces eaux chaudes. Dans des zones à la température élevée, la nature a tendance à reprendre beaucoup plus rapidement le dessus. Notons aussi que les techniques utilisées jusqu’à présent – sans succès – par BP pour contenir la marée noire sont les mêmes que celles utilisées suite à l’explosion de l’Ixtoc et qu’il a fallu attendre la mise en place de puits secondaires neuf mois plus tard pour que le pétrole cesse enfin de couler.

 

Quel a été l’impact écologique de la marée noire de Campeche ?

 

J’ai pu mesurer son impact sur les deux espèces les plus répandues : les vers polychètes et les amphipodes (parfois surnommées puces de mer, ndlr), et j’ai constaté une réduction de 80% de leur population dans la zone intertidale (la zone immergée à marée haute et émergée à marée basse, ndlr) du fait de la marée noire. Deux ans plus tard, ces mêmes espèces s’étaient pourtant entièrement reconstituées. Un de mes collègues mexicains qui s’était penché sur l’impact de la marée noire sur la population de crevettes dans la baie de Campeche, avait constaté le même phénomène alors que les experts étaient convaincus que le sud du golfe du Mexique se remettrait difficilement de ce désastre environnemental. Malheureusement, aucune étude poussée n’a été réalisée sur le long terme ni par le Mexique, ni par les Etats-Unis (alors que le pétrole avait touché les côtes du Texas) malgré l’ampleur du désastre et les autorités mexicaines ont tout fait à l’époque pour écarter les médias. Notons d’ailleurs qu’en règle générale les fonds alloués à la recherche sur les conséquences environnementales des marées noires tendent à s’épuiser une fois les opérations de nettoyage achevées, ce qui limite considérablement la portée de notre travail. Les choses risquent de changer, BP ayant promis il y deux semaines d’investir 500 millions de dollars (407 millions d’euros, ndlr) sur dix ans pour financer des programmes de recherches qui mesureront l’impact de la marée noire provoquée par le naufrage de leur plateforme, une mesure sans précédent. Il y aura également des études sur les conséquences environnementales et économiques du désastre réalisées dans le cadre de la bataille juridique qui va opposer BP aux victimes de la marée noire, comme ce fut le cas pour l’Exxon Valdez. Je me souviens en revanche qu’en 1979, les restaurateurs et hôteliers du sud du Texas avaient intenté sans succès un procès à la société pétrolière mexicaine responsable de la marée noire en exigeant à l’époque 50 millions de dollars de dommages et intérêts, leurs plages ayant été souillées.

 

Peut-on commencer à évaluer l’impact de la marée noire qui ravage actuellement le golfe du Mexique ?

 

Une fois que l’hémorragie de pétrole aura cessé, le nettoyage complet des plages devrait prendre deux ou trois ans mais un endroit comme la partie est du delta du Mississippi, écosystème particulièrement fragile du fait de ses marais côtiers, risque d’être affectée pendant des décennies. En outre, il s’agit de zones si vulnérables qu’il est préférable de laisser la nature reprendre le dessus plutôt que de tenter de les nettoyer. D’autre part, deux choses inquiètent énormément les scientifiques : l’utilisation massive et sans précédent de dispersants chimiques à plusieurs kilomètres de profondeur ainsi que la découverte d’énormes nappes de pétrole de plusieurs couches d’épaisseur au fond du golfe dont il convient d’évaluer au plus vite la toxicité pour la faune marine. Songeons aussi qu’un ouragan pourrait provoquer une montée des eaux et transporter le pétrole à l’intérieur des terres dans des marécages pour le moment épargnés par la marée noire. Il s’agit d’un scénario catastrophe mais il convient de noter cependant qu’une tempête pourrait avoir un impact positif, pluies et mer agitée pouvant aussi contribuer à diluer le pétrole…

 

source

Repost 0
Published by LENA - dans INFO
commenter cet article