Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 06:00

Bestiaire

 

Vos enfants adorent les animaux ? Vous n'avez pas un zoo à deux pas de chez vous ? Pas de panique, les éditions Actes Sud Junior vous proposent leur "Etonnant bestiaire".

 

Le règne animal y est fièrement représenté. Des animaux classiques comme les loups et les grenouilles, en passant pas les cachalots et les girafes, aux créatures plus exotiques, ce zoo de poche est très complet.

 

Il est aussi plein d'enseignements. Outre les très belles photos et les nombreuses illustrations qui le composent, le lecteur y trouvera des textes très riches, plein d'informations sur les performances des animaux, sur leur mode de vie, leur capacité à dompter la nature, à se soigner.

 

Saviez-vous par exemple que certains singes savent repérer les plantes qui soulageront leurs petits problèmes gastriques ? Que les guêpes pourraient fort bien remplacer les chiens pour dépister les colis pleins de drogue ? Passionnant, et pas que pour les enfants.

 

Bien que recommandé aux enfants âgé d'au moins huit ans, il ravira aussi les plus petits lorsqu'ils commencent à s'éveiller au monde qui les entoure.

 

source

Repost 0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 12:47




Voici comment vous aidez  Defenders of Wildlife

Votre CLIC GRATUIT génère les dons de leurs sponsors. Vous pouvez cliquer une fois par jour, tous les jours.
100% des dons recueillis vont directement aux défenseurs de la faune pour aider à arrêter la chasse aérienne aux loups, poursuivre les efforts visant à élargir le retour des loups dans les Rocheuses Nordiques, et plus encore.


CLIQUEZ C'EST GRATUIT !

merci pour les loups

Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 06:28
DR
Pareille photo nécessite des mois de repérages et d'affûts. Le documentaire du Finistérien Loïc Coat est très attenduau festival du film ornithologique de Ménigoute. : DR
Dans le secret d'une reine... À Ménigoute (1), ce documentaire ne passera pas inaperçu. La reine, c'est la bécasse des bois. Espèce nombreuse mais plus secrète que le yeti, plus prudente qu'un Sioux. Sa robe est taillée dans un tapis de feuilles mortes. Et elle battrait une statue dans un concours d'immobilité. Face au danger, elle se fige. Disparaît à la vue... Et Loïc Coat annonce « le premier film montrant les comportements de l'oiseau ».

Comment ce Finistérien, exilé en Franche-Comté, a-t-il réussi ce tour de force ? Tout môme, il pistait les mammifères des Monts d'Arrée. Plus tard, dans l'Est, il filmait le lynx et le chat sauvage, autres animaux secrets (deux films primés).

Comprenez : il plonge dans les profondeurs de la nature avec l'aisance d'un cachalot dans les abysses. Pour capter la reproduction de la reine des bois, dans son fief d'été en Franche-Comté, le cinéaste a mobilisé bûcherons et cueilleurs de morilles, qui l'ont alerté lorsqu'ils tombaient sur une nichée. Des événements rarissimes. « Une dizaine de nids sont signalés en France chaque année ! »

Pour le domaine d'hivernage, en Bretagne, il a fallu quatre ans de repérages avant quatre ans de tournage : « J'installais mes affûts l'été, espérant que les bécasses repérées l'hiver précédent sur une place y reviennent l'hiver suivant. »

SOURCE
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 07:13




Cet ouvrage nous convie à une promenade en compagnie de Hubert Reeves et des arbres qui ont compté dans sa vie.
Erables, bouleaux, sycomores, ifs, sequoias... souvenirs de la petite enfance ou d'un matin de printemps, Hubert Reeves nous parle de sensations et de sentiments enfouis dans la profondeur de notre mémoire et nous rappelle notre relation au monde végétal, avec lequel nous partageons une parenté d'être vivant sur Terre.

Les photographies en noir et blanc de Jacques Very qui accompagnent le texte de Hubert Reeves n'ont pas pour mission d'illustrer directement les propos de l'auteur, mais des les accompagner dans une relation poétique de l'un à l'autre.

"Je passe beaucoup de temps dans la compagnie des arbres. J’aime aller à leur rencontre, pénétrer dans leur univers. Leur présence intense et discrète accompagne ma réflexion ou ma rêverie. Parmi eux, j’ai le sentiment confus de notre participation commune à ce puissant courant de vie qui se manifeste dans la succession de milliards de générations d’êtres vivants sur notre planète, dans un coin perdu de la Voie lactée." Hubert Reeves

Repost 0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 12:19




Voici que le Canada et la France s'unissent pour nous présenter un très beau documentaire sur l'Arctique en général, et sa faune en particulier.  Ce que je retiendrai surtout de ce film ce sont les magnifiques images qu'on nous présente de ce continent sauvage.  Et ce constat me fait regretter de n'avoir vu le film que sur mon petit écran de télé.  C'est le grand écran qui se prête le plus à la visualisation d'un tel documentaire, tant les images impressionnent.


Oui, il y a bien le petit côté environnementaliste, où on nous rappelle à quelques reprises que les glaces fondent de plus en plus rapidement dans le Nord.  Mais au-delà de ça, c'est la beauté et l'immensité des paysages qui accroche.  C'est aussi l'occasion de découvrir le monde animal qui réussit tant bien que mal à survivre malgré les changements climatiques.


À ce sujet, il faut reconnaître l'ingéniosité des caméramans qui nous ont permis de découvrir une ours blanc en hibernation en train d'enfanter ses petits oursons.  Ou encore c'est la migration impressionnante de ces caribous qui serpentent à travers la prairie pour atteindre de verts pâturages.


Bref, c'est un documentaire magnifiquement fait et qui nous montre bien le niveau d'adaptabilité de ces êtres qui habitent un lieu à la fois inhospitalier et pourtant, si beau.

Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 07:00




En regardant dans mes yeux,

S'il-te-plaît souviens-toi
que je suis timide.

Tu n'as rien à craindre.

Car c'est Dieu qui
nous a mis
sur terre ensemble...

Mon voeux serait de ne pas être si incompris.

Après-tout c'est l'homme qui prétend que je ne suis pas bon.

Si l'homme pouvait prendre le temps d'apprendre tel que

Je suis réellement.

Peut-être aurais-je la chance de demeurer de ce monde
S'il ne tue pas ma famille.

C'est votre choix de m'aider.

À ce que les hommes voient,

Que je ne suis pas un tueur comme on vous l'a fait croire.

Je veux être compris et être libre...

B Schmitz (traduit de l'anglais)


Repost 0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 17:47


Vous êtes amateurs de nature, d'animaux sauvages  et d'humains qui les protègent, alors partez à la découverte de Chanee, à Bornéo en Indonésie.

===> TOUTES LES VIDEOS DE KALAWEIT SUR DAILYMOTION

===> Une action qui a attiré l'attention de France 2 qui lui a consacré un reportage d' Envoyé Spécial. 

===> Acceder au site officiel de Kalaweit. (Site bilingue Français / Anglais)

Muriel NICOLAU

source
Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 11:22

 
- 3 des 5 espèces de rhinocéros sont aujourd'hui en danger critique d'extinction 
- Dans de nombreux endroits, le braconnage est une fois de plus à la hausse. 
- La corne de rhinocéros atteint des prix record sur le marché noir. 
- Les guerres civiles en Afrique anéantissent les populations stables de rhinos 
- La perte d'habitat des rhinos continue de se produire. 
- Certains pays africains continuent d'autoriser la chasse des Rhinos. 
- En 2006, une sous-espèce de rhinocéros noirs s'est éteinte.
- 2009 sera l'année de l'extinction des rhinocéros blanc du Nord dans la nature. 
- Le rhinocéros de Sumatra et de Java sont en danger d'extinction.




Avec votre soutien, nous pouvons surmonter ces défis 
   
Aussi peu que 5 $ par mois versés à notre organisation peut faire une énorme différence 
              


Tout le monde dans notre Organisation est volontaire. Tout l'argent versé est consacré  à des projets de conservation des Rhinocéros

Vous pouvez faire un don pour aider à sauver les rhinocéros de l'extinction sur ce lien

MERCI

Repost 0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 08:45


Le réchauffement climatique à la portée de tous




Ce livre permet de comprendre clairement le réchauffement climatique.
L'auteur, enseignant, a écrit un ouvrage très pédagogique et attrayant, illustré de nombreuses cartes, schémas, photos et dessins.
Après une leçon de vocabulaire expliquant quelques notions essentielles comme le GIEC, le carbone ou le gaz carbonique, l'empreinte écologique, El Nino et La Nina. l'effet de serre et l'albédo, l'auteur examine les causes des changements climatiques passés et aborde quelques périodes particulières comme le Petit âge glaciaire (sous Louis XIV) ou le Petit optimum médiéval (les Vikings). Il s'intéresse ensuite aux conséquences actuelles du réchauffement climatique sur les glaciers, les banquises, les animaux y vivant mais aussi sur les pays pauvres comme le Bengladesh, l'Inde, la Thaïlande, et les îles du Pacifique. Enfin il traite des conséquences en France, et plus particulièrement en Camargue, sur les différents écosystèmes et les maladies qui en découlent.

Selon lui, il faut agir vite, très vite... avant qu'il ne soit irrémédiablement... trop tard.

source



La Passion des oiseaux



Observer les oiseaux pour le plaisir, les découvrir et les identifier aux quatre coins de la terre, cette pratique anglo-saxonne appelée « birdwatching » a gagné la France et connaît aujourd’hui un engouement remarquable.

Premier ouvrage français consacré à cette nouvelle passion, ce guide pratique vous fera découvrir tout ce qu’il faut savoir pour être un bon « birdwatcheur » : quel est le matériel nécessaire, comment prendre des notes de terrain, où sont les meilleurs sites pour observer les oiseaux en France et en Europe, à quelle période peut-on voir tel ou tel migrateur ou visiteur égaré de la lointaine Sibérie, comment observer correctement les passereaux, que faut-il regarder en premier face à tel ou tel groupe d’oiseaux, quelle est l’influence de la météorologie sur l’apparition des oiseaux, quels sont les secrets du jargon ornithologique, etc.

source

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 11:24




Le film "Dauphins et baleines, nomades des mers", projeté en 3D à partir du 10 juin sur l'écran hémisphérique de la Géode, à Paris, est une ode à la beauté de ces mammifères marins, menacés par les activités humaines.

L'effet donné par les images en relief est assuré: calé dans son fauteuil, le spectateur voit évoluer autour de lui dauphins, cachalots, bélugas, orques, baleines et lamantins, au total douze espèces filmées pour la première fois en trois dimensions.


On les voit jouer entre eux et s'occuper de leurs petits, on les entend chanter et communiquer grâce à leur système de vocalisation hyper sophistiqué.


"C'est comme si on y était, on ne met pas la tête hors de l'eau pendant toute la durée du film", 42 minutes, le temps moyen d'une plongée, résume Jean-Jacques Mantello, le réalisateur de ce film présenté par Jean-Michel Cousteau et raconté par Charlotte Rampling.


Les images en 3D donnent l'impression d'approcher de si près les mammifères marins qu'on pourrait les toucher en étendant le bras: "c'est émouvant dans ce genre de situation, quand les enfants essaient de caresser les dauphins", souligne Jean-Michel Cousteau.


Charlotte Rampling raconte la vie quotidienne de ces derniers nomades des mers - la baleine à bosse protégeant son nouveau-né, le gigantesque rorqual bleu engloutissant des quantités colossales de petits poissons et crustacés, l'étrange et paisible lamantin, l'orque, ce seigneur des océans.


Ce film qui a nécessité 500 heures de plongée dans des conditions souvent très difficiles, entend "montrer la beauté" à des fins pédagogiques, selon son réalisateur.


Tous les mammifères marins présentés dans le film sont en danger à des degrés divers mentionnés par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui met en cause la surexploitation des océans et la pollution.

"L'objectif c'est de sensibiliser le public pour qu'on arrête d'utiliser les océans comme une poubelle universelle", commente Jean-Michel Cousteau.


Les baleines à bosse et les rorquals sont affectés par la détérioration de leur habitat, l?épuisement de leurs ressources alimentaires, la collision avec des navires, les filets de pêche, la contamination extrême des habitats côtiers, ou la pollution sonore due notamment aux sonars.

L'état des océans se dégrade, souligne Jean-Jacques Mantello, mais "nous sommes en présence d'un malade, pas d'un mourant", nuance-t-il.

Jean-Michel Cousteau, le fils du commandant Jacques-Yves Cousteau, se déclare "optimiste" car "l'alternative - prêcher la fin du monde - ne m'intéresse pas du tout", souligne-t-il. "On a l'opportunité de changer notre façon d'agir et d'opérer, on va y arriver", affirme-t-il.


Et il se réjouit à l'idée que ce film va être diffusé au Japon. "C'est un coup extraordinaire. Après avoir vu ce film, les japonais ne voudront plus toucher aux baleines".


Le Japon affirme pêcher la baleine à des fins "scientifiques", une pratique tolérée, selon des quotas précis, par la Commission baleinière internationale qui proscrit toute chasse commerciale - mais la chair des cétacés finit souvent sur les étals de l'archipel.

source

Repost 0