Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SPLENDEUR SAUVAGE
  • SPLENDEUR SAUVAGE
  • : Splendeur et décadence de notre planète ! LENA
  • Contact

Profil

  • LENA
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement

L'équipe de Splendeur Sauvage
  • Admiration et Respect de la Faune et de l'Environnement L'équipe de Splendeur Sauvage

Texte Libre

Les animaux ont été créés par Dieu
pour donner aux hommes
une impression de supériorité.

Recherche

BIENVENUE

Archives

9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 13:59




Des climatologues américains ont observé que l'Arctique

se réchauffait depuis 1900 et que ce réchauffement marquait ainsi la fin d'un cycle de refroidissement vieux de 8.000 ans ! La cause probable ? Les émissions de gaz à effet de serre provoquées par les activités humaines.
En analysant les couches sédimentaires d'anciens lacs, les cercles de croissance des arbres, des carottes de glace et d'autres indices, ces chercheurs ont pu reconstituer l'évolution du
climat et des températures arctiques
depuis 8.000 ans et plus précisément, décennie par décennie, depuis 2.000 ans.

Une étude qui fait froid dans le dos !


Au cours des 8.000 dernières années,
l'
Arctique
 a reçu de moins en moins d'énergie solaire l'été, se refroidissant de 0,2°C par millénaire et ce phénomène s'explique par un changement d'axe de rotation terrestre.

La dernière décennie, la plus chaude depuis 2.000 ans

Mais cette tendance ancienne s'inverse depuis 1900, année qui marque le début de la remontée des températures, selon la reconstitution du climat
et des températures effectuée par les climatologues.
Ce réchauffement s'est même accéléré après 1950 et la dernière décennie a été la plus chaude dans l'
Arctique
depuis 2.000 ans. Aujourd'hui la température est d'1,2°C plus élevée qu'en 1900.

"La quantité d'énergie reçue du
soleil
au 20e siècle continue à diminuer mais la température a augmenté pour la première fois" depuis 2.000 ans, relève Nicolas McKay, de l'Université d'Arizona (sud-ouest), un des co-auteurs de cette étude publiée dans la revue américaine Science datée du 4 septembre.
"Le 20e siècle est le premier siècle durant lequel la quantité d'énergie solaire n'est plus le facteur qui détermine la température de l'
Arctique
" ajoute-t-il.

La Terre continue à s'éloigner du
soleil et se trouve aujourd'hui à une distance de près d'un million de kilomètres plus grande qu'il y a deux mille ans, précise Gifford Miller, professeur de climatologie à l'Institut de recherche alpine et arctique à Boulder (ouest).

Une montée des températures très rapide

De précédentes études ont montré une montée de la température près de trois fois plus rapide au 20e siècle dans l'
Arctique que partout ailleurs dans l'hémisphère nord. "L'Arctique est particulièrement sensible au changement climatique provoqué par les activités humaines" note Jonathan Overpeck, directeur de l'Institut de l'Environnement de l'Université d'Arizona.

L'Arctique devient plus chaud, les conséquences :

Le réchauffement s'accélère car il y a moins de neige et de glace qui réfléchissent l'énergie solaire. Les eaux et le sol foncés de l'océan Arctique absorbent la chaleur du soleil faisant encore monter davantage la température, selon Jonathan Overpeck.
Les chercheurs relèvent que le réchauffement de l'
Arctique aura des conséquences sur l'ensemble de la planète avec la montée du niveau des océans suite à la fonte de la banquise.

source



Partager cet article

Repost 0

commentaires